Accueil » Salaire Assureur : combien gagne un assureur ?
Salaires

Salaire Assureur : combien gagne un assureur ?

Rendez-vous de signature d'un contrat

Avec une formation de niveau Bac +2, il est possible d’accéder au métier d’assureur, même si l’on retrouve également à ce poste des titulaires de masters professionnels banques et assurances. Encore appelé agent général d’assurance, ce professionnel a pour principale mission de faire le lien entre les clients et la société d’assurances dans laquelle il évolue. Il s’agit d’un métier avec des niveaux de revenus plutôt intéressants. Comme on peut s’en douter, la qualification joue sur le niveau de revenus. Zoom sur le salaire de l’assureur.

Combien gagne un assureur en France ?

Par rapport à d’autres métiers, le métier d’assureur est de loin l’un des plus attractifs, pour la simple et bonne raison qu’il promet des rémunérations très confortables, même pour un débutant.

En France, le salaire moyen d’un assureur est estimé à 4 430 euros brut par mois. Ce qui équivaut à un salaire net de 3 215 euros par mois, soit 38 580 euros net par an. Ce chiffre révèle qu’un assureur gagne 1 000 euros de plus de la moyenne salariale en France. Bien entendu, il s’agit d’une moyenne ! Ce qui implique que cette rémunération varie plus ou moins en fonction d’un certain nombre de facteurs, dont l’expérience de l’assureur.

Lorsque vous débutez dans le métier, et ce, quelle que soit votre qualification, le salaire que vous touchez est d’environ 1 666 euros brut par mois, soit près de 20 000 euros brut par an. Vous pourrez ensuite bénéficier d’une revalorisation salariale, de 5 à 30 %, après de 2 années d’expérience. Le taux de la revalorisation va dépendre de la compagnie d’assurance et de la zone géographique.

Comment renégocier son salaire en tant qu’assureur ?

Au fil des années et face aux tendances du marché de l’assurance, le métier d’assureur a bien évolué. Désormais, les profils classiques ne font plus partie des plus recherchés. Les recruteurs se tournent de plus en plus vers des profils polyvalents, avec des compétences de souscripteur, d’actuaire, de commercial…

Ainsi, plus le profil est polyvalent, plus le niveau de revenus est élevé. Vous pourrez ainsi prétendre à un salaire mensuel brut de 8 333 euros, voire bien plus. La meilleure manière d’obtenir une augmentation de salaire est de faire valoir de nouvelles compétences.

Par ailleurs, vous pouvez aussi changer de ville ou de compagnie d’assurance. À Paris, par exemple, le taux horaire d’un assureur est estimé à 14,29 euros. Cela équivaut à un salaire mensuel brut de 2 166,66 euros, soit 26 000 euros brut par an. À Nice, le salaire annuel d’un assureur se situe entre 21 000 et 26 000 euros, soit un salaire mensuel brut de 1 750 à 2 166 euros.

Quelle évolution de carrière pour un assureur ?

Si vous avez embrassé le métier d’assureur avec un diplôme de niveau Bac +2 ou Bac +3, il existe plusieurs autres débouchés, car ce secteur est l’un des plus fluctuants. Toutefois, certains postes sont plus accessibles aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac +5.

Un assureur a donc la possibilité d’évoluer notamment vers des postes de :

  • gestionnaire de contrat ;
  • courtier en assurance ;
  • agent d’assurance ;
  • souscripteur en assurance ;
  • juriste d’assurances ;
  • inspecteur-vérificateur en assurance ;
  • actuaire.

Gestionnaire de contrat

Le taux horaire pour ce métier en France est de 14,30 euros. Cela équivaut à un salaire mensuel de base de 2 169,16 euros brut par mois pour le gestionnaire de contrat d’assurance, soit 26 030 euros brut par an.

Sachez tout de même que le salaire le plus faible se situe autour de 1 920 euros brut par mois, soit 23 040 euros brut par an. Tandis que le plafond est estimé à 2 820 euros brut par mois, soit 33 842 euros brut par an.

Selon la région, le nombre d’années d’exercice, le salaire peut varier entre 3 000 et 4 200 euros brut par mois.

Courtier en assurances

En France, le courtier en assurances est rémunéré entre 3 000 et 4 000 euros brut par mois, ce qui correspond à un salaire annuel brut de 36 000 à 48 000 euros. Après quelques années d’expérience, sa rémunération évolue à 84 000 euros brut par an, soit 7 000 euros brut par mois.

Agent d’assurance

Le salaire mensuel brut d’un agent d’assurance en France est de 3 522 euros. En fonction de l’expérience et de la réputation, cet assureur peut voir son niveau de revenus grimper jusqu’à 12 663 euros brut par mois.

Souscripteur en assurance

En France, le salaire mensuel brut de ce professionnel démarre à 2 917 euros et peut monter jusqu’à 6 250 euros.

Juriste d’assurance

Métier très qualifié, le juriste d’assurance est un professionnel titulaire d’un diplôme de niveau Bac +5 minimum. Un débutant peut toucher entre 2 500 et 3 000 euros brut par mois. Dans la pratique, le salaire moyen brut par an à ce poste est de 53 000 euros, soit 4 416 euros brut par mois.

Inspecteur-vérificateur en assurance

Ce métier est accessible avec un bachelor banque et assurance. Grâce à cette qualification, l’inspecteur-vérificateur en assurance débutant est rémunéré entre 25 000 et 34 000 euros brut par an, soit 2 083 à 2 833 euros brut par mois.

En milieu de carrière, il peut bénéficier d’une augmentation de salaire à hauteur de 35 000 à 39 000 euros brut par an, soit de 2 916 à 3 250 euros brut par mois

En fin de carrière, le salaire mensuel hors taxes d’un inspecteur-vérificateur en assurance se situe entre 3 333 et 4 166 euros, soit 40 000 à 50 000 euros brut par an.

Actuaire

Accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac +5 ou Bac +6, le métier d’actuaire est très bien rémunéré. Déjà en début de carrière, le salaire de ce professionnel oscille entre 2 900 et 3 700 euros brut par mois. Au bout de 10 ans de fonction, il est payé entre 5 800 et 8 300 euros brut par mois.

Secteurs