Accueil » Comment devenir Media Buyer
Métiers

Comment devenir Media Buyer

Analyse Google ADS et Google Analytics

Le media buyer est chargé d’acheter des espaces publicitaires sur divers supports de communication et de promotion. En contact direct avec les agences médias, ce professionnel négocie le prix et le placement des publicités.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : bac +2     
  • Études en alternance possible : oui
  • Salaire débutant : 1500 euros bruts par mois
  • Statut : salarié d’une entreprise ou agence de communication ou indépendant
  • Métiers associés : Chef de publicité, Assistant de publicité et de communication, Traffic Manager
  • Secteur d’activité : Communication et publicité

Le media buyer, en tant que véritable négociateur commercial, est l’un des intermédiaires fondamentaux pour le bon fonctionnement d’une campagne publicitaire. Issu du maillon d’une chaîne d’organisation entrepreneuriale précise, le travail du media buyer vient succéder au responsable du plan média. Le sien sera ensuite conçu et organisé pour être proposé à l’acheteur d’espaces publicitaires. Le média buyer, aussi appelé acheteur média, ou encore trader media, a pour premiers objectifs de négocier, ainsi que réussir à trouver les meilleurs moyens de diffusion pour toute prospection publicitaire proposée.

En effet, renforcé par une méthode stratégique forte, le media buyer veille à disperser, comme il se doit, les espaces d’annonceurs demandés par l’entreprise ou le client. Face aux canaux de la presse, la radio, la télévision, ou encore les réseaux sociaux, les plateformes de jeux, de sports et autres diversités, ce trader media cherche comment mener à bien la diffusion d’une publicité sur du long terme. Il doit aussi faire scrupuleusement attention au budget mis à disposition par le client pour la campagne dirigée. Cet acheteur média est donc en charge du rapport qualité – prix de l’annonce proposée. Il doit alors faire preuve de stratégie et de méthode pour réussir à s’organiser dans la durée et être efficace dans la recherche de visibilité attendue. Ce qui veut dire que plus l’impact publicitaire est fort, plus la rentabilité est garantie en retour.

Missions

  • Être un négociateur efficace : C’est l’une des principales missions du métier de media buyer. En effet, parmi les charges qui lui incombent, l’acheteur de média doit notamment et exclusivement veiller au coût initial du projet. Ainsi, il a un budget donné à respecter, tant sur le prix proposé que sur le coût de l’emplacement de l’annonce. Le montant financier autorisé est si important qu’il peut représenter jusqu’à 80% de celui d’une campagne ! Le media buyer doit alors apprendre à adopter les meilleures techniques de communication pour mener son projet à bien. C’est donc un commercial hors pair. 
  • Trouver les supports publicitaires adéquats : Cette mission va de pair avec la première énoncée. En effet, un des objectifs fondamentaux de l’acheteur média est de pouvoir convaincre et faire adopter par la suite le projet publicitaire auprès de l’acheteur d’espaces de publicités. Pour cela, le trader media est entouré d’une équipe de professionnels. Il prend aussi le temps d’analyser toutes les informations à sa disposition pour définir au mieux sa cible. Voilà pourquoi il doit faire preuve d’adaptabilité face aux canaux de diffusions proposées et aux demandes de clients.
  • Acquérir des savoirs-faire stratégiques efficaces : En professionnel de la communication et de la publicité, le media buyer possède des compétences marketing solides afin de mener à bien une campagne publicitaire. L’acheteur de média doit en effet s’occuper de stratégies marketing importantes en utilisant des procédés tels que de la médiamétrie ou du tracking par exemple. De manière générale, s’il veut se développer, le média buyer devra donc adopter les meilleures stratégies à avoir, tant sur le plan commercial que sur la partie web, qui se relient néanmoins.

Qualités et compétences

●    Aimer la vente et le commerce : Le media buyer, ou l’acheteur de médias, a un intérêt évident pour la négociation et le commerce. Il n’a donc pas la crainte d’utiliser un budget client souvent important. De ce fait, il doit être sûr de ses capacités et professionnel dans ce qu’il entreprend. Il possède, pour cela, un sens de l’analyse accrue, une grande connaissance de la publicité et des médias, ainsi qu’une forte résistance au stress causé, notamment, par son attrait dans les domaines commerciaux.

●    Savoir s’adapter à n’importe quelle situation : Face aux demandes clientèles qui ont des objectifs différents, ou face à la charge de travail exigée, le media buyer est capable de s’adapter aux différentes attentes. Disponible et flexible dans ses horaires, il doit aussi savoir gérer les imprévus venant empiéter sur le planning prévu. Il lui faut donc faire preuve de pluridisciplinarité. Cela passe par le fait d’être curieux dans tout et de ne pas se fermer face à ce qu’on lui propose. 

●    Posséder un esprit d’équipe évident : Négociation, organisation stratégique ou encore budgétaire, le media buyer ne peut réussir seul. Il a besoin, pour cela, de travailler en groupe. L’acheteur de média fait donc preuve d’un sens fort de l’écoute. Il a aussi besoin de veiller à ce que ses contacts humains restent intègres et respectueux vis-à-vis des autres personnes aussi en charge du bon fonctionnement du projet, du responsable du plan média jusqu’à l’acheteur d’espaces publicitaires. 

Horaires

Il est fondamental que le media buyer, qu’il soit indépendant ou salarié, fasse preuve de flexibilité dans ses horaires. Ainsi, il ne possède pas de plannings arrêtés et sait qu’il a besoin d’être disponible en fonction du respect de la deadline des projets en cours. Ses horaires varient généralement de 9h à 19h, du lundi au vendredi.

Conditions de travail

L’acheteur de média doit se complaire au respect du planning organisé. Toutefois, il ne faut pas non plus qu’il ait peur des situations imprévues, car il est obligé de faire face à toutes demandes. C’est un travail où le stress est donc permanent : il faut savoir s’y adapter. 

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

La grille tarifaire d’un media buyer n’est pas stable. Mais en moyenne, un professionnel sortant de l’école commence avec un salaire avoisinant les 1500€ bruts par mois et à la possibilité d’évoluer. Après quelques années d’ancienneté, l’acheteur média peut alors gagner jusqu’à plus de 3700€ par mois.

Études et Formations 

Comme tous professionnels du commercial ou de la publicité, le media buyer a besoin de se former pour apprendre les techniques et méthodes à adopter d’un bon acheteur média.

Le minimum conseillé commence par un bac +2. Mais le futur étudiant a par la suite la possibilité de se développer allant jusqu’au bac + 5. Il existe, pour cela, de nombreuses écoles de formations disponibles. Globalement, pour accéder à ce métier, l’étudiant devra étudier la communication, le marketing ou la vente.

Le BTS Communication

L’obtention du BTS communication permet d’entrer, à la suite d’un Bac + 2, dans le monde professionnel. Pour cela, plusieurs IUT le proposent. Attention car beaucoup d’employeurs, pour un gage d’assurance, préfèrent embaucher des personnes possédant un master.

Le Master Marketing Stratégique

Le master marketing stratégique est enfin possible au Bac + 5. Il permet d’acquérir toutes les compétences et connaissances dans le domaine du marketing afin d’occuper, entre autres, un poste de media buyer.

Ecoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir media buyer :

Débouchés

Le media buyer a la possibilité d’évoluer vers des métiers à fortes responsabilités tels que cadre media buyer ou responsable du service achat. Il peut aussi souhaiter se spécialiser et devenir, par exemple, digital media buyer, radio ou même TV media buyer.

Secteurs