Accueil » Salaire Archetier : combien gagne un archetier ?
Salaires

Salaire Archetier : combien gagne un archetier ?

Fabrication d'un archet de violon

L’archetier est un artisan qui exerce aux côtés de facteurs d’instruments et produit un accessoire (l’archet) qui sert aux violonistes, violoncellistes et autres contrebassistes. Professionnel incontournable, l’archetier choisit les matériaux qu’il façonne et assemble pour réaliser, restaurer ou décorer un archet. Son salaire annuel brut tourne autour de 30 500 euros.

Quel est le salaire d’un archetier en 2022 ?

Dans ce métier, on manipule des matériaux nobles comme l’or, l’argent, l’ivoire ou le bois d’ébène pour réaliser différentes pièces de l’archet. Effectuant un travail manuel de précision, l’archetier se sert d’un canif ou d’un rabot pour profiler et parfaire ses créations. Au début de sa carrière, son salaire tourne autour du SMIC. Mais avec beaucoup d’expérience, il pourra fixer ses propres tarifs.

Le salaire moyen pour un archetier

Un archetier en début de carrière gagne généralement autour de 1 458 euros brut par mois, soit un peu moins du SMIC. Ce qui équivaut à un salaire mensuel net de plus ou moins 1 200 euros.

Un archetier expert peut délivrer des prestations assez chères, surtout s’il est spécialisé dans un type particulier d’archets. Il peut se retrouver avec un salaire mensuel de 3 000 à 5 000 euros net par mois.

Mais la moyenne des salaires des archetiers en France se situe plutôt autour de 31 200 euros brut par an, soit un salaire mensuel moyen net de 2 000 euros.

Ce que gagne l’archetier dépend de son expérience

Dans ce métier, la rémunération évolue essentiellement en fonction de la qualification et de l’expérience du professionnel. L’archetier débute le plus souvent comme employé chez un luthier ou chez un facteur d’instruments.

Lorsqu’il travaille en indépendant comme artisan individuel, après 5 à 10 ans d’expérience en général, il est libre de fixer le tarif de ses prestations. Avec ce statut, la plupart arrivent à dégager un salaire d’au moins 1 500 euros brut par mois.

Le métier d’archetier

Généralement, l’archetier fabrique, customise et restaure les archets qui permettent de jouer des instruments à cordes. Son métier est capital pour la qualité du son qu’émet un violon, un violoncelle, une contrebasse ou un alto. Après des années de pratique au sein d’un atelier, l’archetier peut choisir de s’installer à son compte et d’exercer comme artisan dans son atelier.

Que fait concrètement un archetier ?

Cet artisan travaille en général sur commande et tient particulièrement compte des demandes spécifiques du client. Il produit donc des archets sur mesure qui correspondent au style et aux besoins propres du musicien. Son travail est souvent dépendant de la vitalité de l’activité des musiciens au sein des orchestres ou des ensembles musicaux.

Ce professionnel entretient et répare les archets pour des musiciens professionnels, mais aussi pour des clients comme les maisons de lutherie ou les musiciens amateurs. En dehors des musiciens professionnels, certains particuliers font appel à ces artisans pour leur fabriquer un archet de haute facture.

Son savoir-faire inclut habituellement des bases dans la facture d’instruments et une certaine expérience des questions d’acoustique. Il combine sa connaissance des caractéristiques des matériaux à sa dextérité, pour délivrer des archets conformes aux attentes des clients.

Il existe des archetiers qui sont aussi luthiers. Mais généralement, certains se spécialisent dans la fabrication d’archets baroques par exemple. Lorsqu’il travaille dans son propre atelier, l’archetier se charge de toutes les tâches. Il s’occupe de :

  • la fabrication ;
  • l’entretien ;
  • la restauration ;
  • l’expertise
  • et de la gestion de son entreprise.

La qualité des matériaux est cruciale dans l’activité de l’archetier. Il se sert de l’or, de l’argent, de l’ivoire et de certains bois comme l’ébène. Il se pose parfois des difficultés dans l’approvisionnement de certaines matières premières, notamment une essence de bois nommée pernambouc.

Quelles sont les compétences requises pour exercer en tant qu’archetier ?

Dans ce métier, il est indispensable d’avoir de la précision et de la rigueur. Il faut être minutieux et avoir un grand sens du détail. Vous aurez besoin d’avoir des notions en dessin pour esquisser les lignes des archers.

Naturellement, un archetier doit aimer travailler le bois. Il doit aussi avoir de la passion pour les instruments de musique. Un certain goût pour la musique et une sensibilité artistique vous seront très utiles. Enfin, pour gérer votre activité, vous devez acquérir certaines notions en comptabilité et gestion.

Quelles formations ouvrent au métier d’archetier ?

La formation de base la plus courante est celle du CAP ouvrier archetier, qui vous donne en 2 ou en 3 années, les aptitudes indispensables dans cette profession. Cette formation ne se fait pas en école, mais plutôt au sein d’un atelier auprès d’un maître archetier.

Certains archetiers expérimentés proposent aussi des stages d’initiation aux techniques de l’archèterie. Les plus pointus dispensent aux professionnels de l’archèterie ou de la lutherie, des stages de perfectionnement très avancés.

Secteurs