Accueil » Comment devenir Paysagiste
Métiers

Comment devenir Paysagiste

Jardin paysagé

Le paysagiste intervient pour mettre en valeur et aménager les espaces verts : aires de jeux, pelouses, terrains de golf, parc, etc. Architecte du paysage, il participe à la conception des espaces végétalisés en s’adaptant aux exigences des projets d’urbanisme. Il peut être sollicité par des entreprises ou municipalités, mais également par des particuliers qui souhaitent réaménager et mettre en valeur leur jardin.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : Bac pro
  • Études en alternance : Alternance possible
  • Salaire débutant : 1 678 € brut par mois (SMIC)
  • Statut : Salarié, agent territorial, indépendant, chef d’entreprise
  • Métiers associés : Jardinier, Horticulteur, Arboriculteur
  • Secteur d’activité : Environnement, Nature, Artisanat

Le paysagiste est un technicien spécialisé dans l’aménagement des espaces verts. C’est lui qui entretient, améliore et embellit les zones végétalisées. Il travaille sur des sites variés : des parcs, des jardins privés ou publics, des parterres bordant les routes communales, des squares ou des bois. Ses connaissances lui permettent de manipuler de multiples végétaux comme les fleurs, les arbres, les plantes, et des matériaux comme la pierre, le bois ou la terre.

Créatif, il imagine divers agencements en fonction du budget du projet, après l’étude des terrains et de l’impact des aménagements sur l’environnement. Chaque réalisation doit correspondre aux besoins de son employeur qui peut être un organisme public, une entreprise ou un particulier.

Missions

  • Réaliser des diagnostics paysagers et urbains : Le paysagiste peut réaliser différentes études en amont de la réalisation d’espaces paysagers. Il s’intéresse à l’histoire d’un lieu et à son évolution. Cela lui permet de proposer des solutions pour garantir la conservation et la protection d’un environnement. Il peut aussi mener des actions de conseil pour les clients en vue de prendre en compte l’état des sols et des souterrains, le climat, la faune et la flore.
  • Concevoir des espaces paysagers : Conformément aux directives, le paysagiste dessine les plans du projet de manière que le résultat soit beau et pratique. Il détermine les conditions de réalisation du projet : matériaux nécessaires, main-d’œuvre, coût, durée, etc. 
  • Entretenir et améliorer les paysages : Après avoir analysé les espaces et dessiné les plans du projet, le paysagiste devient jardinier. Passionné par la nature, il bêche la terre, plante des végétaux, taille les haies, tond les pelouses ou élague les arbres. Il s’assure de l’arrosage régulier du paysage et le protège avec des clôtures.

Qualités et compétences

  • Être polyvalent : Le paysagiste doit être capable de travailler sur de divers territoires : espaces agricoles, littoral, montagne, zone urbaine ou périurbaine… Selon le lieu, les environnements et les topographies changent. Il faut que ses connaissances soient suffisamment larges pour réaliser des paysages adaptés.
  • Être résistant : Lorsqu’il ne réalise pas des études et des plans en bureau, le paysagiste intervient en extérieur. Il peut utiliser des matériaux lourds comme la tondeuse ou l’outil d’élagage, et porter des charges importantes (sacs de gravier et de ciment, éléments en bois, déchets…). De plus, il doit parfois supporter la pluie, la neige, les fortes chaleurs ou les coups de vent. Alors, il doit être en bonne condition physique pour supporter ses journées de travail.
  • Faire preuve de créativité : Les aménagements du paysagiste sont à la fois fonctionnels et esthétiques. La beauté de ses réalisations participe au rayonnement d’un quartier, d’un parc ou d’une commune auprès de la population. En parallèle, le paysage doit s’intégrer à son environnement de manière harmonieuse.
  • Savoir travailler en équipe : Selon la taille du projet, le paysagiste peut être amené à travailler avec d’autres collègues, mais aussi des architectes et des ingénieurs en urbanisme. Il sait donc collaborer avec d’autres personnes et/ou structures pour mener à bien les projets confiés.
  • Aimer les plantes et la nature : Le paysagiste est un spécialiste de la nature et des plantes. Il les connait parfaitement pour les manipuler et les agencer afin de mettre en valeur un espace vert. Pour cela, il doit bien connaitre chaque variété de plante pour lui apporter tout ce dont elle a besoin pour s’épanouir et rester en bonne santé.

Horaires

Puisqu’un paysagiste travaille davantage en extérieur qu’en bureau, ses horaires ne sont pas fixes. Ils dépendent de l’emplacement et de la configuration des lieux d’intervention. S’il travaille en indépendant, ses journées peuvent être bien remplies et nécessiter des interventions jusque tard le soir.

Conditions de travail

Le paysagiste se déplace souvent dans le cadre des analyses de terrain ou lors de la réalisation des espaces paysagers. Le métier est éprouvant à cause de la manipulation d’outils généralement lourds. Par ailleurs, il est dépendant du climat. La pluie n’est par exemple pas un motif pour reporter une intervention.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire d’un paysagiste est déterminé selon le niveau de son diplôme et son employeur. S’il est salarié, un paysagiste débutant peut gagner au minimum le SMIC brut, soit environ 1 678 € sur la base dès 35 heures hebdomadaires.

Dans le secteur public, le paysagiste technicien territorial gagne entre 1 900 € et 2 300 €. S’il est ingénieur territorial, sa rémunération peut atteindre près de 4 000 € brut mensuels.

S’il travaille à son compte, le salaire dépend du nombre de clients et de commandes. En moyenne, il gagne 2 000 € brut par mois.

Les ingénieurs et les chefs d’équipe peuvent percevoir entre 2 600 € et 3 500 € brut mensuels.

Études et Formations

Toute personne peut revendiquer le titre de paysagiste sans avoir le diplôme adéquat. Toutefois, pour être recruté, il est conseillé de réaliser des parcours d’études qui préparent aux métiers spécifiques de concepteur paysagiste ou de technicien des espaces publics.

Bac pro Aménagements paysagers

Ce diplôme se prépare à partir de la classe de troisième au sein d’un lycée professionnel agricole. D’une durée de trois ans, le cursus s’effectue en apprentissage, en formation initiale ou continue. Il permet d’obtenir les compétences nécessaires pour la participation à des chantiers paysagers et à l’entretien des espaces verts.

BTSA Aménagements paysagers

De niveau bac+2, ce BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) forme l’étudiant pendant deux ans à la conception et l’aménagement des paysages. Avec son diplôme, il est capable d’analyser l’environnement et sa topographie, de dessiner des plans et d’organiser le travail des jardiniers.

Licence professionnelle Aménagements paysagers

Cette formation est accessible après un bac+2. Pendant un an, les étudiants approfondissent leurs savoirs sur les lois environnementales et les évolutions des espaces urbains et périurbains. Ils découvrent et maîtrisent de nouveaux outils pour améliorer les études des paysages.

Le diplôme d’État de paysagiste

Ce diplôme est l’équivalent d’un master 2 et forme au métier de concepteur paysagiste. Pour accéder à ce parcours de trois ans, il faut réussir le concours d’accès. Pour cela, les étudiants doivent être titulaires d’un bac+2 ou avoir suivi le cycle préparatoire d’études en paysage (cursus de deux ans après le bac).

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Paysagiste :

Débouchés

Le paysagiste diplômé intègre facilement le marché du travail. En effet, ses compétences sont de plus en plus demandées pour aménager des territoires urbains ou périurbains. Il peut être embauché par des collectivités locales, des agences privées ou les Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement.

Après plusieurs années d’expérience et muni des qualifications requises, il peut devenir ingénieur paysagiste ou se spécialiser en architecture. Il peut choisir de diriger des équipes de paysagistes au sein d’une société ou de créer sa propre entreprise.