Accueil » Comment devenir Ophtalmologue ?
Métiers

Comment devenir Ophtalmologue ?

Ophtalmologue vérifie la vue d'une jeune patiente

L’ophtalmologue est le médecin spécialiste des pathologies en lien avec les yeux. Comme beaucoup de professionnels de santé, il est donc chargé d’ausculter puis aviser sur le meilleur diagnostic à adopter pour résoudre les maux des patients. 

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : bac +11 à bac + 13.
  • Études en alternance possible : non.
  • Salaire débutant : entre 3 600 à 4 000 € bruts par mois.
  • Statut : salarié ou libéral.
  • Métiers associés : Orthoptiste, Optométriste, Opticien.
  • Secteur d’activité : Médical, santé

Appelé également ophtalmologiste, l’ophtalmologue est le médecin sur qui compter pour régler un mal visuel comme du strabisme, de l’astigmatisme, de la presbytie, de la myopie, de l’hypermétropie, et même du glaucome. En véritable spécialiste de l’œil et de ce qui l’entoure, il connaît toutes les techniques médicales et chirurgicales qui lui permettront de soigner de multiples troubles de la vision. Pour cela, l’ophtalmologue doit avoir réalisé plus de 12 ans d’études. Il doit donc être sûr de ce qu’il veut entreprendre. Ensuite, à l’écoute et minutieux dans sa méthode, il a, en tant que médecin, l’objectif principal de soigner ses patients. Ce professionnel appartient notamment au maillon d’une chaîne restreinte, composée de l’opticien et de l’orthoptiste notamment. Son rôle ici est de délivrer des ordonnances pour permettre aux patients de l’ophtalmologue de se faire corriger la vision, en faisant appel également aux autres praticiens.

Outre le plan médical, ce spécialiste de l’œil a impérativement besoin de faire preuve de patience et d’adaptabilité pour différentes raisons. L’une d’elle est qu’il est fondamental de pouvoir comprendre à la lettre les problématiques diverses. Il est donc de bon augure que le professionnel prenne le temps d’écouter, d’analyser et de trouver une solution face à une patientèle éclectique. Enfin, avec des charges de travail souvent très importantes, l’ophtalmologue ne doit pas perdre le contrôle, savoir s’organiser autrement et rebondir si besoin est.

Missions

  • Soigner les pathologies des yeux : L’ophtalmologue est inscrit à l’Ordre des médecins. C’est donc un professionnel qui a choisi de se spécialiser dans tout ce qui touche au domaine de l’œil. Grâce à ce qu’il a appris, ainsi que son savoir-faire, il doit reconnaître les problématiques existantes et pouvoir réaliser le diagnostic le plus précis possible. Pour cela, il lui faut aussi prendre l’habitude de préserver, voire développer ses connaissances, en s’informant sur les nouvelles techniques actives et appareils utilisés. Enfin, il est nécessaire que l’ophtalmologue fasse des recherches accentuées si besoin est.
  • Exercer un bon contact relationnel : L’ophtalmologiste travaille au service de la santé des yeux. C’est un métier méticuleux, qui demande assurance et précision. L’ophtalmologue doit donc comprendre les maux exprimés d’un patient et savoir retranscrire au mieux ce qu’il a examiné. De ce fait, il est bon de préserver une bonne entente entre les deux protagonistes. L’ophtalmologue doit alors faire preuve d’écoute et de réactivité face à son interlocuteur. Ces qualités vont lui permettre des échanges confiants et en toute fluidité. Mais surtout, le professionnel pourra plus facilement préciser un diagnostic. 
  • Faire la bonne liaison avec les autres praticiens : L’ophtalmologue peut travailler en collaboration avec d’autres professionnels tels qu’un orthoptiste, un opticien mais aussi un rééducateur orthoptique ou encore, un médecin généraliste. En effet, bien qu’il puisse résoudre quelques pathologies, il a parfois besoin de diriger son patient vers l’un de ses collaborateurs. Pour ce faire, il réalise des ordonnances auprès d’eux et se permet, parfois, un contact téléphonique. Il a donc besoin d’être pointilleux et efficace dans son analyse, afin de transmettre le plus précisément possible son bilan.

Qualités et compétences

  • Avoir des connaissances ophtalmologiques pointilleuses : L’ophtalmologue a pu se former durant 12 années pour acquérir des connaissances importantes avant qu’il ne s’insère dans la vie professionnelle. Ensuite, son but est, comme beaucoup de praticiens médicaux, de faire attention à la santé de son patient. Il fait donc en sorte d’être pointilleux dans son exercice. Ainsi, le professionnel ausculte un patient, mais l’opère également, si besoin est. Pour cela, l’ophtalmologue utilise ses connaissances, notamment dans le domaine chirurgical, une activité qui demande du détail et de la précision.
  •  Faire preuve de patience : L’ophtalmologue doit résoudre un problème de santé en lien avec la vision. Il a besoin, pour cela, de faire le point entre les informations données de la part du patient, celles qu’il a décelées et celles qu’il a pu apprendre au cours de son expérience professionnelle. Pour cela, il lui est fondamental de ne pas être trop hâtif dans ses raisonnements pour ne pas exercer un diagnostic erroné. Cette patience lui permettra alors de garder son calme en toute situation pour parer, en plus, aux imprévus.
  • Savoir s’exprimer à l’oral comme à l’écrit : Le praticien est en lien constant avec des patients divers aux nombreuses problématiques possibles. Il collabore également avec d’autres médecins. Ici, le contact se fait la plupart du temps par ordonnances ou par courriers. De manière générale, il doit donc faire preuve de clarté dans son expression, afin de répondre aux mieux aux questions posées et transmettre les maux observés comme il se doit. 

Horaires

Le statut horaire de l’ophtalmologue est variable en fonction de son lieu de travail. Mais il peut cependant être soumis à des plannings instables avec des horaires en week-ends. Il doit aussi prendre en compte les imprévus, fréquents dans un centre de soins hospitaliers par exemple, qui viendraient modifier les horaires définis à la base.

Conditions de travail 

L’ophtalmologue peut travailler dans un hôpital ou dans un cabinet libéral. Il est rapidement possible pour un jeune actif de s’installer. Cependant, les possibilités d’évolution en centres hospitaliers lui sont intéressantes. Ainsi, l’ophtalmologue a le choix selon son objectif d’évolution.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

De 3 600 à 4 000€ brut par mois pour un débutant, le salaire de l’ophtalmologiste peut très vite évoluer. Par la suite, lorsque l’un de ces professionnels est en fin de carrière, il peut gagner alors jusqu’à 15 000€ brut par mois.

Études et Formations

Après un baccalauréat scientifique, l’ophtalmologue en devenir pourra alors réaliser sa première année puis la valider avec le PASS, le parcours d’Accès Spécifique à la Santé, ou la LAS, la licence d’Accès à la Santé. Ensuite, il va étudier afin d’obtenir son diplôme de médecine. Enfin, le futur praticien aura besoin de préparer le DES, le Diplôme d’Études Spécialisées en ophtalmologie. Pour des connaissances chirurgicales, il faudra alors prolonger l’apprentissage.

La LAS ou le PASS

Pour poursuivre des études en médecine, il est impératif de commencer par le PASS ou la LAS. Ces deux formations permettent d’acquérir les bases de la médecine. C’est un socle commun à toutes les études liées au domaine de la santé.

Le DES Ophtalmologie

Le DES Ophtalmologie est le diplôme qui permet de se spécialiser en ophtalmologie. Il permet d’acquérir et développer les compétences nécessaires pour travailler et soigner les différentes pathologies des yeux. C’est, évidemment, un diplôme obligatoire pour devenir ophtalmologue.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir ophtalmologue :

Débouchés

S’il est à l’hôpital, le professionnel de santé peut devenir responsable d’un service ophtalmologique. Il peut également devenir enseignant-chercheur pour un CHU, centre hospitalier universitaire. S’il est libéral, l’ophtalmologue sera chargé de pouvoir développer sa clientèle.

Secteurs