Accueil » Comment devenir Administrateur civil
Métiers

Comment devenir Administrateur civil

Entrée du Conseil d'État à Paris

Un administrateur civil est considéré comme un haut fonctionnaire de l’État. Son rôle est de faire évoluer les procédés politiques du Gouvernement qu’il défend. Concepteur, superviseur, comptable ou encore animateur, l’administrateur civil doit utiliser plusieurs casquettes, afin de pouvoir réaliser ses missions. Ses savoir-faire sont donc nombreux, mais également variés.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : bac + 5
  • Études en alternance possible : non
  • Salaire débutant : 1 700 € nets par mois (salaire Administrateur civil)
  • Statut : salarié
  • Métiers associés : Administrateur du Sénat, Administrateur territorial, Attaché parlementaire, Administrateur central de l’État
  • Secteur d’activité : Fonction publique

Devenir administrateur civil, c’est, avant tout, prendre en charge de hautes responsabilités. Sous la supervision du préfet ou du directeur, il est l’un des principaux acteurs des différentes expertises et des contrôles administratifs de l’État. L’administrateur civil a dû alors acquérir des savoir-faire importants, notamment dans le domaine commercial et politique. Le professionnel s’est donc scrupuleusement formé pour cela. D’ailleurs, afin de certifier ses compétences, l’administrateur civil doit passer le concours de l’ENA, l’École nationale d’administration. Celui-ci s’effectue, généralement, à la suite d’une formation en école de commerce ou politique. L’ensemble de ces formations acquiert à l’administrateur civil des qualités professionnelles évidentes. L’organisation et la conception des stratégies des pouvoirs publics, la négociation de ses financements, la réalisation de bilans d’actions et de projets ou la proposition d’axes mélioratifs et la mise en application des décisions du gouvernement en plus de la réalisation des projets de loi sont quelques-unes des missions demandées à l’administrateur civil.

En plus d’avoir acquis des notions techniques maîtrisées, l’administrateur civil a obtenu des savoir-faire solides dans le domaine du management. Ces compétences lui permettent d’organiser et d’animer des réunions attractives et constructives. Ces meetings sont organisés dans le cadre de rencontres avec les professionnels des services ou d’autres collaborateurs de secteurs variés. L’administrateur civil est, pareillement, chargé de répartir les tâches demandées aux branches concernées. Ainsi, l’administrateur civil doit être patient et à l’écoute face à ses interlocuteurs. Il sait, par ailleurs, désamorcer de potentiels conflits, tout en restant rigoureux et réactif dans ses prises de décisions. 

Missions 

  • Concevoir, mettre en place et structurer des projets : Employé sous la responsabilité de l’Etat, l’administrateur civil travaille, surtout, pour des ministères ou des structures régionales. Il est notamment l’un des responsables de la prise en charge des projets d’actions stratégiques gouvernementales. Lors de ces missions, l’objectif de l’administrateur civil est de créer, d’organiser et de mettre en place des plans d’actions opérationnels en fonction d’un secteur visé ou parfois varié et ce, dans le domaine politique. Ils peuvent concerner le juridique, l’administration, l’éducation et la culture, par exemple. Il est aussi le garant financier des projets dont il s’occupe en s’investissant, notamment, dans la gestion comptable des fonds donnés.
  • Défendre et assister la gérance politique tutelle : L’administrateur civil est au service d’une mouvance politique à la recherche d’employés assidus aux accointances partisanes évidentes pour en défendre ses lois et ses réglementations. L’administrateur civil connaît donc chacun des projets sur le bout de doigt et échange couramment avec des professionnels de tous milieux. Ces rencontres se déroulent au cours de rendez-vous particuliers ou de réunions, qu’il est chargé d’organiser et d’animer, avec des professionnels externe et interne à sa structure. Au cours de ces échanges, son objectif est de faire valoir avec minutie et loyauté, les choix inspirés par le Gouvernement.
  • Travailler en équipe : Hormis ses compétences techniques solides, l’administrateur civil a également acquis des savoir-faire efficaces dans le management. Garant du développement de projets stratégiques et du respect de la politique sociétale, il doit, en plus, reléguer les actions à accomplir auprès des services spécialisés. L’administrateur civil collabore aussi avec des professionnels de domaines variés, tels que le Trésor public, les services de l’environnement ou ceux de la jeunesse, par exemple. Il a donc pu acquérir des compétences solides pour devenir un coordinateur essentiel pour l’entreprise.

Qualités et compétences

  • Être organisé : L’administrateur civil est très rigoureux dans ses méthodes d’actions. Il doit pouvoir prévoir et réagir face à des imprévus, par exemple, d’autant plus que ses missions sont toujours variées. Pour ce faire, le mieux pour l’administrateur civil est qu’il tienne un agenda minutieux des rendez-vous et réunions. Il pourra alors y voir plus clair dans son programme d’action. Dans la même idée, il lui faudra trouver une ergonomie qui lui convienne, pour le développement et le classement des projets.Travaillant sous la tutelle du Gouvernement, il n’a pas le droit à l’erreur ! 
  • Avoir de fortes capacités de communication : En tant que pilier de l’ évolution politique qu’il a choisie, l’administrateur civil a l’habitude de rencontrer des professionnels d’univers éclectiques, comme la finance, la culture ou l’éducation, par exemple. Il va également permettre la distribution et la bonne mise en œuvre d’un projet auprès des services avec lesquels il travaille. Ainsi, l’administrateur civil sait faire preuve de patience et d’écoute envers tout interlocuteur. Son objectif est d’installer l’environnement propice pour un échange constructif. Ses méthodes fonctionnent aussi lors de demandes écrites par mail ou par courrier. 
  • Savoir être tenace et résistant : L’administrateur civil peut être parfois sujet à des situations de grand stress et de fatigue. D’autre part, il a, à sa charge, de fortes responsabilités suite à des demandes gouvernementales. Ces tensions sont parfois mêlées à une quantité importante de travail à réaliser et ce, rapidement et efficacement. L’administrateur civil est donc une personne forte et calme à la fois face à la charge de ses nombreuses missions. D’autant plus qu’il se doit d’être un animateur de confiance avec les équipes et un support indéfectible pour ses responsables. 

Horaires 

Fonctionnaire de l’État, l’administrateur civil travaille pour un temps complet à 35 heures. Cependant, le travail personnel peut être parfois imposant.

Conditions de travail

Pour réaliser son métier, l’administrateur civil doit savoir résister aux charges qui lui sont imposées. En plus d’être robuste psychiquement, le professionnel doit également combiner ses journées entre de fréquents déplacements et de nombreuses heures passées en bureau. 

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Selon son échelon, l’administrateur civil peut évoluer tout au long de sa carrière. Les grilles tarifaires indiquent que le professionnel peut gagner entre 1 700€ à 3 100€ nets par mois. Et plus il gagne en ancienneté, plus son salaire évoluera. 

Études et Formations

L’administrateur civil peut évoluer en montant les échelons. Il lui est fortement conseillé, pour cela, de se former. Pour ce faire, l’Institut national du service public (INSP), est l’unique voie d’accès à ses futures fonctions. Au préalable de ce concours, il doit avoir obtenu une licence à la suite d’un bac + 3.

L’INSP

L’Institut national du service public (INSP), qui remplace l’ENA depuis 2022, assure la formation des élèves fonctionnaires. Pour intégrer cette école, les candidats devront posséder un BAC +3 et passer un concours composé de nombreuses épreuves écrites et orales.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une sélection de 5 écoles permettant de se former au métier d’administrateur civil :

Débouchés 

Tout d’abord, l’administrateur civil peut évoluer en tant qu’administrateur hors classe, puis administrateur général. Il lui est également possible d’exercer d’autres fonctions diverses telles que secrétaire général d’académie, directeur général ou être employé dans des services variés, tels que l’enseignement supérieur, par exemple.