Accueil » Comment devenir Community manager
Métiers

Comment devenir Community manager

Réunion de gestion des réseaux sociaux

Le community manager (CM) fait partie des experts du web. Il travaille essentiellement sur les réseaux sociaux. Il crée et fédère une communauté pour le compte d’une marque, d’une association, d’une entreprise… Pour cela, il produit du contenu et interagit avec les membres. Il analyse également les résultats de ses actions, ou encore procède à une veille concurrentielle. C’est un acteur important qui navigue entre la communication et le marketing.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : un bac +2 est le minimum requis, mais les employeurs recrutent davantage à bac +3 voir bac +5.
  • Études en alternance : possible en licence professionnelle
  • Salaire débutant : 1 800 euros bruts par mois
  • Statut : salarié, freelance
  • Métiers associés : consultant SEO, webmarketer, webdesigner, traffic manager
  • Secteur d’activité : Internet, Communication

De nos jours, tout se joue sur internet. Les entreprises ne peuvent plus l’ignorer. Il est donc indispensable d’avoir une présence sur le web. Pour cela, les réseaux sociaux sont de formidables plateformes d’échanges avec une communauté d’abonnés. C’est au community manager de gérer cette communauté, de créer un lien et des interactions avec les membres. En effet, si ces derniers sont convaincus par la marque ou l’entreprise, ils relaieront son image et la rendront encore plus visible sur le net. Le CM peut travailler en freelance. Il apportera alors son expertise à ses clients pour les aider à développer leur présence sur les réseaux sociaux. Il peut également travailler pour une entreprise. Son rôle sera alors de fédérer autour de la marque pour augmenter les ventes.

Missions

Compte instagram
  • Savoir communiquer : pour animer sa communauté, le CM doit trouver les mots, les points d’intérêts des membres et les moyens d’interagir avec eux. Il doit donc maîtriser les produits vendus par ses clients, mais également savoir se mettre à la place des abonnés, qui sont les acheteurs potentiels. Pour convertir une audience en ventes, le CM doit susciter l’envie. Il peut animer plusieurs communautés ou avoir des clients très différents les uns des autres. Il devra donc utiliser un langage adapté pour chacun d’entre eux. En effet, il ne communiquera pas de la même manière pour une marque de luxe et pour une enseigne de déstockage. Cela demande de grandes facultés d’adaptation.
  • Connaître le fonctionnement du net : tous les réseaux sociaux n’attirent pas la même audience. Le CM doit définir lesquels sont les plus adaptés à son client ou à l’entreprise pour laquelle il travaille. Si le client ou la marque, doit absolument être présent sur les bons réseaux, il doit aussi éviter de dispenser de l’énergie en alimentant un réseau sur lequel sa cible d’acheteurs est absente. Le community manager doit également maîtriser les algorithmes. C’est une des clés pour obtenir le meilleur référencement possible. Il doit adopter la bonne stratégie pour que l’e-réputation de son entreprise ou client soit la meilleure possible. Enfin, il ne doit pas omettre la législation en vigueur et respecter, par exemple, la protection des données personnelles.
  • Savoir enrichir ses compétences : le métier est en plein essor. Il évolue selon les attentes des acheteurs, de leurs habitudes de navigation, de l’émergence de nouveaux réseaux sociaux… Le CM doit donc pouvoir s’adapter rapidement. De plus en plus de marques demandent à leur community manager d’être créatif et d’avoir également d’autres compétences telles que la rédaction web, le design, ou encore le montage vidéo.

Qualités et compétences

  • Aimer le contact et les réseaux sociaux : c’est la base du métier de community manager. Il doit aimer échanger avec la communauté qu’il anime. Il maîtrise le fonctionnement des réseaux sociaux jusqu’à leur algorithme pour que ses actions soient efficaces et génèrent de l’audience, créent de l’engagement et des ventes. Le CM doit aussi être capable de modérer les membres. En effet, tout débordement pourrait nuire à l’image de la marque ou l’entreprise qu’il représente.
  • Savoir rédiger du contenu, avoir des compétences techniques : les mots ont une grande valeur sur les réseaux sociaux. Le CM doit donc être un bon rédacteur pour que les contenus qu’il publie plaisent à son audience. Il doit également maîtriser les différents outils qui permettent de suivre les audiences, de partager les contenus, de programmer leur publication, d’assurer une veille concurrentielle…
  • Être autonome, réactif et organisé : le CM travaille souvent seul. Il doit être organisé pour ne pas passer à côté d’un évènement et pour publier le bon contenu au bon moment. Il doit également être réactif pour ne pas laisser les membres de sa communauté dans l’attente. Chaque post doit être réfléchi.
  • Être polyvalent et savoir se renouveler :  il véhicule les valeurs de la marque, mais prend également en compte les retours des membres de la communauté dans l’optique d’une amélioration. De plus, le web étant en constante évolution, le community manager doit régulièrement acquérir de nouvelles compétences. Il pourra ainsi faire évoluer son offre selon les tendances et les attentes des consommateurs.

Horaires

Un community manager peut travailler aux horaires de bureau. Mais, s’il travaille en freelance, il peut adapter ses horaires selon ses préférences. Il peut devoir faire des heures supplémentaires avant le lancement d’une publicité, ou à l’approche d’un évènement commercial. Il n’est pas rare que le CM continue de travailler le soir et le week-end, car c’est un métier qui prend du temps.

Conditions de travail

Le community manager peut travailler comme freelance, en entreprise, pour une personnalité, pour un site de ecommerce… Ses conditions de travail seront alors très variables. Dans tous les cas, il travaille exclusivement sur ordinateur. Il doit donc veiller à sa santé, notamment en assurant son confort visuel et aménageant son espace de travail de façon ergonomique pour ne pas souffrir du dos.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire
  • Salaire débutant : 1 800 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 2 300 euros bruts par mois
  • Salaire sénior : 2 500 euros bruts par mois

Études et Formations

Un bac +2 suffit pour devenir community manager. Cependant, compte-tenu du nombre de postulants croissant, les employeurs recrutent plus souvent des candidats possédant un bac +3 ou un bac +5. Plusieurs formations peuvent mener à un poste de CM. L’important est d’avoir de bonnes compétences en communication et de maîtriser le fonctionnement du web et des réseaux sociaux. Il existe également des formations de community manager en ligne. Le choix de la formation dépendra du type de client ou d’entreprise avec lequel le futur community manager souhaitera travailler.

Bac +2

Le bac +2 est le niveau minimum pour postuler en tant que community manager dans une agence ou une entreprise. Les BTS des métiers de la communication peuvent bien sûr convenir. C’est le cas du BTS communication, du BTS MOC (Management Commercial Opérationnel) ou encore du BTS technico-commercial.

Bac +3

Présenter un bac +3 favorisera le recrutement. De nombreux diplômes de ce niveau proposent des orientations vers les métiers du net. On peut citer le BUT MMI (Bachelor Universitaire de Technologie Métiers du Multimédia et de l’Internet) qui se déroule en 3 ans et propose 3 parcours dont l’un est orienté vers la stratégie de communication numérique. Plusieurs licences permettent également de se spécialiser : licence information-communication, licence professionnelle E-commerce et marketing numérique, licence professionnelle métiers du numérique, licence professionnelle métiers de la communication : chargé de communication. Enfin, il existe d’autres formations de niveau bac +3. C’est le cas du diplôme proposé par l’INA : documentaliste multimédias – gestionnaire de médias et de données ou de plusieurs Bachelors proposés par SUPDEWEB, Epitech, ou encore l’École du multimédia. Toutefois, attention à la reconnaissance du diplôme préparé, car il ne s’agit pas toujours d’un diplôme d’État.

Bac +5

Un diplôme d’école du commerce, de communication, de marketing, de relations publiques ou de journalisme peut permettre d’accéder à un poste de community manager. Un MBA en marketing digital ou un diplôme d’IEP (Institut d’Études Politiques) peuvent également convaincre certains employeurs.  

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir community manager:

Débouchés

Sélection de visuels publicitaires dans une agence

Le community manager peut se spécialiser dans un domaine : commerce, communication, publicité… ou travailler pour un type de clients : vendeurs de mode éthique, spécialistes de nutrition, du bien-être… Il peut accéder à un poste de responsable des médias sociaux, responsable de la communication numérique ou chef de projet s’il travaille dans une grande entreprise. Pour durer dans le temps, face à la concurrence, il devra développer de nouvelles compétences (rédaction web, spécialisation en SEO, ou encore design).