Accueil » Comment devenir Acousticien
Métiers

Comment devenir Acousticien

Compteur de niveau sonore

L’acousticien est un spécialiste des nuisances sonores. Il a pour principale mission de lutter contre la pollution sonore, quelle que soit son origine. Il peut donc travailler sur des projets très variés dans sa carrière. Rigoureux, il analyse les différentes nuisances et propose des solutions adaptées afin de les limiter.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac+2/+3
  • Études en alternance : alternance possible
  • Salaire débutant : 24 000 euros brut par an (Salaire Acousticien)
  • Statut : salarié, indépendant
  • Métiers associés : Ingénieur acoustique, Technicien en acoustique
  • Secteur d’activité : BTP, Architecture

L’acousticien intervient dans des domaines très variés, ce qui rend son métier passionnant. Il est appelé sur différents projets afin d’évaluer et de lutter contre les nuisances sonores qui pourraient être engendrées. Il peut donc être amené à travailler sur des projets divers, comme de l’urbanisme ou encore des projets industriels.

Ainsi, il joue un rôle d’accompagnateur et de conseiller auprès des constructeurs afin d’identifier les risques de pollutions sonores et de les limiter. Il établira également un diagnostic sonore à l’aide de différents appareils afin d’analyser les situations de nuisances et de réduire leur impact en proposant une solution adaptée. 

C’est pourquoi l’acousticien doit posséder une excellente capacité d’analyse et d’importantes connaissances scientifiques ainsi qu’un bon sens du relationnel. Il peut travailler pour de nombreuses entreprises et sur des missions très variées.

Missions

  • Réaliser des mesures acoustiques et les analyser : La principale mission de l’acousticien lorsqu’il procède à une intervention est de réaliser un diagnostic exhaustif des nuisances. À l’aide d’appareils qui lui permettent de mesurer les vibrations, il étudie les différentes sources des nuisances puis établit un rapport afin de les consigner. 
  • Imaginer des solutions efficaces afin de réduire les nuisances : Après avoir effectué son diagnostic, l’acousticien propose des solutions adaptées afin de limiter les nuisances, voire de les supprimer. Il propose alors de nouveaux aménagements. Il peut, par exemple, conseiller d’isoler les murs ou d’en construire de nouveaux. Il doit ainsi prendre en compte le budget de son client et ses impératifs.
  • Accompagner la conception d’un projet avant sa réalisation : L’acousticien peut également intervenir en amont et donc apporter son expertise avant la construction d’un bâtiment ou d’un aménagement. Véritable conseiller, il doit anticiper les risques de nuisances et s’assurer que les constructions respectent les réglementations. À l’inverse, il peut également intervenir lors de la construction de salles de spectacle afin d’optimiser la diffusion du son. 

Qualités et compétences

  • Posséder d’importantes connaissances scientifiques et techniques : L’acousticien est un expert du son. Il doit bénéficier de connaissances importantes en physique, en mathématiques, mais aussi en informatique et en mécanique afin de comprendre les phénomènes qui causent les nuisances sonores et savoir comment les limiter.  
  • Avoir une bonne capacité d’analyse : Rigoureux, l’acousticien doit savoir analyser les données qu’il traite et comprendre l’origine des nuisances. Il doit également posséder de bonnes capacités de synthèse afin de rédiger des rapports exhaustifs et compréhensibles. 
  • Avoir un bon sens du relationnel : Véritable accompagnateur, l’acousticien doit savoir écouter et comprendre les besoins des professionnels ou des particuliers pour qui il opère. C’est pourquoi il doit être à l’écoute, et savoir convaincre et négocier afin de mener à bien ses projets en respectant le cahier des charges qui lui est confié. Il doit également savoir s’exprimer correctement afin de bien se faire comprendre de ses clients.
  • Avoir une bonne connaissance des normes et des règlementations en vigueur : Lors de ses projets, l’acousticien est amené à proposer des solutions variées afin de limiter les nuisances. Ainsi, il doit posséder une connaissance pointue des normes dans le domaine de la construction et du son afin de s’assurer du respect des réglementations en matière de pollution sonore.

Horaires

L’acousticien travaille le plus souvent pour un bureau d’études ou de contrôle et a donc des horaires plutôt classiques, c’est à dire entre 9h et 19h du lundi au vendredi. Cependant, les multiples déplacements qu’il doit effectuer peuvent parfois entraîner des modifications de ses horaires de travail. 

Conditions de travail

Les conditions de travail de l’acousticien sont changeantes. En effet, puisqu’il est amené à se déplacer régulièrement afin d’intervenir sur différents projets, ses journées ne se ressemblent pas. Cette profession peut donc être stimulante et prenante au quotidien. De plus, il est important de noter qu’il travaille régulièrement dans le bruit, ce qui peut parfois être pesant, bien qu’il soit équipé de protections adaptées.

Salaire

Fiche de salaire

Fiche de salaire

Le salaire d’un acousticien variera en fonction de son parcours et de son expérience. Au début de sa carrière, le salaire moyen d’un acousticien est de 24 000 brut par an. 

En évoluant et en gagnant en expérience, le salaire moyen d’un acousticien augmentera progressivement, pouvant atteindre jusqu’à 3 500 brut par mois pour un professionnel expérimenté. 

Études et Formations

Afin de pouvoir exercer la profession d’acousticien, il faut obtenir au minimum un bac+2/+3. Le futur professionnel peut donc débuter sa formation en s’orientant vers un BTS ou une licence. 

Il peut donc obtenir un BTS Systèmes Numériques, ou un BTS électrotechnique mais aussi un BUT Génie Civil ou encore une licence professionnelle acoustique et vibrations sonores. 

Il est cependant important de noter qu’il est courant pour un acousticien de poursuivre ses études après l’obtention de son diplôme Bac+2 ou Bac+3.

BTS Systèmes Numériques

Le BTS Systèmes Numériques (BTS SN) est une formation dispensée en 2 ans. 

Cette formation est axée sur l’aspect technique et informatique que revête le métier d’acousticien. Ainsi, elle forme les étudiants à la compréhension et à la maintenance des dispositifs électroniques et aux appareils de mesure. De plus, cette formation professionnalisante peut être suivie en alternance. 

BUT Génie Civil 

Le BUT Génie Civil délivre un diplôme national de niveau 6 (Bac+3). 

Cette formation technologique, quant à elle, forme les étudiants dans le domaine du génie civil. Ainsi, elle dispense des cours au sujet des techniques de construction, de l’équipement technique ou encore de la fondation des structures. 

Il existe 4 options, permettant aux étudiants de se spécialiser dans le domaine de leur choix. 

Licence professionnelle acoustique et vibration 

La licence professionnelle acoustique et vibrations, est la formation la plus spécialisée dans le domaine de l’acoustique. 

Ainsi, cette formation en 3 ans, dispensée à l’université, forme les étudiants à la gestion de l’environnement sonore et à la réduction des nuisances afin de les préparer au mieux au métier d’acousticien. 

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Acousticien :

Débouchés

La pollution sonore étant de plus en plus prise en compte lors de l’élaboration de nouvelles constructions, et les normes évoluant, de nombreuses entreprises font appel à des professionnels pour s’assurer du respect des réglementations. La profession d’acousticien bénéficie donc d’une bonne insertion sur le marché du travail.

Durant sa carrière et au fil de ses expériences, l’acousticien peut évoluer et diriger sa propre équipe ou devenir directeur de bureau d’études. Il peut également faire le choix de se spécialiser dans un domaine.

Secteurs