Accueil » Comment devenir podo-orthésiste ?
Métiers

Comment devenir podo-orthésiste ?

Fabrication d'une semelle orthopédique

Un podo-orthésiste est un professionnel qui conçoit et fabrique des appareillages, des chaussures ou des semelles pour permettre à son patient d’améliorer sa posture et de faciliter ses déplacements au quotidien. Il travaille de nombreux matériaux et doit s’adapter à tous les cas de figure. Il travaille le plus souvent dans un établissement de soins ou possède son propre cabinet.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : études en alternance ou sous la forme d’un contrat de professionnalisation possible.
  • Salaire débutant : 1 400 €
  • Statut : salarié ou artisan indépendant
  • Métiers associés : Orthopédiste, Orthoprothésiste, Pédicure-podologue
  • Secteur d’activité : Santé, Médical

Un podo-orthésiste est un spécialiste de l’appareillage médical des pieds. Il conçoit et élabore de A à Z des chaussures, des semelles ou autres orthèses sur-mesure pour ses patients. Ce dernier ne travaille que sur prescription médicale. Il peut être amené à réaliser un moulage du pied de ses patients ou utiliser d’autres techniques plus modernes comme le scanner. Aujourd’hui, le travail des podo-orthésistes est majoritairement guidé par des logiciels informatiques CAO (conception assistée par ordinateur). Un podo-orthésiste peut fabriquer des accessoires orthopédiques dans de nombreux types de matières (cuir, bois, acier, plastique, etc.). Il est possible de réaliser la découpe à la main ou au laser, selon le cas. Cette profession requiert donc un savoir-faire technique polyvalent et des connaissances médicales approfondies.

Missions

  • Recevoir ses patients et diagnostiquer les anomalies : Un podo-orthésiste reçoit ses patients sous prescription médicale. Il prend le temps d’étudier sa situation et effectuera une série de mesures et d’observations qui lui permettront de diagnostiquer d’éventuelles anomalies.
  • Planifier un traitement : le podo-orthésiste planifiera un traitement à mettre en place (semelles orthopédiques, appareillage, chaussures spécifiques, etc.). Il détermine cela d’après un premier examen puis explique au patient le traitement à réaliser.
  • Confection et fabrication de l’appareillage orthopédique : le podo-orthésiste élabore en totalité l’appareillage destiné à ses patients. Auparavant, il mesure et réalise éventuellement des moulages de pied. Il peut également être amené à faire quelques dernières rectifications et ajustements afin que l’appareillage proposé convienne parfaitement à la personne.
  • Assurer le suivi de ses patients : Un podo-orthésiste devra suivre l’évolution de ses patients, voire modifier les appareillages si nécessaire.
  • Entretenir son atelier de conception et son matériel : l’atelier d’un podo-orthésiste doit être entretenu régulièrement, afin qu’il reste fonctionnel et suffisamment propre pour accueillir les patients dans les meilleures conditions.

Qualités et compétences

  • Être à l’écoute : un podo-orthésiste se doit de veiller au bien-être de son patient. Parfois, il doit s’occuper de personnes ayant un handicap permanent ou temporaire, il doit donc avoir du tact et mettre à l’aise son patient pour l’aider à surpasser ses difficultés motrices.
  • Bonnes connaissances médicales : connaitre les principales pathologies et la biomécanique de la marche est un élément indispensable du métier de podo-orthésiste. Il n’a quasiment pas le droit à l’erreur puisqu’un mauvais diagnostic ou un appareillage mal adapté pourrait faire plus de dégâts et compliquer la vie du patient.
  • Un savoir-faire technique professionnel : concevoir des orthèses et autres types d’appareillage ne s’improvise pas, il est donc primordial que le futur professionnel maîtrise les compétences professionnelles de base du métier et qu’il continue à se former tout au long de sa carrière professionnelle.

Horaires

Le rythme de travail d’un podo-orthésiste dépend, entre autres, de son statut professionnel. S’il est salarié, il travaillera en général 35 heures à temps plein. Mais, s’il est à son compte, ses horaires de travail dépendront de la quantité de commandes et d’appareillages qu’il aura à réaliser.

Conditions de travail

Un podo-orthésiste travaille généralement pour les fabricants d’appareillages orthopédiques. Il peut s’agir de petites entreprises ou de grands groupes spécialisés dans la fabrication d’appareils médicaux. Il arrive aussi que certaines cliniques, hôpitaux ou centres de rééducation embauchent des podo-orthésistes pour élaborer les appareillages de pied de leurs patients. Dans tous les cas, il travaille essentiellement en cabinet ou en atelier, pour fabriquer et régler les appareils.

Enfin, certains podo-orthésistes se mettent à leur compte et montent leur propre entreprise artisanale de conception d’appareillages du pied ou d’orthèse. Le professionnel peut, dans ce cas-là, ressentir un peu plus de pression étant donné que ses revenus vont dépendre de son activité. En libéral, ce professionnel doit aussi gérer lui-même sa comptabilité ou les démarches administratives liées à son activité.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Un podo-orthésiste commence à un salaire aux alentours des 1 400 €. En moyenne, il gagnera 1 700 € par mois et peut espérer gagner jusqu’à 2 000 € pour les postes les mieux payés.

Études et Formations

Plusieurs voies sont possibles pour devenir podo-orthésiste. Il est possible de suivre un CAP de deux ans après le collège ou un Bac Pro. L’étudiant peut opter pour un BTS de 3 ans, après le Bac, pour parfaire sa formation.

CAP podo-orthésiste

Ce cursus n’est accessible que dans 6 villes en France (Joué-lès-Tours, Ploufragan, Pantin, Lyon, Strasbourg et Paris).  Cette formation dure 2 ans et est accessible directement après le collège.  Elle comprend au moins 34 semaines en entreprise et 13 semaines en centre de formation.  Le contenu de l’enseignement de ce cursus est varié. En effet, des matières générales sont enseignées comme les mathématiques, le français et l’histoire géographie. Mais, ce cursus aborde aussi d’autres connaissances plus spécifiques au métier comme des connaissances médicales (pathologies, biologie) et des compétences techniques (préparation des matières premières, découpe, montage, semelage, finitions, etc.).

Bac pro technicien en appareillage orthopédique spécialité podo-orthèses

Ce Bac Pro se prépare dans seulement 7 lieux de formation (Brest, Castres, Marseille, Paris, Dijon, Angers et Roubaix). Cette formation dure 3 ans et prépare aux diverses tâches pratiques du métier de podo-orthésiste (gestion de la commande des matériaux, opération de réalisation des appareillages, etc.). Ce cursus prévoit au moins 22 semaines de stage en milieu professionnel réparties sur les 3 années de formation.

BTS podo-orthésiste

5 villes proposent ce BTS. Il s’agit de Jouè-lès-Tours, Valence, Paris, Roubaix et Angers. Ce BTS a la particularité de durer 3 ans. Normalement, seuls les étudiants ayant de bons résultats dans les matières scientifiques ou venant d’un Bac ST2S, STL ou STI peuvent intégrer cette formation. Ce cursus comprend trente semaines de stage. Il oriente également la formation sur la maîtrise des logiciels CAO et sur les bases de gestion d’une structure et de ressources (commandes des produits, gestion des stocks, etc.).

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste non exhaustive des établissements qui proposent une formation diplomante pour devenir podo-orthésiste :

Débouchés

Après plusieurs années d’expérience, le podo-orthésiste peut occuper des postes d’encadrement au sein d’une équipe  ou décider de se mettre à son compte. Il peut travailler dans un centre de soin, un hôpital ou ouvrir son propre cabinet. Après plusieurs années d’expérience, il peut éventuellement obtenir un rôle d’encadrant, en tant que chef d’équipe ou de service.

Secteurs