Accueil » Comment devenir Crêpier
Métiers

Comment devenir Crêpier

Cuisson d'une crêpe

Le crêpier fabrique et vend des crêpes, cette spécialité typiquement bretonne, connue à travers le monde entier.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : pas d’alternance possible
  • Salaire débutant : SMIC 
  • Statut : salarié, indépendant, chef d’entreprise
  • Métiers associés : Chef de cuisine, Boulanger, Pâtissier, Pizzaïolo, Chocolatier confiseur
  • Secteur d’activité : Restauration

Le crêpier peut travailler dans un restaurant de crêpes (une crêperie) ou à bord d’un food truck, comme c’est souvent le cas sur les marchés ou les fêtes foraines. Son métier consiste à vendre des crêpes sucrées ou salées et à proposer des recettes tantôt traditionnelles, tantôt audacieuses. Depuis quelques années, la crêpe est d’ailleurs devenue un incontournable pour un déjeuner sur le pouce, un goûter gourmand ou un repas typiquement français dans un restaurant.

Missions

Crêpes au miel
Crêpes au miel
  • Préparer la pâte à crêpes : Cette étape est cruciale, car elle va déterminer le goût des crêpes, et donc faire la réputation du crêpier ! Pour ce faire, il faut mélanger des ingrédients dans un ordre précis en respectant certaines quantités.
  • Cuire et garnir les crêpes : C’est le crêpier qui étale la pâte sur sa crêpière, avant d’en surveiller la cuisson. Une fois qu’elle est cuite de premier côté, il la retourne pour poursuivre la cuisson et la garnir. C’est à ce moment-là qu’il ajoute donc les ingrédients de son choix : jambon, fromage, œuf, sucre, confiture… Il est possible de laisser libre cours à l’imagination pour régaler les clients.
  • Assurer la maintenance du matériel : Le crêpier est responsable du matériel qu’il utilise. Ainsi, à la fin de son service, il se charge du nettoyage complet de la cuisine et des ustensiles qu’il a utilisés. Il prend également soin de son appareil à crêpes, appelé crêpière. Enfin, c’est aussi son rôle de veiller au stock des produits afin de s’assurer de ne jamais manquer d’ingrédients pour le prochain service.

Qualités et compétences

Cuisson d'une crêpe
Cuisson d’une crêpe
  • Être créatif et aimer la technicité : La crêpe est une spécialité qui nécessite beaucoup de technicité pour qu’elle soit parfaitement réalisée. Qu’il s’agisse de la pâte, du temps de pause ou du tour de main, il y a certaines étapes techniques à respecter. De plus, puisqu’il est possible de décliner les crêpes à l’infini, le crêpier a tout intérêt à être créatif afin de renouveler sa carte et de surprendre ses clients.
  • Avoir le sens du contact et l’esprit d’équipe : Qu’il travaille dans une crêperie traditionnelle ou dans un food truck, le crêpier est souvent amené à interagir avec les clients. C’est pourquoi, c’est quelqu’un d’agréable et de joviale. De plus, il sait travailler dans l’urgence et garder la cadence. Enfin, c’est un métier qui s’effectue en équipe. Il est donc indispensable d’aimer le travailler au sein d’un groupe.
  • Accepter la critique : Le crêpier travaille dans le domaine de la restauration, ce qui signifie qu’il peut recevoir de nombreux commentaires de la part des clients, mais aussi des autres membres de l’équipe. Certains peuvent être très valorisants, et d’autres… un peu plus difficiles à accepter. Néanmoins, savoir accepter la critique et se remettre en question est une qualité essentielle qui permet au crêpier de s’améliorer constamment.

Horaires

Il est difficile de quantifier le nombre d’heures qu’un crêpier effectue, voire même de donner une indication quant à un planning type. En effet, ses horaires dépendent du lieu dans lequel il travaille, mais aussi de la saison. Par exemple, une crêperie installée dans une station de ski connaît un pic d’activité en hiver.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes, mais le crêpier exerce un métier-passion, duquel il retire de nombreuses satisfactions.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire
  • Salaire débutant : 1 500 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 2 000 euros bruts par mois
  • Salaire senior : 2 200 euros bruts par mois

Il est important de préciser que selon la période de l’année, mais aussi de la ville dans laquelle le crêpier exerce, le salaire peut varier. À noter que les pourboires peuvent venir compléter le revenu mensuel.

Études et Formations

Il n’existe aucun diplôme particulier pour devenir crêpier. En revanche, une formation en cuisine est largement appréciée. À titre d’exemple, il est possible d’effectuer un CAP cuisine ou un bac professionnel en restauration. Au cours de ces formations, les élèves apprennent les bases de la cuisine, en particulier en matière technique, mais aussi l’amour d’un travail effectué avec rigueur et rapidité.

Par ailleurs, une seule école en France propose un parcours de maître crêpier et elle se trouve évidemment en Bretagne !

Diplôme maître crêpier

Cette formation s’étale sur 10 jours. Au cours des 70 heures de formation, les aspirants crêpiers apprennent tous les secrets de la crêpes à travers des ateliers pratiques. Au programme, réalisation d’une pâte à crêpe au blé noir, la technique du tournage, l’organisation de son plan de travail pour plus d’efficacité ou encore la garniture sucrée.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Crêpier :

Débouchés

Crêperie Chez suzette, Paris
Crêperie Chez suzette, Paris

Le crêpier peut évoluer de plusieurs manières différentes selon le lieu où il exerce. S’il travaille au sein d’un restaurant, avec l’expérience, il peut devenir chef de cuisine ou d’équipe. S’il le souhaite, il peut s’installer à son compte et devenir chef d’entreprise. Enfin, la dernière évolution professionnelle possible est de continuer à se former et ainsi, de diversifier ses compétences. Par exemple, il peut suivre une formation de pizzaïolo, de snacking ou encore suivre une formation en pâtisserie.

Secteurs