Accueil » Comment devenir Chaudronnier
Métiers

Comment devenir Chaudronnier

Chaudronnier dans son atelier

Le chaudronnier travaille dans l’industrie pétrolière ou sidérurgique. C’est un expert de tout type de métaux. La profession connaît une belle croissance, avec une forte demande, mais peu de candidats.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : Alternance possible selon la formation suivie
  • Salaire débutant : SMIC 
  • Statut : salarié, artisan
  • Métiers associés : Métallier, opérateur de forge, technicien plasturgiste, soudeur, tuyauteur industriel
  • Secteur d’activité : Industrie, Artisanat

À l’aide de machines à commande numérique, le chaudronnier travaille les métaux. Qu’il s’agisse du fer, de l’aluminium ou du cuivre, il maîtrise leurs spécificités et propriétés, et peut donc créer les formes demandées, puis assembler les pièces entre elles. Il travaille dans le domaine de l’industrie et intervient à chaque étape de fabrication d’une pièce d’usinage. Ainsi, il travaille avec les plans des pièces commandées, découpe les plaques de métal avant de procéder au pliage ou au soudage afin d’obtenir la forme définitive de chaque pièce. Il utilise des outils numériques ainsi que des machines spéciales et opère aussi bien sur des pièces de petite chaudronnerie telles que des appareils d’électroménager, que sur des pièces de grande chaudronnerie comme des cuves, des pièces de carrosserie ou encore des réservoirs de stockage.

Missions

Découpe de métal à l'aide d'un chalumeau à acétylène
Découpe de métal à l’aide d’un chalumeau à acétylène
  • Analyser de près les dessins préparatoires : Tout d’abord, le chaudronnier reçoit un dessin qui représente la pièce à usiner. Il l’étudie et l’analyse avec beaucoup d’attention, car cela lui permet de repérer les difficultés de l’ouvrage ainsi que les éventuelles problématiques techniques. Une fois cette étape réalisée, il reporte sur les plaques de métal les différentes indications (forme, taille, etc.) que contient le dessin.
  • Faire la découpe des pièces : Une fois la ou les plaques de métal préparées, le chaudronnier passe ensuite à la découpe de la pièce. C’est alors qu’il porte une combinaison spéciale et travaille sur des machines capables de découper avec précision des plaques de métal. C’est pourquoi la première étape est capitale pour la réalisation de ses autres missions.
  • S’occuper de la mise en forme des pièces : Enfin, la troisième étape du travail du chaudronnier consiste à mettre en forme les pièces commandées. En d’autres termes, à partir des découpes réalisées précédemment, il va alors utiliser des techniques telles que le cintrage, le pliage, le planage ou encore l’emboutissage, afin de façonner les pièces. Au besoin, il applique même un traitement thermique avant d’assembler l’ensemble pour constituer la pièce voulue.

Qualités et compétences

Découpe de métal avec une machine laser
Découpe de métal avec une machine laser
  • Maîtriser les logiciels de commande numérique : De plus en plus, la profession de chaudronnier évolue en même temps que la technologie. Il est donc à l’aise avec l’utilisation de logiciels de Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur (CFAO) ou de Dessin Assisté par Ordinateur (DAO). De plus, il a la capacité de se représenter les volumes dans l’espace. 
  • Être en très bonne forme physique : Le métier de chaudronnier fait appel aux capacités et à la résistance physique. En effet, il est amené à manipuler des pièces parfois lourdes et travaille quotidiennement en station debout. Par ailleurs, le chaudronnier possède une grande capacité de concentration et effectue son travail avec beaucoup de minutie et de précision.
  • Aimer le travail d’équipe et l’autonomie : Le chaudronnier est en contact permanent avec de nombreux acteurs différents du projet sur lequel il travaille. Ainsi, il a l’esprit d’équipe et possède des facilités de communication. Néanmoins, il réalise la plupart de ses tâches quotidiennes en totale autonomie. Il est donc tout aussi à l’aise lorsqu’il effectue des missions seul.

Horaires

Un chaudronnier travaille souvent dans une industrie qui organise le temps de travail en 3×8 afin d’assurer une présence sur site constante.

Le chaudronnier travaille en horaires décalés et en roulement comme suit : 

  • Jour 1 : 8:00 – 16:00
  • Jour 2 : 16:00 – minuit
  • Jour 3 : minuit – 8:00

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes, car le métier de chaudronnier est physique et manuel. De plus, il évolue en station debout et réalise des horaires compliqués.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire
  • Salaire débutant : 1 600 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 2 000 euros bruts par mois
  • Salaire senior : 2 300 euros bruts par mois

Études et Formations

Chaudronnier en formation
Chaudronnier en formation

Il existe de nombreuses formations pour devenir chaudronnier et d’ailleurs, ce métier est accessible aussi bien à partir d’un CAP qu’avec un bac+5. Le niveau d’étude déterminera l’importance de ses responsabilités. 

CAP Réalisation industrielle en chaudronnerie ou soudage

Ce diplôme accessible dès la fin de la 3ᵉ forme des ouvriers capables de souder des pièces métalliques. C’est un diplôme reconnu par l’État s’effectue en 2 ans.

Bac professionnel Technicien en chaudronnerie industrielle

Les élèves reçoivent un enseignement solide leur permettant de devenir des spécialistes dans la fabrication de pièces chaudronnées.

BTS Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle (CRCI)

Ce diplôme de niveau bac+2 permet de maîtriser l’ensemble des techniques et des étapes de l’usinage de pièces de chaudronnerie diverses.

Diplôme d’ingénieur, spécialité : mécanique structures industrielles

Cette formation d’un niveau BAC+5 forme des ingénieurs capables d’évoluer sur le terrain dans le domaine de la métallurgie. Ce cursus d’études supérieures permet d’accéder rapidement à des postes à hautes responsabilités.     

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Chaudronnier :

Débouchés

Au bout de plusieurs années d’expérience, le chaudronnier évolue comme chef d’équipe ou responsable d’atelier. S’il le souhaite, il peut également s’installer à son compte et devenir artisan-chef d’entreprise.

Secteurs