Accueil » Comment devenir Céramiste
Métiers

Comment devenir Céramiste

Peinture sur un vase en ceramique

Le céramiste est un artisan qui travaille les terres (cuite, grès, porcelaine, etc.). Il réalise des créations diverses, en particulier des objets de décoration ou de la vaisselle.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : alternance possible selon la formation suivie
  • Salaire débutant : SMIC (Salaire Céramiste)
  • Statut : salarié, artisan, chef d’entreprise
  • Métiers associés : verrier, tailleur de pierre, ferronnier, bronzier
  • Secteur d’activité : Artisanat

Appelé également potier, le céramiste est un artisan-créateur. Ce métier englobe en réalité deux spécialisations : tourneur et décorateur-céramiste. Le tourneur façonne les objets grâce à de la terre. En d’autres termes, il démarre d’une matière première comme la faïence, la tomette ou encore l’argile et crée une forme qu’il a imaginée. Le décorateur, quant à lui, s’occupe de l’aspect esthétique de l’objet. Il réalise des peintures et/ou dessins sur ces objets qu’ils soient cuits (de la faïence) ou crus (de la porcelaine). C’est un métier artistique, qui nécessite un savoir-faire important. Le céramiste exerce soit comme salarié, soit il travaille à son compte.

Missions

Plats et assiettes colorés en céramique
Plats et assiettes colorés en céramique
  • Créer des objets divers : Selon l’objet à créer et les envies du céramiste, ce dernier commence par choisir la terre qu’il va travailler. Afin de lui donner une forme, il procède à une opération dite de tournage, puis de moulage ou éventuellement de modelage. Ces différentes étapes lui permettent de façonner la terre argileuse à sa convenance avant de la faire sécher.
  • Soigner l’aspect esthétique : Une fois la terre séchée, le céramiste prépare sa création à être ornée. Pour cela, il enlève les éventuelles coulures et ponce ou lime la pièce. Puis, selon les cas, il cuit la pièce dans un four à une température adaptée, et/ou procède à l’opération d’émaillage. Enfin, il peint sa création pour lui donner l’aspect esthétique voulu. Selon la terre travaillée et l’aspect souhaité, cette étape peut être réalisée avant ou après cuisson.
  • S’occuper de la vente de ses créations : Sur les marchés, dans sa boutique personnelle ou chez d’autres commerçants, le céramiste est souvent amené à vendre ses propres créations. Pour cela, il s’occupe de les mettre en avant et de créer son univers.

Qualités et compétences

  • Posséder de solides connaissances en façonnage et maîtriser ce savoir-faire : Le métier de céramiste demande un savoir-faire particulier et artisanal. Comme professionnel, il maîtrise tous les gestes techniques liés à sa profession. Il est également capable d’intervenir à chacune des étapes de création, en particulier s’il travaille à son compte, seul dans son atelier.
  • Avoir une sensibilité artistique et la fibre manuelle : Travailler la céramique requiert de l’imagination, un sens esthétique prononcé et nécessite d’aimer le travail manuel. Le potier apprécie aussi travailler en totale autonomie et n’a pas peur d’explorer de nouvelles techniques afin de définir son propre style.
  • Être patient et minutieux : L’artisan potier réalise un travail de création d’une minutie incroyable. Il est rigoureux, porte attention aux détails et démontre une patience ainsi qu’une précision dans l’exécution des gestes techniques très fortes.
  • Avoir le sens commercial et apprécier le contact avec les autres : S’il est installé à son compte, comme artiste ou artisan, le céramiste doit vendre lui-même ses créations. Ainsi, il a le contact facile et possède la fibre commerciale.

Horaires

L’amplitude horaire du céramiste dépend beaucoup de son statut. En tant que salarié, il travaille généralement 35 à 39 heures par semaine. En revanche, s’il est installé à son compte, son nombre d’heures hebdomadaire varie fortement et peut augmenter.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez agréables, néanmoins, le potier travaille souvent dans un environnement poussiéreux. Il porte donc un équipement adapté (lunettes et masque de protection) et travaille dans une pièce bien aérée.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Il est assez difficile d’évaluer le montant du salaire d’un céramiste, car cela dépend de son statut, d’une part, mais également de son succès. En revanche, un salarié céramiste en début de carrière gagne environ 1 600 euros bruts par mois.

Études et Formations

Outils pour travailler la céramique
Outils pour travailler la céramique

En continu ou en initial, il existe plusieurs formations de céramiste permettant de maîtriser l’ensemble des gestes techniques. Le cursus scolaire va de CAP à bac+5.

CAP tournage en céramique

Grâce à ce diplôme accessible dès la fin de la 3ᵉ, les apprentis céramistes reçoivent un enseignement permettant non seulement de lire une fiche technique, d’évaluer la quantité de terre nécessaire, mais également de procéder à chacune des étapes de fabrication d’un objet de poterie.

Brevet des Métiers d’Art (BMA) céramique d’art

Ce diplôme de niveau bac forme de futurs techniciens-praticiens céramistes. En d’autres termes, les élèves apprennent, en plus des différentes techniques et terres à travailler propres à la profession, à établir, lire et respecter un cahier des charges précis.

BTS Industries Céramiques (IC)

En 2 ans après le bac, cette formation constitue un bagage solide pour tous les étudiants souhaitant s’installer à leur compte comme artisan-céramiste.

Diplôme Nationale Supérieur d’Expression Plastique, options art, design (DNSEP)

Ce diplôme s’obtient en 5 ans après le bac. Il forme de futurs artistes en design d’objets. Il est d’ailleurs possible de se spécialiser en céramique. Cette formation solide s’adresse aux élèves souhaitant obtenir d’importantes connaissances en histoire de l’art.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Céramiste :

Débouchés

Si le céramiste démarre sa carrière comme salarié au sein d’une entreprise, selon la taille de l’entreprise, il peut évoluer vers un rôle de chef d’atelier, et ainsi encadrer d’autres céramistes. À terme, il peut créer son propre atelier et s’installer à son compte. Il devient alors artisan-chef d’entreprise.

Secteurs