Accueil » Salaire ambulancier : combien gagne un ambulancier ?
Salaires

Salaire ambulancier : combien gagne un ambulancier ?

Ambulance à Paris

Le salaire de l’ambulancier dépend principalement de son statut et de son niveau d’expérience. D’après le ministère de la Santé, un ambulancier avec un peu de pratique peut espérer gagner autour de 1 640 euros brut par mois.

Combien gagne un ambulancier selon son statut, son grade et son expérience ?

Un ambulancier peut être fonctionnaire, salarié d’une entreprise privée ou exercer en libéral. Son salaire varie en fonction de ce statut et peut aller de 1 640 à 2500 euros brut par mois, dans le public. En libéral, cette rémunération aller jusqu’à 6 500 euros. Dans ce cas, il est chargé lui-même de s’équiper d’un véhicule adéquat.

Le salaire d’un ambulancier dans la fonction publique

Comme fonctionnaire dépendant du ministère de la Santé, l’ambulancier travaille dans un CHU ou dans un CHR. À ses débuts, il peut gagner environ 1 600 euros brut par mois puis évoluer vers un salaire qui tourne autour de 1 949 euros en fin de carrière. Certaines primes peuvent s’ajouter à ces montants.

La paye d’un ambulancier du public évoluera en fonction de son grade et des échelons.

ÉchelonsSalaires
Échelon 11 537,02 euros
Échelon 21 546,39 euros
Échelon 31 555,76 euros
Échelon 41 574,50 euros
Échelon 51 607,31 euros
Échelon 61 640,11 euros
Échelon 71 705,71 euros
Échelon 81 780,69 euros
Échelon 91 827,55 euros
Échelon 101 883,78 euros
Échelon 111 925,96 euros
Échelon 121 949,39 euros

Source : https://www.reconversionprofessionnelle.org/salaire-ambulancier/

Si l’ambulancier fonctionnaire touche un salaire médian de 1 863 euros brut par mois, l’ambulancier artisan peut avoir des revenus allant jusqu’à 7 350 euros brut.

Le salaire d’un ambulancier dans le privé

Le salaire d’un ambulancier dans le privé va varier en fonction de ses horaires et du nombre d’interventions qu’il effectue dans le mois. En moyenne, sa paye mensuelle ira de 1 600 à 1 800 euros brut. Mais avec les primes et les astreintes, il peut se retrouver avec 2 200 euros en fin de mois.

Il est possible pour un ambulancier expérimenté de se mettre à son propre compte en obtenant un agrément préfectoral. En tant que chef d’entreprise, son salaire peut être plus élevé et atteindre la somme de 3 000 à 4 000 euros brut par mois. Mais précisons qu’en milieu rural par exemple, son salaire sera plutôt de 2 000 euros en moyenne, en se dotant d’un véhicule équipé et en travaillant tant qu’on le sollicite.

En savoir plus sur le métier

L’ambulancier est un professionnel qui a pour mission de transporter en sûreté dans un véhicule spécialisé, des blessés, des personnes malades ou en autonomie diminuée ainsi que des seniors.

Outre la sécurité, le confort et le bien-être des personnes qu’il prend en charge, il doit être capable de dispenser les gestes de premiers secours. Il se charge également des formalités administratives et s’occupe de l’hygiène du matériel médical.

Quelles formations pour devenir ambulancier ?

Pour accéder au métier d’ambulancier, il faut avoir au minimum un CAP afin de passer le diplôme d’État d’ambulancier (DEA). En règle générale, il vous faudra :

  • un permis de conduire de plus de 3 ou 2 ans, en cas de conduite accompagnée ;
  • une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance ;
  • un certificat médical et être à jour dans vos vaccinations.

Le permis exigé ici est celui de catégorie B, auquel sera apposée la mention « Ambulance » par les services préfectoraux à la suite d’un contrôle médical. Les candidats subissent une épreuve écrite en français et en arithmétique, ainsi qu’un entretien devant un jury. Un stage de découverte est aussi nécessaire, sauf pour les auxiliaires-ambulanciers qui ont eu à pratiquer au moins 30 jours.

L’épreuve écrite n’est pas indispensable dans les cas suivants :

  • vous êtes titulaire d’un Bac ou niveau équivalent ;
  • vous avez un titre/diplôme du domaine social ou sanitaire niveau CAP ;
  • vous avez suivi une formation d’auxiliaire médical.

Quelles évolutions possibles dans le métier d’ambulancier ?

Notons qu’il existe deux paliers dans la fonction d’ambulancier. Premièrement, vous pouvez être auxiliaire-ambulancier. Dans ce cas, vous serez responsable de la conduite et de l’aide au soin. Vous pouvez aussi être un ambulancier titulaire qui, dans ce cas, a la possibilité de délivrer du soin de manière autonome.

Dans la carrière d’ambulancier, avec beaucoup d’expériences, il est possible de devenir régulateur. À ce titre, vous serez chargé de planifier les interventions et de gérer les appels téléphoniques. Vous pouvez aussi vous spécialiser dans :

  • le transport sanitaire pédiatrique ;
  • ou le transport d’urgence.

Pour exercer en service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR), vous devez suivre une formation complémentaire et un stage de conduite en état d’urgence. Vous serez formé à la radiotéléphonie, à l’hygiène décontamination et désinfection, aux situations d’exception et aux procédures de prise en charge d’un patient au sein d’une équipe médicale.

Enfin, le métier d’ambulancier peut vous permettre d’accéder à la profession d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture.

En savoir plus : Comment devenir Ambulancier ?