Accueil » Comment devenir Modéliste
Métiers

Comment devenir Modéliste

Préparation à la découpe d'un tissu à partir de patrons

Le modéliste met en forme les idées du styliste. Il fabrique le prototype qui permettra de créer les vêtements.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac à Bac +5
  • Études en alternance : possibles
  • Salaire débutant : SMIC
  • Statut : salarié
  • Métiers associés : Styliste, Couturier, Chapelier modiste, Costumier, Gantier, Retoucheur
  • Secteur d’activité : Artisanat

Le modéliste peut exercer pour un créateur, une maison de haute couture ou une entreprise de prêt à porter. Il met en forme les idées (description, croquis, cahier des charges…) du styliste. En général, il essaye de répondre au mieux aux critères imposés par ce dernier, mais il peut aussi proposer des améliorations. Il est capable de modéliser un prototype qui pourra ensuite être fabriqué par les couturiers, notamment en série, s’il travaille pour une entreprise de fabrication à grande échelle, par exemple.

Missions

  • Déterminer si le croquis du styliste est réalisable : avant toute chose, le modéliste définit si le projet du styliste est réalisable techniquement. Il trouve des solutions pour que les idées esthétiques du styliste soient réalisables et confortables. Il peut ainsi proposer des adaptations au niveau des matières, des formes, de la position des coutures…
  • Transformer un dessin en prototype : le modéliste moule un tissu sur un mannequin. Il découpe des pièces de tissu et les épingle pour les assembler. Il ajuste les coutures et les différents détails. Le vêtement doit pouvoir bouger. Ensuite, il met la toile à plat et dessine un patron. Il n’oublie pas d’indiquer les encolures, la position des poches, les boutons, les ouvertures, les coutures… Dans certaines entreprises, ce travail est maintenant réalisé totalement ou en partie sur ordinateur, à l’aide de logiciels qui permettent de modéliser le patron.
  • Contrôler la qualité et la conformité des premiers modèles fabriqués : surtout dans une entreprise de fabrication en série, le modéliste contrôle si les premières pièces fabriquées correspondent au prototype. Il valide alors la technique et la qualité avant la fabrication à grande échelle. Il a, au préalable, réalisé des fiches techniques pour chaque vêtement (consignes de coutures, ajustement des tailles suivant les normes en vigueur…).

Qualités et compétences

  • Avoir des capacités d’écoute et aimer travailler en équipe : le modéliste répond aux attentes du styliste, mais il travaille aussi avec le directeur des collections, des bureaux d’études, des clients, le responsable des achats, les couturiers… Faire preuve de bienveillance et garder son calme sont donc de grands atouts dans ce métier. Les échanges sont nécessaires pour aboutir à un travail de qualité.
  • Être précis, patient et concentré : c’est un travail minutieux qui nécessite de nombreux ajustements. Le modéliste doit ainsi garder son calme et son attention jusqu’au résultat final. C’est un perfectionniste.
  • Avoir autant de créativité que de connaissances techniques : comme le modéliste met en forme les idées du styliste, il doit avoir à la fois un esprit artistique et une bonne maitrise technique. Il connaît alors parfaitement les différentes machines et les techniques de couture, ce qui lui permet de proposer un modèle aussi beau que réalisable.
  • Maîtriser les logiciels CAO-DAO : l’informatique prend une place de plus en plus importante. La maîtrise des logiciels de création et dessin est de ce fait indispensable.

Horaires

Les horaires de travail sont irréguliers et dépendent de la complexité du projet, du rythme des collections et des délais à respecter.

Conditions de travail

C’est un travail d’équipe qui nécessite donc une bonne entente et une cohésion. Certaines périodes peuvent s’avérer stressantes, car la confection des vêtements dépend du travail du modéliste. Par ailleurs, ce professionnel peut faire de nombreux déplacements entre les ateliers, les clients, les salons…

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire d’un modéliste débutant est d’environ 1 500 euros bruts mensuels. Il peut rapidement atteindre 2 000 euros bruts par mois puis 4 000 euros bruts mensuels pour un modéliste confirmé. Bien sûr, la rémunération dépend du niveau de compétences et de la taille et/ou renommée de l’entreprise ou maison de couture qui emploie ce professionnel.

Études et Formations

Plusieurs formations permettent d’exercer le métier de modéliste. Cependant, le plus souvent, c’est un métier auquel on accède après plusieurs années d’expérience. Ainsi, il peut être intéressant d’entamer le cursus de formation par un baccalauréat professionnel « métiers de la mode et du vêtement », de poursuivre par un BTS puis un diplôme de niveau licence. Il est également possible de poursuivre les études jusqu’au bac +5. Avoir un haut niveau de formation peut d’ailleurs faciliter l’embauche. Il existe aussi un CAP « métiers de la mode » pour les élèves intéressés par le métier, mais dont le niveau scolaire est moins élevé. Il peut alors être un tremplin vers une poursuite d’études.

Bac pro « métiers de la mode et du vêtement »

C’est un diplôme qui se prépare en 3 ans après la 3e. Il peut être suivi en alternance et permet d’acquérir les connaissances et compétences de base dans le domaine.

BTS et diplômes de niveau Bac +2

Le BTS « métiers de la mode-vêtement » forme des professionnels capables de superviser la réalisation de vêtements et prototypes. C’est un très bon diplôme pour devenir modéliste. Les BTS innovation textiles ou métiers du cuir sont plus spécialisés, mais permettront aussi d’exercer ce métier. Enfin, de nombreuses écoles proposent leur propre formation (reconnue au RNCP – répertoire national des certifications professionnelles- ou non). Toutes n’ont pas la même renommée auprès des employeurs, aussi il est préférable de bien se renseigner au préalable.

Bac +3

Parmi les diplômes de niveau bac +3 (qui se préparent donc en 1 an après un BTS ou en 3 ans après un baccalauréat), on peut citer le DN MADE (diplôme national des métiers des arts et du design) option mode et la licence professionnelle métiers de la mode (qui propose différents parcours). Les écoles privées proposent également leurs propres parcours.

Bac +5

Des masters (mastères spécialisés ingénierie textile ou management et innovation de la mode) ainsi que d’autres diplômes comme le DSAA Design mention mode option textile ou le diplôme de l’ENSAD option design et matière sont des garanties supplémentaires pour trouver un emploi.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir modéliste :

Débouchés

Selon son niveau de formation, son expérience professionnelle et sa motivation, le modéliste peut devenir styliste ou chef de production.

Secteurs