Accueil » Comment devenir AVS – Auxiliaire de vie sociale
Métiers

Comment devenir AVS – Auxiliaire de vie sociale

Aide au repassage pour une personne âgée

L’auxiliaire de vie sociale ou AVS accompagne les personnes âgées, en situation de handicap ou atteintes de maladie dans la réalisation des actes du quotidien (toilette, repas, tâches ménagères, déplacements…). En plus d’apporter une aide technique, il apporte un soutien moral et psychologique.

Présentation du métier

L’auxiliaire de vie sociale peut être employé par des particuliers, des associations, des entreprises ou des collectivités. Il exerce au domicile des personnes en difficulté, au sein d’un établissement de soins ou d’une maison de retraite par exemple. Ses missions sont variées et dépendent des besoins des personnes auprès desquelles il intervient : aide au lever, à la toilette, préparation des repas, travaux ménagers… Sa présence est également un soutien moral et un réconfort pour des personnes souvent isolées et en grande difficulté.

Missions

Accompagnement aux courses d’une personne en fauteuil roulant
  • Aider dans les tâches ménagères : l’auxiliaire de vie sociale vient en aide aux personnes de façon temporaire ou permanente. Selon le degré de dépendance, il participe plus ou moins aux tâches ménagères. Il peut ainsi intervenir tous les jours ou seulement une fois par semaine.
  • Aider pendant les repas et pour la toilette : il est souvent sollicité pour préparer les repas. Il peut également aider la personne à manger si elle éprouve des difficultés à se nourrir seule. Parfois, il fait les courses. L’auxiliaire de vie peut aussi procéder à la toilette ou simplement aider selon le degré d’autonomie de la personne.
  • Maintenir le lien social et être un soutien psychologique : l’auxiliaire de vie travaille auprès de personnes qui se retrouvent de temps en temps isolés. Il garantit donc un véritable lien social et leur apporte une écoute et soutien moral et psychologique.

Qualités et compétences

Accompagnement d’une personne pour marcher
  • Aimer le contact et aider les autres : l’auxiliaire de vie sociale apprécie échanger avec les personnes qu’il rencontre. Il ne se contente donc pas de faire le ménage, de préparer les repas et de participer à la toilette, il noue une véritable relation avec celles et ceux à qui il apporte son aide. Sa présence permet à ces personnes en difficulté de rester à leur domicile.
  • Être attentif et avoir une grande écoute : il est une oreille attentive pour les personnes chez lesquelles il intervient. Il a aussi un rôle d’observateur lorsque les personnes n’osent pas se confier. Ainsi, l’auxiliaire de vie sociale doit établir une relation de confiance et faire preuve d’empathie et d’écoute. Il peut alors informer et alerter les proches et les familles si la situation devient alarmante.
  • Faire preuve de patience : les personnes âgées, handicapées, malades peuvent se montrer fatiguées et irritables. L’auxiliaire de vie sociale doit ainsi être agréable et patient pour que son intervention se déroule dans les meilleures conditions.

Horaires

L’auxiliaire de vie sociale travaille souvent à temps partiel.  Il intervient plutôt le matin pour aider au lever, à la toilette et à l’habillement, le midi pour les repas ou le soir. Il peut également œuvrer en journée pour procéder aux tâches ménagères. Enfin, il est fréquemment amené à agir le week-end ainsi que les jours fériés. Ses journées peuvent commencer tôt et se finit tard.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes physiquement et moralement. L’auxiliaire de vie sociale se déplace d’un domicile à l’autre. Étant donné qu’il est amené à travailler en zone rurale, il est obligatoire de posséder le permis de conduire. Il est parfois amené à porter les personnes ou les soutenir physiquement pour les aider à se déplacer ou se laver. C’est également un soutien moral ce qui nécessite d’être capable de prendre du recul pour ne pas être trop affecté.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

L’auxiliaire de vie sociale travaille souvent à temps partiel. À temps plein, un auxiliaire de vie sociale débutant touche environ 1 500 euros bruts par mois. Le salaire ne progresse pas beaucoup puisqu’il ne peut espérer que 1 700 euros bruts mensuels au maximum.

Études et Formations

Plusieurs diplômes permettent d’exercer en tant qu’auxiliaire de vie sociale.

CAP

Un CAP se prépare en 2 ans après la 3ᵉ. Ainsi, le CAP ATMFC (assistant technique en milieu familial et collectif) et le CAPA SAPVER (service aux personnes vente en espace rural) forment des auxiliaires de vie sociale. Les étudiants pourront apprendre à exécuter des tâches variées comme l’entretien des espaces de vie (chambre, salon, cuisine…), mais aussi l’entretien du linge ou encore la préparation des repas.

La mention complémentaire aide à domicile se prépare en 1 an après un CAP. Elle permet d’intervenir auprès des familles, personnes âgées ou handicapées. Elles peuvent ainsi rester à leur domicile puisqu’une aide précieuse leur est apportée dans les tâches quotidiennes.

DEAES

Les modalités d’admission dans cette formation dépendent des écoles. Ainsi, certains organismes de formation ne demandent aucun diplôme et proposent une admission sur présentation de dossier et entretien oral. D’autres demandent une expérience professionnelle ou encore un niveau CAP dans le secteur sanitaire et social. C’est le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social qui est préparé. La formation dure 1 an et propose 3 options : accompagnement de la vie à domicile, accompagnement de la vie en structure collective ou éducation inclusive à la vie ordinaire.

Bac pro

Les Bac pro se déroulent en 3 ans après la 3ᵉ. Le bac pro SAPAT (services aux personnes et aux territoires) et ASSP (accompagnement, soins et services à la personne) permettent de se former comme auxiliaire de vie sociale. Le bac pro ASSP propose 2 options, l’une permet de se spécialiser dans l’aide au domicile et l’autre permet de travailler dans des structures de soins. Ils permettent également d’accéder à des études supérieures telles que le BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social.

Diplôme d’État technicien d’intervention sociale et familiale (DETISF)

Ce diplôme d’État (DE) permet d’apporter une aide technique, psychologique et sociale aux personnes en difficulté. La formation dure 2 ans et est accessible sans diplôme. En effet, chaque organisme de formation propose ses épreuves d’admissions (en général une épreuve écrite et une épreuve orale).

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir auxiliaire de vie sociale :

Débouchés

Selon son niveau de formation, l’auxiliaire de vie sociale peut s’orienter vers le métier d’aide-soignant, aide médico-psychologique ou viser des postes à responsabilité comme celui de technicien d’intervention sociale et familiale.