Accueil » Devenir Conseiller agricole
Métiers

Devenir Conseiller agricole

Réunion entre un agriculteur et un conseiller agricole

Le conseiller agricole accompagne les exploitants pour développer leur activité. Il conseille les agriculteurs afin d’augmenter leur production, leurs revenus, ou encore d’améliorer la qualité sanitaire. En général, il travaille dans une chambre d’agriculture, un centre d’études techniques agricole ou encore une coopérative.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac +2
  • Études en alternance : possibles
  • Salaire débutant : SMIC
  • Statut : salarié
  • Métiers associés : Exploitant agricole
  • Secteur d’activité : Agriculture

Ce conseiller peut être spécialisé dans un type d’élevage, sur les productions horticoles, ou dans les céréales par exemple. Il peut aussi être polyvalent.

Il aide les agriculteurs à s’installer ou à développer leur activité. Le conseiller agricole apporte également ses connaissances pour améliorer la qualité de la production. Il sait comment s’adapter aux changements climatiques. Il maîtrise également les évolutions de la réglementation. Enfin, il peut apporter des conseils pour une production plus respectueuse de l’environnement (amélioration des conditions de vie animale, diminution des pesticides, meilleure gestion de l’eau…).

Missions

Rendez-vous dans une exploitation
  • Faire un état des lieux : Le conseiller agricole prend note de tout ce qui ne fonctionne pas dans l’exploitation. Il envisage également toutes les possibilités de développement et de diversification de l’exploitation.
  • Être formé au développement durable : L’environnement est de plus en plus au cœur des préoccupations. Ce conseiller a comme mission de sensibiliser à l’agriculture raisonnée. Il sait comment diminuer l’utilisation des pesticides. Le conseiller agricole connait les obligations pour passer à l’agriculture biologique. Il peut aussi aider l’exploitant à préserver les ressources en eau.
  • Proposer des solutions : Après avoir analysé la situation, le conseiller peut proposer un plan d’action adapté. Il accompagne alors le producteur pour augmenter ses rendements. Il peut aussi l’aider à faire face aux changements climatiques, réduire la pollution ou diversifier son activité.
  • Se tenir informé : Le conseiller agricole doit connaître les dernières réglementations en vigueur. Il se tient également informé des nouvelles technologies et sait quelles aides financières peuvent être attribuées à l’exploitant. Il peut ainsi l’aider au mieux.

Qualités et compétences

  • Être à l’écoute : Le métier d’agriculteur est de plus en plus difficile. Le conseiller agricole peut donc faire face à des personnes en très grande difficulté. Par conséquent, il doit faire preuve d’empathie et entendre les difficultés rencontrées. C’est un renfort pour la personne qui fait appel à lui.
  • Avoir des compétences techniques : Le conseiller doit être, lui aussi, un bon professionnel pour apporter des solutions. En effet, il doit lui-même maitriser le fonctionnement d’une exploitation et faire preuve d’idées pour aider les producteurs. Ainsi, il se tient régulièrement informé des nouvelles technologies. Le conseiller agricole connait aussi les alternatives aux produits phytosanitaires. Il s’informe des nouvelles méthodes d’irrigation. Il sait aussi quelles sont les espèces végétales adaptées aux différents climats et terrains. Le conseiller agricole fait preuve de connaissances multiples.
  • Aimer travailler seul : Même s’il rencontre un grand nombre d’exploitants, le conseiller agricole doit être autonome. Il passe plusieurs heures au volant et est seul face aux producteurs qu’il conseille.

Horaires

Même si le conseiller agricole a des horaires théoriquement fixes, il n’est pas rare pour lui d’effectuer des heures supplémentaires. En effet, les exploitations dont il s’occupe peuvent être très éloignées les unes des autres. Les agriculteurs peuvent avoir des besoins importants ce qui rallonge le temps d’échanges.

Conditions de travail

Le conseiller agricole est sur la route toute la journée. Il va à la rencontre des exploitants pour les accompagner et répondre à leurs interrogations. Par conséquent, c’est un métier très fatigant. Ses horaires peuvent être variables selon l’étendue du secteur dont il est chargé et les besoins des agriculteurs qu’il rencontre.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Un conseiller agricole débutant gagne 1 500 euros bruts par mois. Avec de l’expérience ou en se spécialisant dans un domaine, son salaire peut atteindre 3 000 euros bruts par mois.

Études et Formations

Un bac +2 suffit pour devenir conseiller agricole. Il est également possible de poursuivre ses études jusqu’à un bac +5. Les employeurs étant de plus en plus exigeants, les diplômes supérieurs permettront un meilleur accès à l’emploi.

Bac +2

Les BTSA permettent d’accéder à un poste de conseiller agricole. Selon la filière suivie, le candidat sera plutôt polyvalent ou spécialisé. Un BTSA se prépare en 2 ans après un bac.

  • Les BTSA agronomie : productions horticoles et productions horticoles forment des spécialistes des végétaux.
  • Le BTSA viticulture, œnologie s’adresse aux futurs spécialistes des vignes.
  • Pour les exploitations animales, le BTSA productions animales et le BTSA aquaculture seront plus adaptés.
  • Le BTSA développement de l’agriculture des régions chaude formera des spécialistes d’un type de climat.
  • Le BTSA gestion et maîtrise de l’eau forme des professionnels de l’amélioration hydrique.
  • Enfin pour être polyvalent, les BTSA analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole, génie des équipements agricoles et techniques et services en matériel agricole sont bien sûr adaptés.
  • Le DUT génie biologique option agronomie est aussi un diplôme qui se prépare en 2 ans après le bac.

Bac +3

Une licence se prépare en 1 an après le BTSA. Les licences pro mention production animale et mention production végétale permettent une année de spécialisation supplémentaire. Les licences en agronomie et en gestion des organisations agricoles et agroalimentaires permettent aussi d’acquérir une année de compétences et connaissances supplémentaire. Enfin, le BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) génie biologique option agronomie est également un bac +3 qui permet de devenir conseiller agricole.

Bac +5

Un bac +5 permet de prétendre à un salaire plus attractif. Les 5 années d’étude après le bac permettent d’avoir un diplôme d’ingénieur.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir conseiller agricole :

Débouchés

Moissonneuse batteuse
Moissonneuse batteuse

Le conseiller agricole peut se spécialiser dans un domaine. Il peut également devenir chef de service et encadrer une équipe.

Secteurs