Accueil » Comment devenir Orthoptiste
Métiers

Comment devenir Orthoptiste

Orthoptiste pendant une séance avec un enfant

L’orthoptiste est un professionnel paramédical qui s’occupe de dépister et de rééduquer les personnes atteintes de problèmes oculaires divers. Sa patientèle est de tout âge : du nourrisson à la personne âgée. Le métier d’orthoptiste a de beaux jours devant lui, surtout face à la recrudescence des problèmes oculaires, due notamment à l’usage répété des écrans de smartphone et d’ordinateur.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : certificat de capacité en orthoptie  –  Bac+3
  • Études en alternance : pas d’alternance possible
  • Salaire débutant : environ 1 600 €
  • Statut : Salarié dans une structure médicale ou en libéral
  • Métiers associés : Orthophoniste, Ophtalmologue
  • Secteur d’activité : Santé, Médical

L’orthoptiste travaille majoritairement avec les enfants. En effet, un problème oculaire repéré tôt comme certains types de strabisme peuvent être rapidement corrigés chez l’enfant. Mais, un orthoptiste prend également en charge les adultes après un accident ou une intervention qui a modifié l’acuité visuelle du patient. Les orthoptistes sont même amenés à intervenir auprès des personnes âgées pour les accompagner dans la perte progressive de leur faculté visuelle. Le travail d’un orthoptiste consiste souvent à dépister et à rééduquer la fonction visuelle de ses patients en leur proposant des exercices personnalisés en fonction de leur pathologie. Les séances d’orthoptie sont sous prescription médicale. Généralement, elles sont prescrites par un ophtalmologue. L’orthoptiste doit donc aussi savoir travailler de concert avec les autres membres de l’équipe médicale (orthophoniste, kinésithérapeute, médecin, infirmier, etc.).

Missions

  • Dépister : L’orthoptiste lors du premier rendez-vous effectuera un bilan des fonctions visuelles de son patient, afin de déterminer s’il est atteint de troubles visuels quelconques. Cette étape est essentielle, car elle permet ensuite de mettre en place un traitement et une rééducation personnalisée pour chaque patient.
  • Rééduquer la vision : En fonction des anomalies décelées lors du diagnostic, l’orthoptiste proposera à son patient un programme de rééducation et de réadaptation adapté à sa pathologie oculaire.
  • Examens techniques complémentaires : À la suite d’une consultation ophtalmologique, il peut être demandé au patient de réaliser des tests supplémentaires pour mieux comprendre ses déficiences visuelles.
  • Prévention et information : L’orthoptiste joue également un rôle préventif dans les problèmes oculaires. Il peut être amené à accompagner, par exemple, des personnes âgées en perte d’autonomie visuelle ou des personnes souffrant de douleurs oculaires à cause d’une trop grande exposition aux écrans numériques. Sa mission consiste aussi à informer ses patients et à leur donner des conseils pratiques pour réduire les risques d’abîmer leurs yeux au quotidien.

Qualités et compétences

  • Avoir des gestes précis : l’orthoptiste doit impérativement avoir des gestes professionnels. En effet, les yeux sont une partie du corps très fragile. Il faut donc savoir respecter scrupuleusement les techniques à réaliser, afin d’assurer la sécurité du patient.
  • Avoir un bon relationnel : L’orthoptiste travaille parfois avec des enfants ou des personnes ayant été victime d’un accident, il est donc important de savoir accompagner comme il se doit ses personnes en étant à leur écoute et en les mettant en confiance.
  • Être clair et convaincant : Dans la plupart des cas, les séances d’orthoptie chez le praticien ne suffisent pas à améliorer l’état du patient si celui-ci ne refait pas les exercices chez lui en autonomie. Il est donc primordial que l’orthoptiste sache expliquer à la famille ou au patient la nature de son trouble et qu’il lui donne des exercices simples à refaire en autonomie.
  • Bonne connaissance des pathologies oculaires : un orthoptiste doit être capable de déceler grâce à ses connaissances techniques si son patient possède un trouble visuel et d’en déterminer la cause et le moyen d’améliorer son état à plus ou moins long terme.

Horaires

Un orthoptiste travaillant en libéral devra forcément s’adapter aux disponibilités de ses patients. Les journées peuvent être longues et les congés de courte durée, comme c’est le cas pour de nombreuses professions paramédicales, où il est important d’être souvent disponible pour que le suivi de la thérapie soit efficace.

Conditions de travail

L’orthoptiste peut travailler dans une structure hospitalière ou médicale en tant que salarié. Il peut également choisir de travailler en libéral en ouvrant son propre cabinet d’orthoptie. Toutefois, l’installation d’un cabinet impliquant un coût important, la majorité des orthoptistes choisissent au début d’exercer en mixant une activité salariale et libérale, le temps que leur installation soit effective.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

En début de carrière, un orthoptiste touche environ 1 600 € par mois. Il peut ensuite gagner jusqu’à 1 800 € en tant que salarié et une fois installé en libéral, son salaire peut avoisiner les 3 000 € en fonction de la taille de sa patientèle.

Études et Formations

Pour pouvoir exercer en tant qu’orthoptiste, il faut être titulaire du certificat en capacité d’orthoptie. Ce diplôme d’État est d’un niveau Licence Bac + 3. Il existe à ce jour 16 écoles en France qui dispense cette formation.

Certificat de capacité en orthoptie

Cette certification s’obtient en 3 ans. Elle a pour but de former les futurs orthoptistes en leur apportant des connaissances approfondies en optique, en psychologie, en physiologie du système oculaire, en anatomie de l’œil et en pathologies oculaires. Des périodes de stage pratique dans des structures hospitalières sont bien sûr prévues dans ce cursus.

Pour accéder à cette formation, il faut avoir réussi l’examen du Baccalauréat et candidater sur Parcoursup. Les places étant limitées pour ce cursus, une sélection sur dossier est réalisée systématiquement dans chaque établissement.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste non exhaustive des écoles proposant cette formation :

Débouchés

Un orthoptiste peut, au bout de plusieurs années d’exercice en structure médicalisée, ouvrir son propre cabinet d’orthoptie. Il peut également envisager de passer le diplôme de cadre de santé grâce auquel il peut devenir enseignant afin de former de nouveaux professionnels.

Enfin, il faut savoir que les avancées dans ce métier sont très rapides. C’est pourquoi il est important de parfaire régulièrement sa formation initiale, voire de se spécialiser dans un type de pathologie oculaire en particulier.

Secteurs