Accueil » Salaire analyste sensoriel : combien gagne un analyste sensoriel ?
Salaires

Salaire analyste sensoriel : combien gagne un analyste sensoriel ?

Produit cosmétique à la vitamine C

L’analyste sensoriel peut travailler à son propre compte comme prestataire de service indépendant ou travailler pour un groupe industriel. À ce poste, un professionnel peut toucher un salaire moyen évalué à 4 853 euros brut par mois.

Quel est le salaire d’un analyste sensoriel en 2022 ?

L’analyste sensoriel est un professionnel qui déploie un ensemble de techniques et méthodes de mesure pour relever la perception que nous avons d’un produit au travers de nos 5 sens. L’évaluation sensorielle qu’il effectue peut permettre de rendre un produit plus attractif, plus savoureux ou plus ergonomique. Il est généralement rémunéré à un salaire compris entre 2 500 et 7 000 euros par mois, selon son expérience et ses qualifications.

Un salaire égal au SMIC pour les débutants

Il n’est pas rare qu’un analyste sensoriel en début de carrière dans une entreprise perçoive un salaire équivalent au SMIC. Mais le salaire médian dans cette spécialité est d’environ 58 240 euros par an. Ce qui signifie que 50 % de ces professionnels gagnent plus de 3 700 euros net par mois.

Les postes de niveau débutant sont généralement payés à approximativement 1 900 euros net le mois. Mais ceux qui présentent un niveau d’expérience plus élevé sont rémunérés autour de 5 400 euros net par mois.

Un salaire qui varie en fonction du secteur d’activité

Avant, on retrouvait l’analyste sensoriel dans des domaines tels que l’agroalimentaire, la parfumerie et les cosmétiques. En effet, ils ont été les premiers à intégrer ce profil dans la conception et l’évaluation de leurs produits. Mais aujourd’hui, on retrouve l’analyste sensoriel dans plusieurs autres secteurs d’activité. Même l’ameublement, l’automobile ou l’industrie textile font appel à ce type de profil dans la conception et l’évaluation des produits.

Les revenus proposés ont donc évolué pour suivre cette tendance. Dans l’enseignement par exemple, on retrouve des offres avec des tarifs horaires allant de 36,50 euros à 56,27 euros par heure. De même, un technicien en analyse sensorielle opérant dans les compléments nutritionnels peut se voir proposer un salaire d’environ 1 700 euros.

L’une des offres les plus attractives concerne la conception de solutions d’analyse sensorielle pour un salaire annuel de 70 000 euros.

Le métier d’analyste sensoriel

Très souvent, un analyste sensoriel procède à des mesures et divers tests pour avoir la certitude qu’un produit donné sera favorablement perçu par nos sens. Il peut s’agir de la vue, du goût, de l’odorat, de l’ouïe ou du toucher. Les compétences de ces professionnels sont assez recherchées dans de nombreux secteurs tels que :

  • les cosmétiques ;
  • la pharmacie ;
  • le textile ;
  • l’ameublement ;
  • l’agroalimentaire ;
  • le packaging ;
  • l’automobile et bien d’autres domaines industriels.

Que recouvre le métier d’analyste sensoriel ?

En entreprise, le métier d’analyste sensoriel est par nature rattaché aux départements marketing, recherche et développement, contrôle qualité ou encore à la production. Son rôle consiste à étudier un produit à travers ses caractéristiques sensorielles. Il peut simplement être question d’évaluer un produit ou d’établir un profil sensoriel.

Pour exercer convenablement son métier, l’analyste marketing doit effectuer une étude de marché. Cela lui permet de comprendre les consommateurs et connaître au mieux les préférences ainsi que les attentes de sa cible. Il fait toucher, sentir, goûter, observer et écouter son produit par un groupe de personnes pour le test.

Il se sert de divers référentiels sensoriels comme le standard visuel Pantone ou de divers référentiels olfactifs, tactiles… Cela lui permet de repérer les aspects à améliorer pour que le produit plaise au public auquel il est adressé. Sa fonction est requise et impliquée dans le processus de création du produit dès le stade de l’étude et ceci jusqu’au contrôle qualité.

Il est aussi chargé de relever les points similaires comme les différences notables avec des produits de la concurrence. Cela lui permet de proposer un positionnement sensoriel qui affirme la particularité de son enseigne. C’est lui qui fixe les objectifs de performance sensorielle à atteindre.

L’analyste sensoriel est aussi chargé de gérer une équipe de chargés d’études et de techniciens sensoriels indispensables à la réalisation de ses objectifs. Enfin, il est responsable de la gestion administrative et du budget de son service tout comme du fonctionnement optimal de son laboratoire.

Quelles sont les formations qui mènent au métier d’analyste sensoriel et quels sont les débouchés ?

Un large éventail de secteurs d’activités fait recours à cette spécialité et de nombreuses formations existent pour accéder au métier d’analyste sensoriel. Il y a par exemple les licences pro :

Mais la voie royale pour entrer dans le métier reste un master. Outre le fait que les recruteurs sont assez sensibles à ce profil, il permet aussi d’accéder plus tard à des postes de cadre dans les parfums et cosmétiques, dans l’agroalimentaire, dans l’automobile ou le textile. Ce diplôme découle aussi sur l’enseignement, les centres de recherche, les sociétés de service en évaluation sensorielle ou les centres techniques.