Accueil » Comment devenir Chapelier modiste
Métiers

Comment devenir Chapelier modiste

Fabrication d'un chapeau panama

Le chapelier modiste est un créateur, artisan et fabricant de chapeaux. C’est un métier créatif et manuel à la fois qui nécessite un grand savoir-faire.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : alternance possible selon la formation suivie
  • Salaire débutant : SMIC 
  • Statut : salarié, artisan, chef d’entreprise
  • Métiers associés : Styliste, Accessoiriste, Costumier, Gantier, Modéliste
  • Secteur d’activité : Artisanat

Appelé tour à tour modiste et chapelier, cet artiste est un fin créatif doté d’un sens prononcé pour l’esthétisme. Le chapelier conçoit toutes sortes de couvre-chefs : béret, bonnet, capeline, panama, etc. Il intervient à chaque étape de fabrication, depuis l’élaboration du croquis, au choix de tissu en passant par la prise des mesures. Il travaille généralement à la pièce ou en collection réduite. Bien souvent, ses créations sont vendues dans sa propre boutique. C’est donc un commerçant. Il peut également être amené à vendre ses chapeaux pour le milieu de la mode, le cinéma ou le milieu du spectacle. Ce métier peu répandu est pourtant très apprécié et de plus en plus recherché.

Missions

Chapeau panama en fibres végétales
Chapeau panama en fibres végétales
  • Imaginer et dessiner ses modèles : La première mission du chapelier modiste est de réaliser des croquis de ses futures créations. Pour cela, il est important qu’il discute avec son client afin de comprendre l’usage qu’il en fera et sa personnalité. Puis, il veille à prendre les mesures et à élaborer un dessin en accord avec la morphologie du client. En effet, ses créations sont uniques et bien souvent sur-mesures. En revanche, il arrive parfois que les stylistes et autres créateurs de mode lui envoient directement le croquis d’un modèle voulu.
  • Choisir les matériaux : Une fois le croquis réalisé ainsi que toutes les mesures prises, le chapelier choisit les tissus, les matériaux et accessoires nécessaires à la réalisation de sa création. Ensuite, il procède à la première étape de fabrication, c’est-à-dire, le modelage du chapeau. C’est à ce qui va donner la forme voulue au chapeau. Enfin, il réalise les finitions et la customisation/l’accessoirisation du chapeau.
  • Mettre en avant ses créations : Enfin, la dernière étape consiste à remettre le chapeau au client. Qu’il s’agisse d’une commande sur-mesure ou non, le chapelier doit tout de même utiliser des techniques de mise en avant de ses créations afin de finaliser la vente. Il est important de garder en tête qu’il travaille bien souvent à son compte et qu’être commerçant fait partie de son métier.

Qualités et compétences

Boutique de chapeaux à Milan, Italie
Boutique de chapeaux à Milan, Italie
  • Être créatif et avoir le sens de l’esthétisme : Le chapelier est avant tout un grand créatif, mais également un fin psychologue. En effet, pour proposer des créations qui correspondent à la personnalité de ses clients, il doit, en plus d’être imaginatif, réussir à analyser les gens ; à les comprendre rapidement. Pour cela, c’est un grand observateur doté d’un sens de l’esthétisme prononcé.
  • Avoir le sens du contact et être commerçant : Le métier de chapelier s’exerce au contact permanent des autres. Ainsi, il aime discuter avec les gens et engager la conversation. C’est pourquoi il est facile d’accès et agréable. De plus, il a le sens du commerce et maîtrise parfaitement les techniques de vente.
  • Apprécier le travail manuel et maîtriser la mode : Pour pouvoir évoluer dans le domaine de la mode, il faut tout d’abord avoir de solides connaissances en Histoire, histoire de l’art et histoire de la mode. En plus de connaître parfaitement ces sujets et d’être particulièrement curieux dans la vie de tous les jours, le chapelier est un manuel qui apprécie travailler la matière et créer.

Horaires

S’il travaille comme salarié, le chapelier modiste travaille généralement entre 35 et 39 heures, en horaires réguliers. En revanche, s’il est installé à son compte comme artisan-chef d’entreprise, il ne compte pas ses heures. Son amplitude horaire varie alors beaucoup.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez agréables, mais le chapelier travaille souvent en station debout. Il est donc en bonne forme physique.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Puisque le chapelier modiste est souvent son propre patron, il est alors difficile d’évaluer son salaire. En effet, ses revenus dépendent de son expérience, de sa clientèle ainsi que de sa notoriété. En revanche, s’il démarre sa carrière comme salarié, il gagne environ 1 600 euros bruts par mois.

Études et Formations

Formes en bois pour la fabrication de chapeaux
Formes en bois pour la fabrication de chapeaux

Le métier de chapelier est accessible en formation initiale ou continue, dès le niveau 3ᵉ. Les études peuvent s’étendre jusqu’en bac+3.

CAP métiers de la mode, option chapelier-modiste

Ce diplôme d’État accessible après la 3ème permet aux futurs chapeliers-modistes de concevoir des chapeaux sur-mesures ou en petite et moyenne série pour des hommes et des femmes.

Bac pro Métiers de la Mode et du Vêtement  (MMV)

Ce bac pro permet aux futurs bacheliers d’acquérir de solides connaissances pour la réalisation de prototypes. Les élèves voient l’ensemble de la chaîne de fabrication.

Certificat de spécialisation en mode, stylisme-modélisme

Ce diplôme forme en 3 ans après le bac, les futurs créateurs du domaine de la mode. C’est une formation poussée, davantage orientée vers l’aspect artistique du métier.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir chapelier :

Débouchés

Au fil des ans et avec l’expérience, le modiste-chapelier s’installe à son compte, ouvre sa propre boutique de chapeaux et développe ainsi sa propre marque.

Secteurs