Accueil » Salaire apprêteur : combien gagne un apprêteur ?
Salaires

Salaire apprêteur : combien gagne un apprêteur ?

Fabrication d'un sac à mains en cuir dans un atelier

Chargé de préparer les différentes pièces pour la fabrication en grandes séries de sacs, gants, bonnets, bas ou chaussures, l’apprêteur exerce dans de nombreux secteurs d’activité y compris dans les services. Cet ouvrier peut être chargé de donner de l’éclat au tissu pour le rendre plus attractif et en faciliter la vente. Sa rémunération commence par le SMIC et peut aller jusqu’à 2 000 euros par mois.

Quel est le salaire d’un apprêteur en 2022 ?

Dans le textile, dans la maroquinerie ou même en fonderie, on retrouve cet opérateur qui apprête des pièces selon les exigences du client ou des modèles à produire. Son salaire mensuel net peut être estimé à 1 280 euros.

Le salaire moyen d’un apprêteur

Le salaire de cet ouvrier dépend principalement de la taille de l’entreprise qui l’emploie. Il n’existe pas de données très fournies sur la rémunération de l’apprêteur. Mais selon sa formation et ses compétences, un débutant est recruté à 20 000 euros brut par an, soit un salaire net de 1 280 euros le mois.

Une rémunération liée à la productivité 

La rémunération d’un apprêteur peut être liée à sa productivité. Ce qui explique qu’en raison du caractère saisonnier de l’activité, ce professionnel doit faire de longues heures pour s’assurer un salaire et des primes de rendement intéressants.

Le métier d’apprêteur

Pour faire simple, l’apprêteur est un professionnel qui prépare les différentes pièces à utiliser dans la confection d’un objet. L’apprêteur prépare, sur machine ou en effectuant toute une série d’actions manuelles, l’assemblage et le montage d’un article. Ce métier existe dans le textile, dans le travail d’articles en cuir et dans bien d’autres domaines.

Que fait concrètement un apprêteur ?

L’apprêteur prépare des tissus ou des peaux d’animaux pour les rendre conformes à une utilisation dans la fabrication de vêtements, de mobilier ou de chaussures. Le fouleur, le tanneur ou le découpeur appartiennent à cette famille de métiers.

Travaillant en entreprise ou à domicile, l’apprêteur prépare des pièces afin qu’elles soient aptes pour l’assemblage et le montage. Son activité nécessite souvent l’usage de différentes sortes de machines qu’il doit savoir piloter et régler.

Il peut être question de chaussures, de gants, d’articles de maroquinerie ou de sellerie, voire d’ameublement. L’activité très spécifique de ce professionnel se retrouve donc dans de nombreux secteurs qui ont besoin que des opérations de préparation soient menées avant l’assemblage.

Son métier englobe toute une série de techniques et d’actions comme les parages, les collages, etc. Dans le textile où on le désigne par le titre de conducteur de machine de traitement, il intervient après le tissage et la filature pour préparer la teinture. C’est lui qui se charge du toucher et de l’aspect que présentera le tissu après lavage, rasage des bouloches et repassage.

Il pose et règle les roules sur la machine, centre le tissu, règle la tension lors de l’entraînement et approvisionne les machines en produits de teinture, de lavage, ou autre. Il doit suivre les cycles de traitement et intervenir si la vitesse ou la montée du colorant ne conviennent pas.

Il opère sur des machines différentes, des opérations techniques comme la refente, le parage, le traçage, le marquage-compostage, l’encollage, le gaufrage, etc. Selon le matériau (végétal, animal ou synthétique), il décide du traitement adéquat.

Il dose les produits de traitement et peut conduire aussi des opérations d’ennoblissement. Il vérifie l’état des équipements et des pièces et doit être capable de repérer des causes de dysfonctionnement ou de non-conformité des traitements et y remédier.

Quelles sont les compétences requises pour exercer en tant qu’apprêteur ?

Il s’agit d’un métier pénible qui demande d’être en bonne condition physique. En dehors du va-et-vient entre machines, vous devez pouvoir supporter des postures et des activités de manutention.

Pour exercer le métier d’apprêteur, il faut aussi un certain sens de l’esthétique pour suivre le rendu des pièces et repérer des défauts de fabrication. Vous aurez à contrôler la conformité des produits. Vous devez donc savoir juger des propriétés des fibres textiles. Ces activités multiformes exigent de l’apprêteur d’être polyvalent.

Il faut savoir respecter les règles de sécurité. Il vous faudra aussi de la rigueur pour respecter les normes de qualité. N’oubliez pas qu’il faut de la précaution pour manipuler en toute sécurité divers produits chimiques. Vous aurez à utiliser divers instruments de mesure.

Quelles formations pour devenir apprêteur ?

Il est possible de se former en entreprise pour s’adapter aux exigences de ce secteur.