Accueil » Salaire analyste gouvernance : combien gagne un analyste gouvernance ?
Salaires

Salaire analyste gouvernance : combien gagne un analyste gouvernance ?

Critères ESG

Chargé d’intégrer des approches ESG aux choix d’investissements des entreprises, l’analyste gouvernance étudie aussi la structure des conseils d’administration et la rémunération des dirigeants d’entreprises. Il touche un salaire brut de 3 700 à 5 400 euros par mois, selon son expérience et le type de société qui l’emploie.

Dans quel intervalle se situe le salaire d’un analyste gouvernance en France ?

La rémunération d’un analyste gouvernance dépend principalement de son niveau d’expérience et des spécifications de son poste. Les professionnels des métiers de la finance responsable et durable, comme l’analyste gouvernance, peuvent percevoir des salaires allant de 40 000 à 100 000 euros par an.

Un salaire qui dépend surtout de l’expérience et du poste

Selon le niveau de responsabilité du salarié et l’envergure de l’entreprise, la rémunération d’un analyste gouvernance peut passer du simple au double. Mais notons qu’elle est principalement définie en fonction du nombre d’années d’expérience. D’après certains chiffres, le salaire moyen d’un débutant dans cette spécialité tourne autour de 36 000 euros par an.

Mais vu le niveau de formation requis pour accéder à ce poste, il est rare d’y retrouver des salaires de débutant inférieurs à 3 500 euros par mois. Après 3 années dans cette profession, la plupart du temps votre salaire tournera autour de 48 000 à 50 000 euros par an.

Un salaire qui varie également d’une entreprise à une autre

Les analystes gouvernance exercent dans diverses organisations. On peut citer par exemple :

  • les cabinets d’analyse et conseil extra-financiers ;
  • les entreprises de gestion de fonds d’investissement ;
  • les cabinets de conseil spécialisés en développement durable, RSE et environnement ;
  • les banques de Financement et d’Investissement.

Selon que ces entreprises opèrent uniquement en France ou aussi à l’international, la rémunération du salarié peut être très différente. Alors que des postes classiques d’analyste ESG/ISR permettent d’avoir un salaire de 40 000 à 60 000 euros par an, on retrouve des profils avec 5 à 15 ans d’expérience qui perçoivent près de 100 000 euros par an.

Les profils les plus expérimentés avec des compétences assez larges peuvent se voir proposer des salaires très élevés de près de 230 000 euros par an.

Tableau indicatif de salaires de l’analyste gouvernance par niveau d’expérience

Niveau d’expérienceSalaire annuel
Débutant36 000 euros
5 à 10 ans60 000 euros
15 ans130 000 euros
Expert230 000 euros
Source : https://etudiant.kedge.edu/

Le métier d’analyste gouvernance

Ce métier s’exerce la plupart du temps dans des cabinets d’analyse et conseil extra-financiers ou alors dans des cabinets de conseil spécialisés en développement durable, en RSE ou dans le secteur de l’environnement. L’analyste gouvernance est encore appelé analyste ESG/ISR ou analyste extra-financier. Ce métier découle d’une prise en compte de plus en plus importante des questions liées à la durabilité dans l’entreprise.

Le métier d’analyste gouvernance dans la pratique

L’analyste gouvernance fait de l’analyse financière et extra-financière des entreprises. Dans une logique d’Investissement Socialement Responsable, il catégorise les entreprises en suivant des critères financiers et éthiques pour faciliter la prise de décision des investisseurs.

En clair, il travaille sur l’investissement socialement responsable d’une entreprise et veille à une bonne intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l’orientation de ses choix d’investissements.

Par ailleurs, l’analyste ESG étudie la distribution des sièges dans les conseils d’administration des entreprises et en tire des recommandations. Il analyse aussi la structure des rémunérations des dirigeants au sein des entreprises ainsi que leurs modes d’attribution.

Ce métier est essentiellement fait d’une activité de conseil. L’analyste gouvernance délivre ses conseils aux cadres dirigeants des sociétés cotées en bourse pour améliorer globalement leur gouvernance et enrichir la grille des résolutions qu’ils doivent exposer en assemblée générale.

Son rôle peut aussi être d’accompagner les investisseurs et les gestionnaires de portefeuilles dans l’élaboration d’une stratégie ESG (Environnement, Social et Gouvernance) pour choisir des schémas d’investissement durables.

Ce métier demande une lecture régulière et approfondie des rapports Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ainsi qu’une écoute attentive des différentes composantes de l’entreprise. Enfin, il faut savoir dialoguer.

Quelles formations pour devenir analyste gouvernance ?

En règle générale, les aspirants au métier d’analyste gouvernance sortent des grandes écoles de commerce ou des instituts d’études politiques avec une formation de niveau Bac +5. Ils ont aussi des profils de type master en finance, en droit des sociétés ou en gestion. Il est souvent nécessaire de choisir une spécialisation RSE lors de ces cursus.

Il lui faut assez souvent une expérience d’environ 3 années dans le métier pour en maîtriser les différents contours. Sa culture RSE (Responsabilité sociétale des entreprises), mais aussi sa connaissance et sa bonne compréhension des gouvernances d’entreprise seront des atouts décisifs.

Il est nécessaire dans ce métier d’avoir un bon niveau d’anglais et d’avoir une bonne capacité de communication à l’écrit comme à l’oral.

Une carrière d’analyste de gouvernance peut vous porter vers des postes dans la direction de responsabilité sociétale des entreprises ou dans la relation parties prenantes. Dans certains cas, ce sera plutôt vers le secrétariat général ou la direction financière.

Secteurs