Accueil » Comment devenir Clerc de notaire
Métiers

Comment devenir Clerc de notaire

Panonceau de notaire

Le clerc de notaire est le bras droit du notaire, et donc l’un des piliers d’une agence notariale. En effet, c’est lui qui rédige et constitue les dossiers des clients. Il assure aussi l’accueil de la clientèle et recherche également tous les documents nécessaires au bon traitement d’un dossier. Sa mission principale est d’assister le notaire au quotidien et de participer au bon fonctionnement de l’Étude.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac + 4
  • Études en alternance : alternance possible à partir du niveau Bac + 3
  • Salaire débutant : 2 000 €
  • Statut : salarié dans une agence notariale
  • Métiers associés : Juriste, Notaire
  • Secteur d’activité : Droit, Comptabilité & Gestion

Le clerc de notaire accueille les clients. Il est chargé de préparer leur dossier et de réunir l’ensemble des pièces justificatives nécessaires. Il peut être amené à travailler aussi bien avec des particuliers que des entreprises. Ses tâches sont diverses. En effet, il peut être amené à rédiger des actes notariés sur de multiples thèmes (vente et achat de biens, mariage, donation, décès, etc.). Il travaille toujours en étroite collaboration avec le notaire, dont il est le bras droit. Son travail est d’ailleurs indispensable au bon fonctionnement de l’Étude. Un clerc de notaire a la possibilité de se spécialiser dans divers domaines du droit (immobilier, droit de la famille, droit des affaires, etc.).

Missions

  • Accueillir les clients : Le clerc de notaire sera le premier interlocuteur des clients qui viendront à l’Étude. Il est donc important que ce premier contact se passe bien et que le clerc de notaire récupère toutes les informations importantes pour le bon traitement du dossier. Il doit identifier la demande, renseigner les clients et veiller au suivi des différents dossiers.
  • Rédiger des actes notariés : Le clerc de notaire doit rédiger et préparer les actes notariés en fonction de la situation et des besoins des clients. La méthode et la rigueur sont de mise pour ce type de profession, car les actes doivent être précis et personnalisés.
  • Constituer et suivre les dossiers clients : Un clerc de notaire doit être en mesure de récupérer l’ensemble des pièces nécessaires au bon avancement d’un dossier. Il doit effectuer également un suivi rigoureux de chaque dossier afin d’en contrôler l’évolution et d’en tenir informé ses clients.

Qualités et compétences

  • Maîtriser les formalités juridiques : Un clerc de notaire doit avoir une très bonne connaissance du droit juridique en général. Même si la plupart se spécialisent dans un domaine en particulier, il dispose, initialement, de toutes les compétences et connaissances fondamentales en droit.
  • Savoir analyser les besoins juridiques des clients : Un clerc de notaire possède la capacité de mettre en relation ses connaissances juridiques avec les besoins de ses clients, afin de leur proposer des solutions personnalisées. Il peut agir comme un véritable conseiller pour accompagner les clients dans leurs démarches personnelles comme professionnelles.
  • Être à l’écoute : les personnes, qui viennent dans une agence notariale, ont parfois vécu des situations difficiles (décès, divorce, drame familial, conflit, etc.). Il est donc important d’avoir de l’empathie et d’accompagner ses clients au mieux et en faisant preuve de compréhension, bienveillance et d’humanité.
  • La discrétion : Un clerc de notaire ne doit pas divulguer les informations qu’il a en sa possession. Le notaire est la seule personne avec laquelle il peut partager une information concernant un client. Il est donc primordial que le clerc de notaire sache rester discret et très rigoureux afin de ne pas divulguer une quelconque information.

Horaires

Un clerc de notaire travaille en journée, souvent du lundi au vendredi. Les horaires dépendent de chaque agence. Pour un temps complet, la durée de travail est de 35 heures par semaine. Le clerc de notaire qui travaille dans une petite Étude sera peut-être amené à faire des journées plus longues afin de mener à bien ses différentes missions.

Conditions de travail

Les notaires sont les seuls employeurs des clercs de notaire. Chaque notaire possède en moyenne 2 à 3 clercs de notaire ou aussi appelés collaborateurs de notaire. Les conditions de travail peuvent parfois être stressantes, car les délais de traitement de certains dossiers sont très courts et la pression importante. D’autre part, cette profession demande également une grande exigence. En effet, un clerc de notaire a la responsabilité de la constitution d’un dossier. Il doit donc être rigoureux et ne rien laisser au hasard.

C’est un travail sédentaire, qui ne nécessite pas ou peu de déplacements, mais une grande disponibilité pour répondre aux demandes des clients. Le clerc de notaire ne travaille généralement pas les week-ends, ni les jours fériés.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Un clerc de notaire débutant touche un peu plus de 2 000 € par mois. Avec l’expérience, il peut monter en grade est espéré être rémunéré jusqu’à 3 000 € par mois selon les agences notariales.

Études et Formations

Après le bac, il est possible de s’orienter dans plusieurs voies : BTS notariat, DUT carrière juridique ou de faire une licence en métier du notariat. Au terme de la L2, il est possible de poursuivre ses études en alternance et d’obtenir le diplôme des métiers du notariat (DMN).

Licence professionnelle métier du notariat

Cette licence professionnelle est ouverte aux personnes titulaires d’un BTS ou d’un DUT lié au domaine juridique. L’objectif principal de cette formation est d’acquérir une formation en droit complète. En effet, cette formation comprend plusieurs unités spécifiques pour apprendre les bases du droit dans divers domaines (notions fondamentales, droit de l’immeuble, de l’entreprise, transmission du patrimoine, régime des biens du couple, etc.). Lors de cette formation, le futur clerc de notaire devra obligatoirement faire un stage pratique de 12 semaines, afin de connaître les rouages d’une agence notariale. Ce cursus se valide en réussissant tous ses examens semestriels et en soutenant un rapport de stage devant un jury composé de professionnels du secteur juridique. À la suite de cette licence, vous pouvez continuer en M1 pour passer le diplôme métier du notariat (DMN).

Formation continue

La formation continue dans la profession de clerc de notaire est indispensable. En effet, les lois sont en constante évolution. Il est donc essentiel de se tenir informé des dernières nouveautés législatives, afin de proposer à ses clients des solutions toujours d’actualité et intéressantes en fonction de leur situation. Ces formations continues peuvent souvent être suivies à distance et être financées en partie par votre CPF (compte professionnel de formation).

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des universités qui proposent des formations pour devenir clerc de notaire :

Débouchés

Après plusieurs années d’expérience, le clerc de notaire peut au sein même de son agence notariale devenir premier clerc ou clerc de notaire principal. Il aura donc un rôle avec davantage de responsabilités par rapport à ses autres collègues. D’autre part, il est possible également de devenir notaire. Pour cela, il faut savoir qu’à la suite de 9 ans d’expérience, il est possible de passer en interne l’examen du CAFN (certificat d’aptitude aux fonctions de notaire).