Accueil » Salaire ajusteur-monteur : combien gagne un ajusteur-monteur ?
Salaires

Salaire ajusteur-monteur : combien gagne un ajusteur-monteur ?

Réparation sur un moteur de machine industrielle

L’ajusteur-monteur, encore appelé opérateur de fabrication ou ajusteur-mécanicien, est chargé d’usiner et de monter diverses pièces d’une machine ou d’un mécanisme. Le revenu annuel brut à ce poste tourne autour de 24 000 euros. Cela dépend bien évidemment de l’entreprise et de l’expérience de l’ouvrier, mais aussi du secteur d’activité ou de la localisation géographique.

Dans quelle fourchette se retrouve la paye d’un ajusteur-monteur ?

En France et sur une période de 12 mois, certaines études, notamment de l’Insee, ont évalué le salaire médian d’un ajusteur-monteur à environ 2 000 euros brut par mois.

Un salaire qui dépend de l’ancienneté et des compétences

Dans ce métier, un débutant est généralement embauché à un salaire annuel qui va de 20 000 à 22 000 euros brut. Ce qui représente un revenu net d’environ 1 400 euros sur un salaire brut qui tourne autour de 1 850 euros. Le taux horaire brut à ce poste peut donc être estimé à 11 euros l’heure.

Ce poste ne relève d’aucune grille salariale officielle et la paye est donc fixée par l’employeur, selon le profil et les missions confiées au salarié. Mais avec les années d’expérience, ce salaire évolue vers la somme de 30 000 euros brut par an, soit un salaire net de 1 500 à 1 950 euros par mois.

Selon l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), pour un emploi d’ajusteur-monteur débutant, votre salaire tournera autour de 1 700 euros brut par mois, soit un peu plus que le SMIC. Cet institut fixe le salaire médian à 1 917 euros avec un maximum estimé à 3 160 euros bruts par mois.

Dans certaines entreprises, il existe des primes spécifiques qui peuvent venir s’ajouter aux revenus perçus.

Tableau récapitulatif des revenus par niveau d’expérience au poste d’ajusteur-monteur

Niveau d’expérienceSalaire brut mensuel
Débutant1 850 euros
1 à 2 ans2000 euros
Plus de 5 ans2500 euros
Source : https://www.hellowork.com/fr

Ce que gagne l’ajusteur-monteur dépend aussi de son secteur d’activité

La forte demande des entreprises du secteur aéronautique, par exemple, fait que la rémunération à l’embauche pour ce poste peut grimper à 1 839 euros par mois. Et un employé qui aura acquis de l’expérience peut se retrouver à 2 281 euros brut par mois.

Le traitement horaire moyen d’un ajusteur-monteur est estimé à 11,21 euros. Ce tarif est très variable selon :

  • les entreprises ;
  • les localités ;
  • et les exigences particulières du poste.

Il existe donc des offres à 11,80 euros l’heure pour une activité hebdomadaire classique de 35 heures.

Mais il n’est pas rare de voir certains profils payés à 12,50 euros l’heure, avec un 13ème mois et une prime d’équipe non négligeable. Chez Dassault ou Airbus, par exemple, les employés bénéficient aussi de primes d’intéressement. Vous pouvez donc gagner entre 27 000 euros et 33 000 euros l’année.

Alors que LCI peut offrir un tarif horaire d’un peu plus de 21 euros, APPI propose une rémunération autour de 23 euros l’heure. De même, dans la localité de La Rochelle, ce poste est rémunéré à 13,42 euros l’heure, tandis qu’à Mérignac il est payé 23,41 euros.

Mais globalement, on peut retenir un salaire moyen de 1 670 euros avec un minimum de 1 280 euros et un maximum envisageable de 3 000 euros. En débutant à 1 340 euros, vous pouvez espérer toucher au bout d’une vingtaine d’années d’expérience, un salaire de 2 560 euros.

Parfois, le fait que les ateliers soient situés en province ou en région parisienne peut influencer la grille salariale.

Le métier d’ajusteur-monteur

Dans ce métier, on assemble des mécanismes et différents dispositifs destinés par exemple :

  • aux ascenseurs ;
  • au secteur de l’automobile ;
  • au secteur de l’aéronautique ;
  • au secteur ferroviaire ;
  • au secteur de la métallurgie ;
  • ou au secteur de la construction navale.

Même des domaines comme l’imprimerie ou l’agroalimentaire présentent une forte demande de personnel exerçant le métier d’ajusteur-monteur.

Que fait concrètement un ajusteur-monteur ?

Cet ouvrier très qualifié est chargé de réceptionner des composants dont il vérifie la conformité et fixe les modes de fixations ainsi que l’ordre d’assemblage. Il doit être en mesure de corriger par façonnage les défauts de certaines pièces. Une fois les ajustements faits, il se charge de vérifier par des tests que l’ensemble du mécanisme est fonctionnel.

Il s’agit d’un métier manuel qui exige le maniement d’outils, de machines automatisées, d’instruments de mesure et de divers appareils de métrologie. Il demande beaucoup de rigueur et de méthode pour analyser scrupuleusement les tâches et les exécuter selon un plan donné. Vu la diversité des sollicitations à ce poste, l’ajusteur-monteur doit être assez polyvalent.

Quelles formations pour devenir ajusteur-monteur ?

Chaque année en France, l’industrie recrute près de 6 000 ajusteurs-monteurs. Même si les postulants y accèdent généralement après un Bac pro Maintenance des équipements industriels ou technicien-outilleur, le titulaire d’un CAP peut aussi accéder à ce poste.

À partir de ce poste d’ouvrier très qualifié, l’ajusteur-monteur peut acquérir des compétences et une expérience qui le mèneront à un poste de chef d’équipe, de chargé du contrôle qualité, de gestionnaire de production ou même de responsable d’atelier.