Accueil » Salaire Animateur du patrimoine : combien gagne un animateur du patrimoine ?
Salaires

Salaire Animateur du patrimoine : combien gagne un animateur du patrimoine ?

Salle du musée du Louvre d'Abu Dhabi

L’animateur du patrimoine organise des événements du type expositions, visites guidées ou colloques pour sensibiliser les vacanciers, les touristes et les habitants aux richesses d’une ville ou d’une région. C’est ainsi qu’il met en valeur les ressources culturelles, architecturales et naturelles de la localité. Un débutant à ce poste gagne autour de 1 800 euros brut par mois.

Quel est le salaire d’un animateur du patrimoine en 2022 ?

Dans ce métier, le but est de promouvoir des événements autour du patrimoine. L’animateur du patrimoine doit arriver à décupler la fréquentation des villes ou régions en utilisant le levier des événements culturels de proximité. On le paye entre 1 600 et 3 700 euros brut par mois.

Le salaire moyen pour un animateur du patrimoine

L’animateur du patrimoine lorsqu’il commence sa carrière perçoit un salaire brut mensuel qui varie de 1 500 à 1 800 euros. Ce qui équivaut à une paye nette de 1 150 à 1 380 euros.

Lorsqu’il devient expérimenté, au fil des années de pratique, son salaire évolue pour atteindre un montant de 3 700 euros brut par mois. Ce qui correspond à un salaire net mensuel de 2 840 euros.

Mais la moyenne constatée dans cette profession se situe autour de 2 941 euros brut par mois, soit 2 260 euros net.

Un salaire qui varie en fonction des compétences et de l’ancienneté

L’animateur du patrimoine est un agent de la fonction publique territoriale, employé par les communes. Son salaire évolue avec l’ancienneté dans le métier. Il peut même passer au statut d’animateur du patrimoine pour une communauté de communes appelé « animateur de l’architecture et du patrimoine » et voir sa rémunération augmenter.

Le métier d’animateur du patrimoine

L’animateur du patrimoine utilise son bagage culturel et sa formation pour analyser les différentes possibilités de valoriser le patrimoine d’une localité. Il conçoit des projets impliquant des élus, le personnel administratif et les acteurs de la culture. L’objectif étant de concrétiser ces projets et de booster l’afflux vers les monuments et sites naturels d’une ville ou d’une région.

Que fait concrètement un animateur du patrimoine ? 

Cette activité prend tout son sens et toute son ampleur dans des villes ou régions riches en patrimoines. C’est-à-dire l’une des 181 communes françaises, labellisées « Villes ou Pays d’art et d’histoire ». À cet effet, l’animateur du patrimoine peut organiser son activité autour :

  • d’un château médiéval ;
  • d’une église romane ;
  • d’un jardin historique ;
  • ou même d’une ancienne usine qui raconte une activité.

Agent de la fonction publique territoriale, l’animateur du patrimoine travaille à faire revivre la culture d’une ville ou d’une région. Sa mission consiste également à faire connaître et valoriser divers sites naturels et historiques. Il propose généralement des expositions, des circuits touristiques, des visites avec guides-conférenciers, des ateliers pédagogiques, des livrets d’informations, etc.

Pour rendre une ville ou une région attractive et décupler l’afflux de visiteurs, il peut aussi mettre en place du théâtre de rue ou la mise en lumière de différents monuments. Sa cible, c’est autant la population locale, les touristes, que les scolaires. Mais en plus d’organiser des événements, l’animateur du patrimoine doit manier avec aisance l’art de communiquer et être en contact avec les journalistes et les médias. 

Ce professionnel se charge souvent de recruter, de former et d’encadrer des guides-conférenciers, artistes et autres intervenants qui seront au contact avec les visiteurs. Une grande part de ce métier consiste à faire converger les intérêts des différents acteurs impliqués dans un projet. Il opère au sein d’un réseau qui inclut des acteurs institutionnels, en l’occurrence ceux qui sont chargés du tourisme. 

Quelles sont les compétences de base d’un animateur du patrimoine ?

Il est un acteur central des différentes manifestations déployées par la ville ou la région qui l’emploie. Il doit être baigné dans la vie locale et interagir avec les acteurs culturels, les autorités politiques ou les responsables du tourisme dans sa localité.

Il doit côtoyer les offices du tourisme, les directions régionales des affaires culturelles, les municipalités voisines, les conseils régionaux et généraux. L’animateur du patrimoine doit donc avoir un bon sens relationnel, des qualités en management et savoir mener une médiation.

Son activité exige des connaissances en histoire, en histoire de l’art ou en architecture. Il doit connaître diverses techniques d’animation en plus de savoir mener un projet.

Quelles sont les formations pour devenir animateur du patrimoine ?

En général, pour accéder à cette fonction, il faut une formation de niveau Bac +3 du type :

  • licence mention histoire ;
  • licence mention histoire de l’art ;
  • licence mention histoire de l’art et archéologie ;
  • licence pro mention métiers de la médiation par des approches artistiques et culturelles ;
  • ou licence pro mention protection et valorisation du patrimoine historique et culturel.

Au niveau Bac +5, vous pouvez opter pour un :

  • master mention histoire, civilisations, patrimoine ;
  • master mention patrimoine et musées ;
  • master mention technique, patrimoine, territoires de l’industrie : histoire, valorisation, didactique.

Sachez aussi que vous devrez passer un concours d’animateur de l’architecture et du patrimoine. Ils sont organisés par les communes qui manifestent un besoin en animation du patrimoine.

Secteurs