Accueil » Salaire analyste-programmeur : combien gagne un analyste-programmeur ?
Salaires

Salaire analyste-programmeur : combien gagne un analyste-programmeur ?

Lignes de code informatique

Capable d’étudier des besoins et de les traduire en langages informatiques, l’analyste-programmeur se charge d’écrire les lignes de code derrière les logiciels. En France, il gagne en moyenne entre 3 400 et 4 000 euros net par mois.

Combien gagne un analyste-programmeur en France ?

L’analyste-programmeur est l’un des profils dont la rémunération croît très vite avec l’expérience. En effet, elle peut passer de 2 200 euros par mois, pour un profil de débutant, à plus de 4 000 euros par mois, pour un professionnel à l’expertise avérée. Selon les entreprises et les spécifications du poste, il n’est pas rare de voir des professionnels avec une rémunération de 6 000 euros par mois.

Un salaire qui dépend de l’expérience

En France, 50 % des analystes-programmeurs perçoivent un salaire annuel supérieur à 33 000 euros. En début de carrière, le salaire mensuel d’un analyste-programmeur peut être estimé à environ 2 300 euros, soit un tarif horaire avoisinant 18,13 euros.

Le salaire moyen à ce poste est estimé à 39 872 euros, mais un professionnel expérimenté pourra prétendre à une rémunération de 45 000 à 48 000 euros par an.

Un salaire qui varie aussi selon le secteur d’activité

En plus de l’expérience, le type d’entreprise dans laquelle un analyste-programmeur évolue peut également avoir une influence sur sa rémunération. Ainsi, certaines entreprises spécialisées proposent aux experts à ce poste des salaires qui tournent autour de 6 000 euros brut par mois.

Tableau d’offres de salaires pour les analystes-programmeurs en 2022

EntrepriseSalaire annuel proposé
IBM36 535 euros
Sopra Steria41 800 euros
Inetum48 364 euros
Logica50 264 euros
Source : https://www.glassdoor.fr/

Le métier d’analyste-programmeur

Dans la pratique de son métier, l’analyste-programmeur doit concevoir, adapter ou optimiser des systèmes informatiques et des applications. Sous la direction d’un chef de projet, il procède d’abord à une analyse des besoins et établit un schéma des spécifications fonctionnelles que doit présenter la solution qu’il veut apporter. Ce n’est qu’ensuite qu’il développe et met en œuvre une solution informatique.

Les compétences d’un analyste-programmeur sont très demandées dans le secteur :

  • des sociétés de services en ingénierie informatique (SSII) ;
  • des éditeurs de logiciels pour l’industrie ou la gestion ;
  • des sociétés de conseil.

En quoi consiste le métier d’analyste programmeur ?

Il s’agit essentiellement de concevoir et de développer des solutions logicielles en réponse à des besoins spécifiques répertoriés en amont au niveau d’un groupe d’utilisateurs. Usant de sa connaissance étendue des langages et des méthodes de développement utilisées dans le milieu informatique, ce professionnel propose des solutions fonctionnelles adaptées à sa cible.

L’analyste-programmeur travaille pour des entreprises ou des particuliers, mais tout commence par l’expression claire et détaillée d’un besoin. C’est en caractérisant au mieux le problème à résoudre qu’il pourra définir avec nuance les spécifications fonctionnelles que devra posséder sa solution.

Il analyse donc avec soin puis fixe les paramètres et effectue le travail de codage nécessaire pour délivrer des applications, des systèmes ou des logiciels. Et ceux-ci doivent répondre aux attentes exprimées, aux procédures ainsi qu’au cahier des charges élaboré avant le début de la mission.

Son travail peut se résumer en plusieurs phases :

  • analyse des besoins client et rédaction du cahier des charges (système préexistant, budget, délai, etc.) ;
  • écriture du code ;
  • tests successifs du produit ;
  • assistance des utilisateurs, maintenances et mises à jour du produit fini.

Sa mission se poursuit en effet après la livraison de la solution informatique pour former les utilisateurs finaux. À cet effet, il prendra soin de produire un manuel d’utilisation. L’analyste-programmeur doit savoir s’adapter à divers domaines.

Il n’est pas un simple codeur qui reste scotché à son ordinateur toute la journée. Il s’agit d’un professionnel polyvalent qui sait écouter ses clients tout en faisant preuve de pédagogie.

Quelles formations pour devenir analyste-programmeur ?

Pour être recruté au poste d’analyste-programmeur, il est indispensable d’avoir au moins un diplôme de niveau Bac +2 informatique. On peut citer par exemple :

  • le BTS Informatique de gestion ;
  • le BTS SIO (service informatique aux organisations), option SLAM (solutions logicielles et applications métiers) ;
  • le DUT informatique ou SISR (solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux).

Mais les profils les plus recherchés sont ceux qui ont au moins au niveau Bac +3, avec une Licence pro Programmation informatique. Pour augmenter leurs chances, certains professionnels vont vers les diplômes de niveau Bac +5. C’est le cas du master Management des systèmes d’information, du master Informatique et ingénierie des systèmes complexes ou encore des diplômes des écoles d’ingénieurs.

Dans ce métier, une bonne maîtrise de l’anglais est indispensable.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Le métier d’analyste-programmeur exige d’être polyvalent et d’être à l’écoute des évolutions dans le domaine informatique. Ce qui fait que de nombreuses possibilités d’évolution s’offrent à vous ensuite. Vous pourriez devenir chef de projet informatique, cadre en développement, consultant logiciel pour un cabinet de conseil informatique ou ingénieur technico-commercial.

Secteurs