Accueil » Salaire analyste juridique : combien gagne un analyste juridique ?
Salaires

Salaire analyste juridique : combien gagne un analyste juridique ?

Relecture d'un contrat

La rémunération d’un analyste juridique, spécialiste en droit et en procédures judiciaires, peut varier de 2 000 à 2 500 euros brut par mois, lorsqu’il débute dans le métier.

Quel est le salaire d’un analyste juridique en 2022 ?

Juriste à part entière, l’analyste juridique veille à la conformité des contrats et des procédures juridiques de l’entreprise qui l’emploie. Ce professionnel est payé généralement autour de 2 500 euros brut par mois. Selon ses compétences, il peut aussi constituer et suivre les dossiers juridiques de son employeur. Dans ce cas, son salaire peut alors atteindre la somme de 6 000 à 10 000 euros brut par mois.

Le salaire d’un analyste juridique dépend de son employeur

Le salaire d’un analyste juridique dépend en premier lieu de son niveau de formation. Mais il faut avoir à l’esprit que le secteur dans lequel il travaille influence sensiblement sa rémunération. Ainsi, au sein des entreprises privées et particulièrement chez les plus connues, le salaire à ce poste est souvent plus important.

Par contre, lorsqu’il travaille pour le gouvernement ou des organisations de défense, il sera moins bien payé. Mais dans tous les cas, plus il est compétent et a cumulé de l’expérience dans le métier, mieux il sera payé. Même en tant que débutant, son salaire net minimum ne sera généralement pas en dessous de 1 800 euros par mois.

Un salaire qui varie en fonction de l’expérience et des compétences

En moyenne en France, un juriste junior gagne entre 2 000 et 2 500 euros brut par mois. Ce qui correspond à un salaire net d’environ 1 900 euros pour la plupart de ceux qui entament leur carrière dans ce métier. Avec une expérience de 3 à 6 ans, ce salaire évoluera rapidement vers un montant de 3 500 euros net par mois.

Un analyste juridique senior peut donc espérer toucher un salaire annuel brut compris entre 54 000 et 60 000 euros. D’après les données disponibles, le salaire médian dans ces professions en France se situe autour de 47 500 euros par an. Soit un taux horaire d’environ 26,10 euros de l’heure.

Tableau de salaire d’un analyste juridique par niveau d’expérience

Niveau d’expérienceSalaire annuel brut
Débutant34 000 euros
Moyen47 496 euros
Expert68 628 euros
Source : https://fr.talent.com/

Le métier d’analyste juridique en détail

Le métier d’analyste juridique est un spécialiste du droit qui peut travailler :

  • pour le gouvernement ;
  • pour des cabinets d’avocats ou d’huissier ;
  • ou pour des organisations de défense.

Il peut être recruté en tant que juriste dans une structure de banque ou des assurances. Au fil de ses expériences, il peut évoluer vers un poste de responsable juridique.

Que fait au quotidien un analyste juridique ?

L’analyste juridique travaille en général aux côtés des juristes, des huissiers et des avocats. Ses compétences sont aussi recherchées dans le milieu bancaire. Il peut apporter un soutien non négligeable sur les aspects administratifs. Il intervient dans les dossiers et procédures impliquant des connaissances juridiques.

Quand il travaille pour le gouvernement, il analyse des situations et délivre un avis juridique sur leur conformité à la législation. Il peut aussi donner des recommandations sur les détails de certaines lois ou activités. Au service de cabinets d’avocats, il participe à la constitution de dossiers juridiques et à la mise en évidence de failles juridiques utilisables.

Ce spécialiste juridique épaule les avocats ou les équipes juridiques et peut être commis à des recherches sur un cas ou un thème donné. Il peut être aussi sollicité pour réunir des documents et des preuves par rapport à une affaire. Il est compétent pour évaluer et organiser des documents juridiques nécessaires. L’analyste juridique déchiffre les lois et décisions juridiques au service de dossiers ou de contrats.

Les analystes juridiques étudient et résument les réglementations, les décisions de justice et les normes industrielles. Ils suivent régulièrement les revues et publications pertinentes dans leur domaine et se chargent parfois de tâches administratives polyvalentes.

Selon le secteur d’activité de votre entreprise, on peut vous demander de gérer et suivre certains dossiers. Dans ce cas, vous mènerez des recherches spécifiques sur la juridiction dans ce domaine précis afin de rédiger des accords commerciaux valides. Les courriers, contrats et procédures destinés aux clients devront obtenir votre validation.

Compétences et formations requises pour exercer en tant qu’analyste juridique

De base, l’analyste juridique doit posséder d’excellentes connaissances en droit et en procédures juridiques. Il doit aussi connaître suffisamment la jurisprudence et faire état de bonnes aptitudes relationnelles et rédactionnelles.

Pour accéder à ce métier, il vous faudra une licence en droit au minimum. Vous devez également prouver que vous avez travaillé au moins 2 ans en tant qu’analyste juridique ou à un poste similaire. En général, les professionnels de ce métier ont souvent une maîtrise en droit public ou privé, avec des aptitudes en gestion administrative et une certaine maîtrise de l’anglais.

À ce poste, les recruteurs sont assez sensibles aux profils ayant obtenu des diplômes de niveau Bac +5 en droit ou un master en droit bancaire et financier, voire en droit des affaires.

Secteurs