Accueil » Salaire analyste : combien gagne un analyste ?
Salaires

Salaire analyste : combien gagne un analyste ?

Analyste au travail

Spécialisé ou non, un analyste peut se retrouver à travailler dans une multitude de secteurs d’activités. On retrouve souvent les analystes dans les affaires, dans l’informatique, dans la finance ou encore en politique. En règle générale, selon sa spécialité et son niveau de compétence, il peut avoir un salaire moyen de 3 000 à 4 000 euros par mois.

Quel est le salaire d’un analyste ?

Le salaire d’un analyste dépend avant tout de son domaine de spécialisation et de son expérience. Sa formation lui permet de maîtriser les différentes facettes de son domaine et il peut mener une étude approfondie des questions qui se posent dans un secteur précis. Ainsi, un analyste peut prétendre à un salaire annuel qui tourne autour de 30 000 à 37 000 euros.

Combien gagne un analyste en 2022 ?

D’après les données disponibles qui mettent en avant des chiffres à titre indicatif, un analyste gagne généralement entre 36 600 euros et 50 000 euros par an. Soulignons que ce salaire varie beaucoup selon le domaine et la région où il exerce. Cependant, en France, le salaire moyen annuel relevé à ce poste tourne autour de 43 187 euros.

Des variations en fonction du poste, de l’expérience et de la localisation géographique

En France, pour se faire une idée exacte du salaire d’un analyste, il faut au minimum définir un secteur d’activité, un niveau d’expérience et une localisation. Ce salaire est aussi impacté par les spécifications du poste auquel l’analyste a été affecté et la taille de l’entreprise.

Tableau indicatif du salaire d’un analyste en France en 2022 par niveau de rémunération

Niveau de rémunérationMontant du salaire annuel
Bas35 000 euros
Moyen43 000 euros
Haut60 000 euros
Source : https://www.glassdoor.fr/

Tableau de quelques offres de salaires au poste d’analyste

EntrepriseSalaire de base moyen par an
Accenture42 441 euros
Wavestone43 713 euros
BNP Paribas45 468 euros
Société Générale45 555 euros
Source : https://www.glassdoor.fr/

Le métier d’analyste

Issu d’un cursus de formation assez pointu, l’analyste est supposé apporter de l’expertise dans l’étude des situations et proposer des solutions aux questions auxquelles se confronte son entreprise. Il existe différents profils d’analyste à savoir :

  • l’analyste fonctionnel ;
  • l’analyste de données ;
  • l’analyste financier ;
  • l’analyste de crédit ;
  • l’analyste d’affaires, etc.

Quelles sont les missions d’un analyste ?

Tous domaines confondus, l’analyste est chargé d’étudier dans le détail un contexte afin de relever les points forts et les points faibles d’une entreprise ou d’un système dans cet environnement. On attend aussi de lui qu’il formule des recommandations selon les objectifs escomptés. Il est souvent consulté pour conseiller sur la stratégie de l’entreprise.

Cela suppose que ce professionnel, même s’il est débutant à ce poste, ait une certaine expérience de son domaine d’expertise. Les offres d’emploi à ce poste précisent souvent s’il s’agit d’un profil junior ou si un niveau d’expérience donné est requis.

Au poste d’analyste, vous serez toujours proche de la direction et de tous les départements de l’entreprise. Cela est nécessaire pour savoir exactement quels sont les besoins et les capacités de votre structure. Ainsi, vous pourrez anticiper sur les conditions de mise en œuvre des solutions que vous allez préconiser.

Un analyste doit donc justifier de connaissances techniques assez vastes, mais doit aussi savoir communiquer et partager avec méthode ses conclusions. Savoir travailler en équipe vous sera également très utile à ce poste.

Quelques exemples de spécialisations dans le métier d’analyste

Le type d’analyste le plus connu du grand public est l’analyste financier. Il scrute le marché, l’analyse et prédit les incidences financières de certaines de ses évolutions. Expert des problématiques commerciales, il opère aussi bien dans la finance pure que dans le marketing ou les systèmes d’information.

L’analyste de crédit, quant à lui, étudie des profils d’emprunteurs potentiels et détermine s’ils remplissent ou non les conditions pour y accéder. Dans cette fonction, il travaille pour des banques et organismes de crédit. Il se charge alors d’analyser les données financières et personnelles des demandeurs de prêts.

L’analyste fonctionnel évalue et définit les besoins informatiques d’une structure ou d’un groupe d’utilisateurs d’une technologie. On l’appelle encore chargé d’études en organisation et en informatique. L’entreprise qui emploie un analyste fonctionnel attend de cet expert polyvalent, des solutions informatiques et des recommandations.

Comment devenir analyste ?

Quel que soit le secteur d’activité, un poste d’analyste exige au minimum une formation de niveau Bac +4 ou Bac +5. Il n’est donc pas rare de retrouver dans ce métier des profils titulaires de diplômes de grandes écoles d’ingénieurs ou de commerce. On retrouve aussi beaucoup de masters en banque et finance, en administration des entreprises, en analyse économique, en informatique ou en management.

Le métier d’analyste vous demandera de consulter des documents et des données en anglais. Par ailleurs, vous aurez également à côtoyer de nombreux collègues à l’international. Il est donc indispensable de posséder un bon niveau en anglais pour être compétitif.

Rappelons qu’il est très utile d’être polyvalent pour comprendre et s’adapter aisément à différents domaines. C’est à ce prix que vous pourrez lire en profondeur un environnement, anticiper différentes possibilités et produire des analyses d’un intérêt décisif.