Accueil » Comment devenir Ostéopathe
Métiers

Comment devenir Ostéopathe

Ostéopathe pendant une séance avec une patiente

L’ostéopathe est un professionnel de santé qui soigne de nombreux dysfonctionnements par manipulation, palpation et massage. Il traite et prévient différents troubles fonctionnels du corps humain (rhumatismes, mal de dos, troubles ORL, entorse, sciatique…) uniquement à l’aide de ses mains. Il réalise des poussées, rotations et tractions afin de corriger le problème et soulager le patient.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Diplôme d’ostéopathe – Bac +5
  • Études en alternance : alternance possible
  • Salaire débutant : 1 500€ mensuel
  • Statut : indépendant, salarié
  • Métiers associés : Chiropracteur, Étiopathe, Kinésithérapeute
  • Secteur d’activité : Santé, Médical

Spécialiste du corps humain et du squelette, l’ostéopathe questionne, dans un premier temps, le patient afin d’identifier et de mieux cerner son problème. Il recherche également des antécédents, traumatismes et autres blessures qui pourraient encore affecter le corps. Ensuite, il procède à l’analyse et la palpation de la zone douloureuse. L’ostéopathe va ensuite réaliser, avec ses mains, diverses manipulations pour soulager le patient et de traiter et régler le problème. Sa principale mission est, selon le bilan et diagnostic établi, de trouver les gestes et techniques adaptés pour soulager le patient et le libérer de sa douleur.

Missions

  • Réaliser le bilan du patient : Avant de manipuler le patient, l’ostéopathe procède à un bilan approfondi de son état physique. Chaque séance démarre donc par un questionnaire. L’ostéopathe va ainsi recueillir un maximum d’informations sur les problèmes ou troubles rencontrés par le patient. Il va aussi lui poser diverses questions sur ses antécédents médicaux, les éventuels traitements en cours ou, plus globalement, sur son rythme et hygiène de vie afin de cerner l’origine et la cause de certaines douleurs.
  • Palper le patient : L’ostéopathe procède aussi à une analyse physique du patient en le palpant. Il se concentre généralement sur la zone douloureuse, mais peut aussi chercher un dysfonctionnement ailleurs, qui aurait des répercussions sur tout le corps. À l’aide de ses mains, il cherche des signaux d’alarme tels qu’une zone tendue, chaude ou quelque chose de déplacé. Il peut aussi être amené à observer la posture du patient pour détecter un éventuel déséquilibre ou un besoin de semelles orthopédiques, par exemple.
  • Traiter le problème et soulager le patient : Une fois toutes les informations en sa possession, l’ostéopathe peut passer à la partie manipulation. Sans violence, ni douleur, il procède à diverses pressions, rotations, étirements ou massages afin de soulager le patient et de corriger le défaut. Il intervient et travaille principalement sur les points de blocage ou zones douloureuses sur des membres, des articulations, des viscères ou sur la colonne vertébrale.

Qualités et compétences

  • Aimer le travail manuel : L’essentiel du travail de l’ostéopathe résidant dans la manipulation des patients, il doit être manuel et aimer travailler avec ses mains. En effet, il n’utilise aucun outils ou machine pour soulager le patient. C’est uniquement avec ses mains qu’il procède aux palpations, massages, manipulations et rotations. Il doit impérativement être habile et minutieux.
  • Être à l’écoute et communiquer facilement : Une partie du travail de l’ostéopathe repose sur l’échange avec le patient. Il lui pose un certain nombre de questions pour cerner le problème et poser un diagnostic aussi juste que possible. Ce professionnel doit donc savoir faire preuve de patience et disposer d’une réelle capacité d’écoute.
  • Être rassurant et pédagogue : L’ostéopathe peut parfois rencontrer des patients inquiets à l’idée d’être manipulés. Il est ainsi essentiel qu’il soit capable de les rassurer et de leur expliquer posément les gestes qu’il va effectuer. Il doit savoir trouver et manier les mots pour être compris de tous et pour vulgariser certains aspects techniques de son travail.

Horaires

L’ostéopathe travaille le plus souvent en libéral. Il doit alors s’adapter aux disponibilités de sa patientèle (le plus souvent en fin de journée). Cela implique des journées assez longues, surtout en début de carrière.

Conditions de travail

L’ostéopathe travaille le plus souvent à son propre compte. Il dispose de son cabinet, où il reçoit les patients, et n’a pas ou peu de déplacements à prévoir.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire d’un ostéopathe est très variable, selon son lieu de travail et son expérience. Les disparités peuvent être assez fortes d’une région à l’autre, selon la demande, mais également selon la notoriété et l’expérience du praticien.

En libéral, il facture généralement entre 50 et 70 € la consultation. En début de carrière, il peut espérer toucher environ 1 500€ par mois. En développant son activité, il peut monter, dans certains cas, à 10 000€ par mois dans quelques rares cas.

Études et Formations

Pour exercer comme ostéopathe, il faut impérativement posséder un Diplôme d’Ostéopathe (DO) puisqu’il s’agit d’une profession réglementée depuis 2007.

Le Diplôme d’Ostéopathe

Ce diplôme s’obtient en 5 ans après le baccalauréat.
Approximativement 20 établissements (tous privés) proposent le Diplôme d’Ostéopathe en France.

À travers des cours théoriques, des heures de formation pratique clinique et des vraies consultations à mener, ce cursus forme les étudiants au métier d’ostéopathe dans sa globalité. Le DO n’est pas un diplômé d’état, mais il n’est délivré que par quelques établissements en France, agréés par le Ministère de la Santé. Les étudiants y étudient l’ensemble du corps humain, les différentes pathologies et troubles existants, ainsi que les techniques et manipulations permettant de soulager le patient et de traiter le défaut.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir ostéopathe :

Débouchés

L’ostéopathe travaille, dans la majorité des cas, en libéral. À la suite de l’obtention de son diplôme, il peut reprendre un cabinet existant ou créer le sien. Ce professionnel travaille ainsi en libéral, dans un cabinet privé. S’il a créé sa propre structure, les débuts peuvent être un peu difficile, car il faut parvenir à se faire connaître, à développer et fidéliser sa clientèle. Cependant, c’est un métier en plein essor et pour lequel la demande est forte. L’ostéopathe pourra aussi se spécialiser dans l’ostéopathie des animaux ou l’ostéopathie du sport, par exemple.

Bien que ce cas de figure soit plus rare, l’ostéopathe peut aussi être recruté par des centres médiaux, de rééducation, dans des maisons de retraire ou dans des clubs de sports.

Secteurs