Accueil » Salaire animalier de laboratoire : combien gagne un animalier de laboratoire ?
Salaires

Salaire animalier de laboratoire : combien gagne un animalier de laboratoire ?

Animalier de laboratoire observe deux rats

Le bien-être des animaux de laboratoire et la prise en charge technique de différentes expérimentations aux côtés des chercheurs sont les principales missions d’un animalier de laboratoire. Au quotidien, l’animalier de laboratoire entretient et prend en charge différentes espèces d’animaux souvent élevés en laboratoire pour des recherches. À ce poste, un débutant gagne autour du SMIC. Mais en fin de carrière, la rémunération annuelle de ce professionnel peut aller jusqu’à 30 000 euros brut.

Quel est le salaire d’un animalier de laboratoire ?

Responsable de l’alimentation, du suivi de la taille et du poids, de l’entretien des cages, des locaux et des instruments, l’animalier de laboratoire (technicien animalier) perçoit un salaire qui peut aller de 18 000 à 24 000 euros brut par an. Ce qui représente un salaire mensuel net de 1 150 à 1 540 euros.

Le salaire moyen pour un animalier de laboratoire

En début de carrière, le salaire du technicien animalier se situe autour du SMIC, soit 1 220 euros net le mois. Cela correspond à un tarif horaire de 10,48 euros brut. En accumulant les années d’expérience, son salaire peut grimper à 24 000 euros brut par an, soit environ 1 500 euros net le mois.

Un salaire qui varie en fonction du secteur d’activité

La rémunération à ce poste dépend de l’expérience, des compétences spécifiques, de la localisation géographique, mais surtout de l’entreprise. Le personnel en service dans le secteur privé reçoit un salaire supérieur à celui du public.

Il peut aussi bénéficier d’un salaire étalé sur 13 mois ainsi que de primes d’intéressement ou diverses indemnités. Retenons que d’après les chiffres disponibles, la moitié des professionnels à ce poste gagne moins de 1 833 euros brut par mois et l’autre moitié plus.

Tableau de salaire d’un animalier en laboratoire par niveau d’expérience

Niveau d’expérienceSalaire annuel brutSalaire mensuel net
Débutant20 616 euros1 320 euros
Moyen22 000 euros1 411 euros
Expert31 005 euros1 980 euros
Source : https://fr.talent.com/

Le métier d’animalier en laboratoire

Le technicien animalier se charge du confort des animaux de laboratoire en assurant leur entretien dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité en vigueur. Le bon déroulement des différentes expérimentations dépend de la qualité de son travail. Ses missions habituelles sont entre autres :

  • la réception et l’installation des animaux dans les cages en séparant les lots ;
  • la gestion et le contrôle de la reproduction ;
  • la préparation des animaux aux interventions ;
  • l’exécution de soins médicaux et d’opérations simples.

Que fait concrètement un animalier en laboratoire ?

L’animalier de laboratoire est très souvent chargé de sélectionner, d’élever et de prendre soin des animaux dont dispose un laboratoire de recherche médicale ou pharmaceutique. Le type d’animaux en question se limite souvent à des rats, des souris, des lapins, des hamsters ou des cochons d’Inde. Mais il arrive aussi que ce soient des poissons, des insectes ou des oiseaux.

Au quotidien, il doit les nourrir, les soigner s’ils ont subi des interventions et assurer leur reproduction. Il doit maintenir une hygiène parfaite des espaces de vie de ces animaux et peut être amené à effectuer des prises de sang. L’animalier en laboratoire doit aimer les animaux, mais ne doit pas créer de liens d’attachement.

Il doit garder à l’esprit qu’il s’occupe d’animaux destinés à des expériences de laboratoire. D’ailleurs, il peut participer à des autopsies dans le cadre de protocoles de recherche, car il faut examiner les tissus et organes après des expériences ou des tests de produits.

Il doit être au courant de la réglementation et s’y conformer. Si au travers de ses qualités d’observation du comportement animal, il détecte des souffrances contraires à l’éthique, il doit prévenir ses responsables. Ce professionnel travaille le plus souvent pour des laboratoires de recherche, dans le secteur public ou privé.

Quelles sont les compétences requises pour exercer en tant qu’animalier de laboratoire ?

Il est indispensable de maîtriser l’anatomie et la biologie (alimentation et reproduction entre autres) des différents types d’animaux dont il a la charge. En plus de connaître leur comportement, l’animalier en laboratoire doit avoir des connaissances de base en physique, en chimie et en biochimie.

Il aura besoin de savoir manipuler ces différents animaux, même lorsque ceux-ci sont porteurs de maladies inoculées pour expérimentation. Son esprit méthodique et sa rigueur scientifique lui permettent de fournir des indications importantes aux chercheurs.

Quelles formations mènent au métier d’animalier en laboratoire ?

La première voie pour accéder à ce métier passe par :

  • un brevet ;
  • un Bac professionnel du type BEPA animalerie (spécialité laboratoire, spécialité technicien-animalier de laboratoire) ;
  • ou un Bac pro technicien en expérimentation animale.

L’animalier en laboratoire travaille généralement dans la fonction publique, dans l’industrie pharmaceutique ou pour des laboratoires de recherche. Vous pouvez donc passer un concours, celui d’agent technique en animalerie ou celui de technicien en expérimentation animale, pour devenir fonctionnaire de l’État.

Secteurs