Accueil » Salaire anesthésiste : combien gagne un anesthésiste ?
Salaires

Salaire anesthésiste : combien gagne un anesthésiste ?

Anesthésiste avec un respirateur

L’anesthésiste est un spécialiste qui utilise du gaz ou des injections de produits anesthésiants pour endormir et contrôler l’état d’endormissement d’un patient. Il intervient dans les opérations chirurgicales pour l’anesthésie et/ou dans les services spécialisés pour la réanimation. Son salaire annuel va de 48 000 à 84 000 euros.

Quel est le salaire d’un anesthésiste en 2022 ?

La rémunération d’un spécialiste anesthésiste dépend de la taille de l’établissement médical dans lequel il travaille, du type de clientèle et de son expérience dans le métier. Elle varie également selon qu’il travaille en hôpital, en clinique ou exerce en libéral. En moyenne, ce professionnel perçoit 660 euros par journée de travail.

Le salaire moyen pour un anesthésiste

En règle générale, un anesthésiste qui commence sa carrière en poste dans un hôpital peut percevoir un salaire de 48 000 euros brut par an. Ce qui correspond à un salaire mensuel net de 3 000 euros environ.

Avec beaucoup d’expérience, l’anesthésiste voit son salaire atteindre le montant de 7 300 euros brut par mois avec les différentes primes de gardes et indemnités qui existent dans ce métier. Ce qui correspond à une rémunération mensuelle nette de 5 600 euros.

Un salaire qui varie en fonction de l’expérience et du statut

Rappelons que la profession d’anesthésiste fait partie des spécialités les mieux rémunérées en France. Entre le salaire d’un anesthésiste qui n’a qu’un an d’expérience et celui qui a déjà 5 ans d’expérience, on peut passer du simple au double. Quand il arrive aux alentours de 20 ans de carrière, ce qu’il gagne correspond à 4 fois le salaire d’un débutant.

Ensuite, notons que l’anesthésiste qui travaille dans un hôpital gagne moins que celui qui travaille en clinique. Quand il exerce en libéral pour un centre de transfusion sanguine ou d’imagerie médicale par exemple, l’anesthésiste dégage des revenus encore plus élevés. Généralement, il peut percevoir jusqu’à 12 000 euros par mois.

Tableau de salaire d’un anesthésiste en France par niveau d’expérience

ExpérienceSalaire annuel brutSalaire mensuel net
1 à 3 ans47 500 euros3 040 euros
4 à 5 ans107 600 euros6 860 euros
plus de 20 ans211 200 euros13 500 euros
Source : https://med.works/

Le métier d’anesthésiste

L’anesthésiste travaille principalement au bloc opératoire ou en salle de réveil. Il peut effectuer une anesthésie générale qui rend le patient inconscient, limite ses mouvements et atténue les douleurs dues à une intervention chirurgicale. Il peut aussi réaliser une anesthésie locorégionale qui n’endort que la partie du corps à opérer. L’anesthésiste peut aussi intervenir en urgence sur des cas graves ou des accidents.

Que fait concrètement un anesthésiste ?

Lorsqu’une intervention chirurgicale est prévue, l’anesthésiste commence par recevoir le patient. Au cours de cette consultation pré-anesthésique, il ausculte le patient pour évaluer son état de santé et prendre connaissance de son dossier médical.

En effet, certains antécédents médicaux (des allergies par exemple) peuvent déterminer le choix de la technique d’anesthésie. Parfois même, l’intervention chirurgicale peut être reportée si l’anesthésiste le juge nécessaire. Classiquement, il existe des procédures avant, pendant et après un acte de chirurgie.

L’anesthésiste se sert d’hypnotiques, d’analgésiques ou de curares pour une anesthésie générale. En revanche, pour une anesthésie locorégionale qui n’entraîne pas de perte de conscience, il utilise plutôt des injections ou des crèmes pour endormir le territoire desservi par un nerf ou un groupe de nerfs.

Avant l’intervention, le patient est anesthésié avec du gaz qu’il inhale au travers d’un masque. Il peut être nécessaire d’y associer une injection d’anesthésiants en intraveineuse.

Pendant l’opération, toujours en contact avec le chirurgien, il surveille scrupuleusement l’état du patient grâce à divers équipements qui suivent les fonctions respiratoires et l’activité cardiaque en particulier. Il peut être assisté dans cette tâche par un infirmier anesthésiste.

Après l’intervention, il faut contrôler le retour à l’éveil du patient. Cela se passe dans une salle de réveil ou l’anesthésiste prend soin d’aider le patient à gérer les inévitables douleurs postopératoires en les atténuant.

Certains anesthésistes choisissent souvent de faire une spécialisation dans la prise en charge de la douleur chronique. Dans ce cas, les consultations se font totalement en dehors du contexte chirurgical.

Quelles sont les compétences requises pour exercer en tant qu’anesthésiste ?

Vous devez avoir des connaissances pointues en biologie et en chimie. Dans ce métier, les erreurs peuvent entraîner des conséquences graves. Vous devez donc être rigoureux et minutieux.

Les interventions nécessitent que vous soyez concentré pendant de longues heures pour vite détecter les problèmes et les résoudre. Il vous faudra alors être endurant et savoir maîtriser vos émotions. Puisque vous serez en contact avec les patients tout en collaborant avec une équipe, vous devez posséder ou développer un bon relationnel et l’esprit d’équipe.

Quelles formations mènent au métier d’anesthésiste ?

En général, l’anesthésiste est appelé médecin anesthésiste ou anesthésiste réanimateur. En effet, il s’agit avant tout d’un médecin (cursus des études de médecine) qui s’est ensuite spécialisé en anesthésie-réanimation. Le diplôme d’études spécialisées (DES) s’obtient au bout de 11 ans d’études.

Autrement dit, il faut accéder au profil de docteur en médecine puis valider un diplôme en anesthésie-réanimation qui s’étale sur environ 10 semestres.

Secteurs