Accueil » Salaire : combien gagne un Commissaire aux comptes ?
Salaires

Salaire : combien gagne un Commissaire aux comptes ?

Commissaire aux comptes en plein travail

Le commissaire aux comptes est la personne chargée de la vérification des comptes d’une entreprise. Il intervient, notamment à travers des audits, pour s’assurer de l’exactitude des travaux réalisés par l’expert-comptable. À ce titre, le salaire d’un commissaire aux comptes confirmé tourne généralement autour de 5 000 euros brut par mois.

Combien gagne un commissaire aux comptes ?

La fonction du commissaire aux comptes est de s’assurer de la légalité des finances d’une entreprise. À la différence de l’expert-comptable, il ne joue pas un rôle continu au sein de l’entreprise. Son intervention est ponctuelle et consiste à s’assurer de la régularité des comptes faits par l’expert-comptable.

Généralement employé par des cabinets d’expertise-comptable ou de commissariat aux comptes, il gagne entre 3 729 et 6 406 euros brut par mois.

Le salaire moyen d’un commissaire

Comme c’est le cas pour la plupart des métiers liés aux finances, le métier de commissaire aux comptes est relativement bien rémunéré. Avec un revenu mensuel minimal de 3 729 euros brut par mois, il fait plus du double du SMIC en France. Ce salaire de base, il convient de le préciser, s’applique en particulier aux commissaires aux comptes en début de carrière.

En réalité, le salaire d’un commissaire aux comptes oscille entre 3 729 et 6 406 euros brut par mois. Comme vous l’aurez compris, les rémunérations les plus élevées vont aux commissaires aux comptes les plus expérimentés. Il s’agit des profils séniors qui gagnent parfois plus de 6 406 euros brut par mois ; soit plus de 76 875 euros brut par an.

En moyenne, le salaire d’un commissaire aux comptes tourne autour de 5 000 euros brut par mois. Ce qui correspond à un salaire annuel brut de 60 000 euros. Notons que cette rémunération s’applique à la plupart des professionnels ayant déjà un niveau confirmé dans le domaine, sans pour autant être des experts.

Une rémunération basée sur l’expérience, la taille du cabinet et la zone géographique

Sur la base de la grille salariale appliquée, on note que le commissaire aux comptes est payé en fonction de son expérience. Cependant, ce n’est pas le seul facteur qui intervient dans la rémunération de ce professionnel des finances. En effet, le salaire d’un commissaire aux comptes peut également varier selon la taille du cabinet où il travaille et la région dans laquelle il exerce.

À ce propos, notons que les cabinets de grande taille appliquent généralement des grilles salariales plus élevées que les petits cabinets. Aussi, les structures qui exercent par exemple en zones urbaines facturent des taux horaires plus élevés que celles qui interviennent en zones rurales.

Tableau de rémunération d’un commissaire aux comptes selon l’expérience

ProfilSalaire annuel brutSalaire mensuel net
Débutant44 750 euros2 908 euros
Junior60 000 euros3 900 euros
Sénior76 875 euros4 996 euros

Le métier de commissaire aux comptes

Le commissaire aux comptes est un intervenant externe aux entreprises. Il dépend de la compagnie nationale des commissaires aux comptes et exerce au sein de cabinets ou avec le statut de consultant indépendant.

En quoi consiste le métier ?

Le rôle d’un commissaire aux comptes est de certifier les comptes d’une entreprise. Il est notamment question d’analyser les documents comptables afin de déterminer si ceux-ci témoignent réellement de l’état de l’entreprise. Régie par le Code du commerce, sa mission a un caractère de vérification de la régularité des comptes, au regard de la loi.

Le commissaire aux comptes intervient au niveau des entreprises sous certaines conditions. Dans le cas des SARL et EURL, il intervient lorsque celles-ci ont :

  • un effectif de plus de 50 employés ;
  • un bilan de plus de 1 550 000 euros ;
  • un chiffre annuel brut de plus de 3 100 000 euros.

En ce qui concerne les entreprises sous les régimes légaux de SAS et de SASU, le commissaire aux comptes est nécessaire lorsqu’elles possèdent :

  • un effectif de plus de 20 employés ;
  • un bilan de plus de 1 000 000 d’euros ;
  • un chiffre d’affaires annuel de plus de 2 000 000 d’euros.

Quand l’état de l’entreprise est cohérent avec son bilan comptable, le commissaire aux comptes délivre un certificat. Dans le cas contraire, il en réfère aux autorités compétentes.

Quel parcours pour devenir commissaire aux comptes ?

Pour devenir commissaire aux comptes, il faut passer par un parcours universitaire et professionnel très exigeant et assez strict. Ce parcours équivaut pratiquement à un Bac +8.

Pour commencer, il faut avoir un master 2 en comptabilité ou dans un domaine tel que le contrôle de gestion et la finance. Ensuite, celui-ci doit être complété d’un stage de trois ans minima auprès d’un commissaire aux comptes.

Dans le cas où la personne est titulaire d’un master 2 dans une autre filière, il est obligatoire qu’elle passe deux autres certificats à savoir :

  • le Certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes (CPFCAC) ;
  • et le Certificat d’aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes (CAFCAC).

Une autre possibilité est de faire un DEC, suivi de deux années de stage auprès d’un commissaire aux comptes.