Accueil » Comment devenir Ébéniste
Métiers

Comment devenir Ébéniste

Atelier

L’ébéniste travaille les différentes essences de bois. Il fabrique des meubles et objets. Il restaure également du mobilier ancien pour des musées ou des particuliers.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP ébéniste
  • Études en alternance : possibles
  • Salaire débutant : SMIC
  • Statut : salarié, indépendant, chef d’entreprise
  • Métiers associés : Menuisier, Sculpteur sur bois, Restaurateur de meubles anciens
  • Secteur d’activité : Artisanat

L’ébéniste est un artisan spécialisé dans le travail du bois. Il fabrique des meubles qu’il a imaginés lui-même, ou bien il réalise des copies. Il restaure aussi de vieux meubles qui appartiennent au patrimoine. Pour cela, il maitrise les différentes essences de bois et leurs caractéristiques. Il sait également manier divers outils en toute sécurité. Enfin, les plus talentueux peuvent travailler pour des musées, des architectes ou concevoir des pièces uniques de valeur.

Missions

Travail du bois avec un rabot
Travail du bois avec un rabot
  • Dessiner et concevoir un projet : lorsqu’il imagine un nouveau meuble, l’ébéniste commence par le dessiner. Il doit donc faire preuve de créativité tout en ayant en tête les contraintes techniques concrètes. Il dessine des croquis à la main ou utilise des logiciels informatiques.
  • Réaliser : lorsqu’il a bien en tête le modèle qu’il souhaite fabriquer, l’ébéniste suit ses plans pour le réaliser. Il choisit alors le bois, les outils et confectionne le meuble. Il peut aussi suivre des plans déjà existants et doit donc savoir les lire.
  • Restaurer : la restauration du mobilier ancien nécessite une attention particulière. Parfois fragilisés par le temps, l’ébéniste devra prendre des précautions pour ne pas abîmer davantage le meuble à restaurer. Il respecte les essences de bois utilisées et les techniques en fonction des époques.

Qualités et compétences

Sculpture du bois
Sculpture du bois
  • Savoir dessiner, avoir de l’imagination et un sens artistique : pour toute la phase de conception, l’ébéniste doit être capable d’imaginer un meuble ou un objet. Il prend en compte les contraintes techniques (équilibre, poids…) mais aussi l’aspect esthétique. Le métier est autant créatif que manuel. L’ébéniste connaît également les styles de mobilier de chaque époque et peut ainsi réaliser des restaurations de qualité.
  • Être précis, patient et méthodique : l’ébéniste est méticuleux et fait preuve de concentration pour réussir ses pièces. Il est patient et persévérant pour aboutir au résultat voulu.
  • Connaître les caractéristiques de chaque essence de bois : il connaît chaque bois. Ainsi, il est capable de traiter, découper et assembler les différentes parties du meuble. La présence de tanins, odeurs et couleurs doit être prise en compte lors de la confection des meubles. Il est aussi capable de choisir l’essence parfaite pour restaurer un meuble d’époque ou créer une copie cohérente.
  • Maîtriser les différents outils : rabot, scie, ponceuse… l’ébéniste sait utiliser les outils et connaît parfaitement les techniques de réalisation. Il fait avant tout preuve de vigilance pour éviter tout risque d’accident durant son travail.

Horaires

Salarié, l’ébéniste travaille en journée. Il peut parfois faire des heures supplémentaires pour terminer un projet. S’il travaille à son compte, il organise son temps de travail comme il le souhaite.

Conditions de travail

L’ébéniste est souvent debout. Par ailleurs, le travail du bois dégage de la poussière. L’ébéniste ne doit donc pas y être sensible. La réalisation d’une pièce, de sa conception à sa fabrication, nécessite de longues heures de travail. C’est donc un métier physique qui peut s’avérer fatigant.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire d’un ébéniste dépend de s’il est salarié ou artisan et de la renommée de l’entreprise.

  • Salaire débutant : 1 500 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 2 000 euros bruts par mois
  • Salaire sénior : 3 800 euros bruts par mois

Études et Formations

Ebeniste en formation
Ébéniste en formation

Il est possible de devenir ébéniste avec un CAP. Néanmoins, selon l’objectif professionnel visé, il peut être intéressant d’obtenir un bac +2 ou un bac +3. En effet, pour créer des meubles ou restaurer du mobilier ancien, un niveau supérieur au CAP est nécessaire.

CAP

Un CAP se prépare en 2 ans après la 3e. Le CAP ébéniste est, bien sûr, le plus adapté au métier. Cependant, il est également possible d’accéder à ce métier avec un CAP Arts du bois option marqueteur (pour se spécialiser dans le collage d’ornements sur bois) ou Dessinateur industriel d’ameublement (pour ceux qui s’intéressent davantage à la conception).

Niveau Bac

Le BMA (Brevet des métiers d’art) d’ébéniste se prépare en 2 ans après un CAP. C’est aussi le cas du BTM (Brevet technique des métiers) d’ébéniste. Il est dispensé par quelques chambres des métiers et de l’artisanat.

Bac +2

Le BTMS ébéniste est délivré par une chambre des métiers et de l’artisanat.

Le DMA (diplôme des métiers d’art) « arts de l’habitat option décors et mobiliers » est un diplôme de niveau bac +2. Cependant, les DMA sont peu à peu remplacés par les DN MADE.

Bac +3

Le DN MADE est un diplôme national des métiers d’art et du design. Il existe 2 options qui peuvent intéresser les ébénistes : patrimoine et objet. La mention patrimoine forme des créateurs, réalisateur et restaurateur de mobilier contemporain ou ancien. La mention objet est davantage orientée vers le design et les métiers d’art autour du bois.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir ébéniste :

Débouchés

Un ébéniste salarié peut devenir chef d’atelier dans une grande entreprise ou se mettre à son compte. Il peut également se spécialiser dans la rénovation ou au contraire la création. Enfin, l’ébéniste peut s’orienter vers les métiers de l’industrie du meuble selon ses compétences.

Secteurs