Accueil » Salaire Calorifugeur : combien gagne un calorifugeur ?
Salaires

Salaire Calorifugeur : combien gagne un calorifugeur ?

Isolation thermique d'un bâtiment par l'extérieur

Le calorifugeur a pour mission d’éviter les déperditions de chaleur et de contribuer à protéger l’environnement. Ce professionnel utilise donc des matériaux isolants sur les systèmes de plomberie et sur les appareils de climatisation. Il se charge aussi de disposer des barrières contre la vapeur, le feu et la fumée. Pendant une maintenance, il facilite l’accès aux divers dispositifs. En termes de rémunération, le calorifugeur est payé entre 21 600 à 27 600 euros par an.

Combien gagne un calorifugeur en 2022 ?

Le calorifugeur, encore appelé monteur en isolation thermique, se charge d’installer ou de retirer divers matériaux isolants pour protéger les installations de l’environnement extérieur. Il intervient en collaboration avec d’autres corps de métier. Le salaire d’un calorifugeur se situe autour de 1 500 euros net par mois.

Le salaire moyen pour un calorifugeur

Lorsqu’il débute dans le métier, un calorifugeur peut espérer un salaire annuel brut de 21 969 euros. Ce qui correspond à un salaire mensuel net de près de 1409 euros.

Les calorifugeurs qui ont accumulé de l’expérience au fil de plusieurs années de pratique peuvent se voir proposer un salaire annuel brut de près de 27 216 euros. Cela équivaut à un salaire mensuel net de 1 746 euros.

Dans ce métier, on peut estimer le salaire moyen annuel d’un professionnel à 24 594 euros, soit un salaire moyen de 1 577 euros net par mois.

Une rémunération qui varie en fonction de l’expérience et de l’employeur 

Même si la rémunération moyenne est fixée suivant la convention collective de son employeur, la disponibilité et la mobilité du calorifugeur pour diverses missions peuvent impacter son salaire. Ajoutons à cela que c’est un domaine dans lequel l’expérience aussi a une grande importance. Si un débutant peut toucher 1 800 à 2200 euros, un professionnel confirmé peut gagner entre 2 200 et 2750 euros par mois.

La moitié des calorifugeurs en activité en France gagnent un salaire annuel brut supérieur à 23 400 euros, soit un salaire mensuel net de plus de 1 501 euros.

Tableau de rémunération du calorifugeur par niveau d’expériences

Niveau d’expérienceSalaire annuel brutSalaire net mensuel
Débutant21 969 euros1 409 euros
Confirmé24 594 euros1 577 euros
Expert27 216 euros1 746 euros
Source : https://fr.talent.com/

Le métier de calorifugeur

Encore appelé monteur en isolation thermique ou étancheur, le calorifugeur est un spécialiste des questions d’isolation dans le bâtiment et l’industrie. Il commence par évaluer les données techniques du chantier. Il choisit les matériaux et outils et prépare les surfaces concernées. Il intervient sur :

  • des murs et planchers ;
  • des conduites d’eau chaude ou d’eau froide ;
  • ainsi que sur des canalisations de vapeur.

Que fait concrètement un calorifugeur ?

Dans le bâtiment et le BTP, il a pour mission de protéger les installations et les équipements des influences et agressions de l’environnement extérieur. Pour cela, il pose ou retire différents revêtements sur les surfaces et canalisations. Parfois, il fabrique divers éléments pour porter les matériaux isolants.

Il commence par mener une évaluation de la configuration et des éléments présents sur le chantier pour déterminer les matériaux et outillages qui lui seront nécessaires à l’exécution de ses tâches. Ensuite, il prépare les surfaces des structures destinées à les recevoir et passe à la pose.

Ce professionnel pose donc les matériaux isolants sur les conduites d’eau chaude ou d’eau froide, sur les canalisations de vapeur ou sur les murs et planchers. Son activité n’épargne pas les toits où il déploie des matières variées pour les protéger de la chaleur, du froid, du gel ou de l’humidité.

Lorsque d’autres corps de métier ont besoin d’exécuter des travaux de maintenance, c’est à lui que revient la mission de retirer les isolants et de les reposer une fois les travaux effectués.

Quelles sont les compétences requises pour exercer en tant que calorifugeur ?

Le métier de calorifugeur s’exerce généralement en extérieur sur les chantiers. Il faut arriver à se contorsionner pour accéder aux divers dispositifs sur lesquels il faut intervenir. Cela demande donc une excellente condition physique et de l’endurance pour supporter des environnements difficiles.

Le calorifugeur doit avoir une large connaissance des normes dans la profession, des matériaux et de leurs propriétés. Ce professionnel doit savoir faire preuve de concentration et de méthode pour travailler en toute sécurité. Les divers phénomènes thermiques à l’œuvre dans les bâtiments ne doivent avoir aucun secret pour lui.

Disponible, il doit pouvoir se déplacer à tout moment sur les chantiers. Dans bien des cas, il travaille en solitaire et en toute autonomie. Mais il lui est nécessaire de savoir travailler en équipe avec d’autres professionnels du bâtiment.

Doté d’une solide connaissance des dessins techniques, il maîtrise les outils indispensables au travail sur les métaux et respecte scrupuleusement les normes dans son métier. En tant que travailleur indépendant, le calorifugeur doit travailler avec minutie et rigueur. Il doit également avoir de bonnes qualités commerciales et managériales.

Quelles formations ouvrent au métier de calorifugeur ?

On peut accéder à cette profession sans diplôme, étant donné que les employeurs ont pour coutume de former en interne les travailleurs recrutés à ce poste. Avoir de l’expérience en maintenance industrielle sera un atout.

Pour devenir calorifugeur, un CAP chaudronnerie et métallerie peut convenir. Il existe aussi un Bac pro et un BTS en maintenance pour accéder au métier. Un Certificat de qualification professionnelle Monteur isolation thermique industrielle avec trois paliers existe pour accéder au métier.

Secteurs