Accueil » Comment devenir AESH – Accompagnant d’élève en situation de handicap
Métiers

Comment devenir AESH – Accompagnant d’élève en situation de handicap

AESH pendant un cours à l'école

Le rôle de l’AESH – Accompagnant d’élève en situation de handicap est de venir en aide, en milieu scolaire, à des élèves présentant un handicap. Il permet donc à l’élève concerné de renforcer son autonomie. Son rôle vient en complément de celui de l’enseignant, et si nécessaire, peut se substituer à celui-ci.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac ou diplôme de niveau IV
  • Études en alternance : alternance possible selon les centres de formation
  • Salaire débutant : SMIC + primes
  • Statut : agent contractuel, salarié 
  • Métiers associés : Travailleur social, Éducateur spécialisé
  • Secteur d’activité : Social, Enfants, Éducation

L’AESH vient en aide dans l’apprentissage scolaire quotidien d’élèves handicapés. Il intervient également pendant les temps périscolaires (cantine, étude, hygiène). À chaque moment de la journée, il se tient à côté de l’élève qu’il encadre afin de lui favoriser l’apprentissage.

Ses missions se déroulent aussi bien pendant les heures de classes que lors des activités de loisir. L’accompagnant d’élèves en situation de handicap aide des élèves reconnus comme handicapés par la MDPH (la Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Il travaille en milieu scolaire (de la primaire jusqu’au lycée), mais peut bien entendu intégrer des structures spécialisées, telles que des Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) lorsque la scolarisation en établissement ordinaire n’est pas compatible avec le handicap de l’élève.

Missions

  • Accompagner l’élève en situation de handicap : L’AESH aide l’élève à réaliser des tâches du quotidien telles qu’aller aux toilettes, manger à la cantine, prendre un traitement médicamenteux ou encore se laver les mains. De plus, l’AESH participe à l’apprentissage des ces gestes afin de développer l’autonomie de l’élève. L’AESH doit aussi s’assurer de la sécurité de l’élève dont il s’occupe ainsi que de son confort.
  • Aider aux devoirs et à l’apprentissage scolaire : En étroite collaboration avec l’enseignant, l’AESH prépare des supports pédagogiques adaptés à l’élève afin de lui faciliter la compréhension des cours et des consignes. Si besoin, l’AESH vient en aide à l’élève pour communiquer (à l’écrit comme à l’oral) ainsi que pour réaliser les activités et exercices vus en classe. L’AESH est là pour s’assurer que les notions expliquées soient assimilées par l’élève dont il s’occupe.
  • Favoriser la socialisation de l’élève : L’AESH soutient et encourage l’élève dans sa socialisation. Tout d’abord, il sensibilise les autres élèves et ainsi que les professeurs à la situation de l’élève. Ensuite, il participe à des activités parascolaires adaptées au handicap de l’élève. Ces dernières ont pour but de faciliter son intégration parmi les autres membres du groupe afin de l’aider à développer ses relations avec autrui.

Qualités et compétences

  • La patience : L’AESH vient en aide à des élèves en situation de handicap pouvant présenter des gestes ou une compréhension plus lentes que les autres élèves. Par conséquent, l’AESH fait preuve de beaucoup de patience et d’écoute afin d’établir une solide relation de confiance avec son apprenant. Il est là pour aider l’élève et doit donc s’adapter à son rythme et à ses limites quelles qu’elles soient.
  • Faire preuve de pédagogie et d’empathie : l’AESH doit utiliser des pratiques pédagogiques adaptées et avérées pour apporter l’aide dont l’élève a besoin. Ainsi, la compassion et l’empathie sont également de mise pour permettre à lAESH de comprendre les enjeux de l’élève et ce qu’il peut ressentir. Le but étant de faciliter l’apprentissage et l’autonomie de l’élève.
  • Intervenir pour la sécurité et le confort de l’élève : l’AESH réalise des gestes en lien avec la santé, tels que la prise de médicaments. Ces gestes doivent être réalisés selon les prescriptions du médecin. De plus, l’AESH doit être prêt à intervenir en cas de situation d’urgence.
  • Aimer les jeunes et avoir un contact facile avec eux : L’AESH intervient auprès d’un public jeune (de la primaire à la terminale). Il doit aimer le contact avec les autres et avoir une grande capacité d’adaptation et de compréhension des publics jeunes.

Horaires

Un AESH travaille pendant les heures scolaires, en journée. Souvent, il exerce sa profession à mi-temps. L’AESH dispose de 5 semaines de congés payés par an à prendre pendant les vacances scolaires. Enfin, le rôle de l’AESH s’étend en dehors des heures de classe. En d’autres termes, il effectue des heures dites “invisibles”. Elles servent, par exemple, à la préparation de supports pédagogiques, par exemple.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont relativement favorables, mais peuvent parfois être physiques. Cela dépend du degré de mobilité de l’élève apprenant.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire
  • Salaire débutant : 1 500 euros bruts par mois (SMIC)
  • Salaire confirmé : 1 600 euros bruts par mois
  • Salaire sénior : 1 700 euros bruts par mois

La plupart du temps, l’AESH exerce sa profession à mi-temps pour un revenu brut de 900 euros par mois. Cependant, en tant qu’agent contractuel de la fonction publique, l’AESH bénéficie de certaines primes en complément de son salaire mensuel.

Études et Formations

Il existe trois possibilités pour devenir AESH : 

  • Avoir obtenu son baccalauréat (toute filière confondue) ou un diplôme équivalent de niveau IV ;
  • Passer le Diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social (DEAES) option inclusion ;
  • Avoir travaillé dans le domaine de l’accompagnement des personnes en situation de handicap, pendant une durée minimale de 9 mois.

Diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social (DEAES)

Le DEAES est le seul diplôme reconnu par l’État. Il a été créé en 2016 dans le but de professionnaliser le métier. Il correspond à un diplôme de niveau V, c’est-à-dire CAP. Il permet d’accéder à différents métiers en lien avec l’accompagnement des personnes en situation de handicap. La formation est composée d’un tronc commun et de plusieurs options. Le futur AESH devra choisir l’option “Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire”. La formation peut être réalisée sur 12 ou 24 mois.

Déroulé des épreuves d’admission au DEAES

L’apprenant AESH devra passer deux épreuves d’admission pour intégrer la formation, à savoir : 

  • une épreuve écrite d’une durée de 90 min ;
  • une épreuve orale (entretien de motivation) d’une durée de 30 min.

Obtenir le DEAES via la VAE

Le diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social s’obtient aussi via la Validation d’Acquis par Expérience. Ceci s’adresse aux auxiliaires de vie ou aux professionnels de l’action sociale. 

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Accompagnant Élève en Situation de Handicap :

Débouchés

Le métier d’AESH permet de nombreuses évolutions de carrière dans les métiers du social et des soins à la personne. Parmi les évolutions et/ou reconversions professionnelles les plus courantes, l’AESH se dirige vers des formations d’aide-soignant, auxiliaire de puériculture ou encore moniteur éducateur. Il est possible, en parallèle de l’exercice du métier d’AESH, de continuer de se former en choisissant des spécialités adaptées.