Accueil » Comment devenir photographe ?
Métiers

Comment devenir photographe ?

Silhouette d'une jeune femme photographe

Le photographe est un spécialiste de l’image qui réalise des prises de vue et effectue des retouches de photos à l’aide d’un logiciel numérique. Il peut travailler pour la presse, une agence de communication, des particuliers pour des réceptions privées et des portraits, ou dans le secteur de l’événementiel.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac
  • Études en alternance : Alternance possible
  • Salaire débutant : 1 678 € brut par mois (SMIC)
  • Statut : Salarié, indépendant
  • Métiers associés : Reporter-photographe, Assistant-photographe
  • Secteur d’activité : Audiovisuel, Communication

Le photographe est un professionnel de l’image dont le métier englobe plusieurs spécialités. En studio ou à l’extérieur, il réalise des portraits d’entrepreneurs, de particuliers ou d’animaux. Le milieu de la mode est aussi son terrain de jeu avec des shootings de vêtements, d’accessoires, de bijoux ou de produits de beauté. Le photographe culinaire met en valeur des plats à l’aide d’éléments de décoration et d’outils de cuisine. Ses photos doivent présenter l’univers du restaurateur ou du traiteur tout en donnant envie de goûter à leur nourriture. La presse et le secteur de l’événementiel sont également d’importants employeurs.

Missions

  • Prendre des photos : Le photographe réalise des prises de vue selon les désirs de ses clients (portraits, paysages, bâtiments, œuvres d’art, spectacles, événements privés, etc.). Il se positionne de sorte d’avoir la meilleure lumière et un excellent cadrage pour figer l’instant.
  • Retoucher des photos : Le photographe passe une grande partie de son temps sur des logiciels de retouche numérique. Il corrige des défauts, la luminosité de l’image, son contraste, sa saturation…
  • Entretenir son matériel : En plus de son appareil photo, le photographe peut, selon les commandes, emporter des objectifs plus ou moins lourds, des trépieds, un drone, voire une caméra étanche. Il doit notamment faire attention à la batterie de son appareil et vider régulièrement la carte mémoire. Le photographe veille donc à ce que le matériel soit suffisamment entretenu pour être prêt à l’emploi à tout moment.

Qualités et compétences

  • Connaître les techniques de prise de vue : Le photographe doit connaître parfaitement les fonctionnalités du matériel qu’il utilise. Il réalise les bons réglages pour obtenir la photographie idéale. Il sait choisir l’objectif adéquat pour faire des gros plans ou des plans larges, des portraits ou des photos de groupe.
  • Avoir un bon relationnel : Le photographe doit être cordial et sociable avec les clients. Afin que ces derniers comprennent ses directives (pose à prendre devant l’objectif ou agencement des éléments de décoration par exemple), il prend le temps de cerner leurs personnalités en discutant avec eux. Il doit également savoir travailler avec ses collaborateurs (assistant-photographe, caméraman…).
  • Faire preuve de créativité : Au-delà de la netteté du cliché, le photographe s’attache à réaliser des images originales. Même si les événements ou les modèles se ressemblent, il faut que la photo les mette en valeur tout en restant unique.

Horaires

Soumis au Code du travail, le photographe salarié en studio ou pour certaines marques des horaires de bureau : 8h-18h. Il peut toutefois effectuer des heures supplémentaires ou travailler sur des évènements, le weekend ou en soirée. En revanche, un photographe à son compte a des horaires irréguliers. Il peut travailler toute la journée ou seulement quelques heures en fonction de sa clientèle.

Conditions de travail

Un photographe freelance a généralement des débuts difficiles. Il doit rechercher de nouveaux clients, gérer les aspects administratifs de son activité et se rendre complètement disponible pendant ses missions. Les conditions de travail d’un photographe en agence peuvent être plus favorables que celles d’un photographe-reporter amené à se déplacer régulièrement selon les actualités qu’il couvre.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire varie en fonction des missions du photographe, de ses clients et du lieu d’exercice. Le photographe indépendant n’a pas de rémunération fixe, alors il doit augmenter sa popularité pour obtenir des contrats rentables. Le photographe salarié en agence gagne au minimum le SMIC soit 1678 € brut par mois. 

Études et Formations

Puisque la majorité des recruteurs recherchent des professionnels diplômés, la formation minimale est celle du bac professionnel photographie. Après son obtention, il est possible de poursuivre ses études en BTS et dans des écoles de photographie ou de communication visuelle.

Le bac professionnel photographie

Cette formation en alternance dure trois ans. Les étudiants apprennent les bases de la photographie : compréhension des équipements de photographie, retouche d’image sur logiciel, connaissance des prises de vue possibles, réglages du matériel (mise au point, lumière, vitesse…), etc.

Les alternants passent deux semaines dans l’établissement et deux semaines en entreprise. Les étudiants qui n’ont pas obtenu un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation peuvent effectuer des stages en milieu professionnel. L’apprentissage est accessible pour les personnes âgées de 16 à 29 ans. Cette limite d’âge n’est pas exigée pour les travailleurs handicapés, les sportifs de haut niveau et les créateurs ou repreneurs d’entreprise). Le contrat de professionnalisation est ouvert aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans et aux bénéficiaires d’allocations sociales.

Le BTS photographie

En deux ans après le bac, les étudiants préparent le BTS photographie en alternance ou en formation initiale. Pour y accéder, il est préférable d’être issu d’une filière artistique : bac pro photographie ou bac technologique STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués).

Le cursus contient des enseignements techniques (retouche graphique, techniques de prise de vue, numérisation…) et commerciaux (communication, gestion, droit…).

Le bachelor photographie

Les bacheliers préparent pendant trois ans le bachelor qui confère le grade de licence. Certaines écoles proposent un parcours d’un an aux personnes titulaires d’un bac+2.

Les étudiants y apprennent les fondements de la photographie (image argentique et numérique, histoire, culture générale) et apprennent de nouvelles compétences en audiovisuel, en art plastique, en design digital ou en postproduction. Des stages en entreprise leur permettent de mettre en pratique les savoirs acquis.

Le master photographie

Selon les écoles, le master est ouvert aux étudiants titulaires d’un bac+2. Pendant trois ans, ces derniers approfondissent leurs savoirs en photographie et développent leur culture contemporaine de l’univers de l’image grâce à des séminaires, des conférences et des rencontres avec des professionnels. De plus, les futurs photographes réalisent un projet personnel qui servira de tremplin pour leur insertion professionnelle.

À la sortie de cette formation, le diplômé sera capable d’évoluer en tant que vidéaste ou photographe auteur et d’intégrer les milieux de l’édition ou de l’exposition photo.

Les écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir photographe :

Débouchés

Le métier de photographe est peu accessible. Ceux qui réussissent dans ce métier ont un bon réseau professionnel. Il existe des débouchés en studio, bien que ce lieu soit peu ouvert aux débutants.

Le photographe peut exercer au sein d’une agence de communication, de décoration, de mode ou de publicité. Par ailleurs, la photographie culinaire se développe de plus en plus. Les professionnels de l’immobilier recherche également des photographes pour mettre en valeur des biens en vente.
En outre, le photographe peut être appelé pour des événements sportifs et des réceptions privées (mariages, fiançailles, anniversaires…). Enfin, dans la presse, le photographe effectue des reportages pour le compte de son employeur en étant doté du statut de journaliste.

Secteurs