Accueil » Comment devenir Jardinier
Métiers

Comment devenir Jardinier

Jardinier entrain de tondre la pelouse d'un jardin

Le jardinier, ou jardinier-paysagiste, aménage et entretient les espaces verts privés ou publics. Créatifs et habile de ses mains, c’est un expert des végétaux.

Présentation du métier

Le jardinier s’adapte à chaque saison pour créer, aménager et entretenir les espaces verts. Il peut travailler à son compte ou pour une petite entreprise de travaux paysagers. Il peut également faire partie d’une grande entreprise ou exercer pour la fonction publique (mairies, collectivités…). Son métier varie au fil des saisons. Au printemps, il réalise les semis et plantations. En été, il fournit un travail important lors des tontes. Ensuite, en automne, il taille les arbres et ramasse les feuilles. Enfin, en hiver, il protège les arbustes les plus fragiles, nettoie les allées et élague voir abat certains arbres.

Missions

  • Concevoir un jardin ou un espace vert : le jardinier paysagiste est capable de concevoir des massifs et d’associer des végétaux qui nécessiteront les mêmes conditions de culture. Il crée ainsi des parterres, des allées, des massifs, bordures, haies… Parfois, il procède à des travaux de terrassement, maçonnerie, plomberie voir électricité selon ses capacités.
  • Préparer le terrain et planter les végétaux : avant d’accueillir des végétaux ou une pelouse, la terre doit être préparée. Le jardinier bine, bêche, débroussaille, désherbe… Il procède aux semis, à l’engazonnement ainsi qu’aux plantations des arbres, arbuste et autres végétaux.
  • Entretenir : il tond les pelouses, taille les arbres et arbustes, ou encore ramasse les feuilles mortes et déchets de tonte et les évacue. Il peut également procéder aux apports d’engrais (naturel de préférence) et à l’arrosage. Il entretient pareillement ses outils.

Qualités et compétences

Taille d'un arbuste dans un jardin
Taille d’un arbuste dans un jardin
  • Avoir la main verte et de solides connaissances horticoles : le jardinier possède d’excellentes connaissances végétales. Il connait donc les besoins des différents végétaux (sol, exposition, associations…).
  • Avoir un esprit créatif et esthétique : il est parfois sollicité pour des travaux d’aménagement nécessitant de pouvoir se projeter. Il propose alors un projet à un client en partant de rien. Il est alors créatif et sait associer les végétaux pour créer une ambiance qui plaira aux clients.
  • Avoir un bon relationnel : le jardinier travaille souvent en équipe. Il doit alors avoir un bon relationnel avec ses collègues. Il est également en contact avec la clientèle lorsqu’il travaille pour des particuliers.
  • Être sensible à l’environnement : il s’intéresse aux pratiques respectueuses de l’environnement. C’est en effet de plus en plus important pour les clients privés ainsi que pour les collectivités (communes, HLM…). Il s’intéresse donc aux pratiques écologiques.

Horaires

Les horaires dépendent surtout de la saison. En effet, le travail ne sera pas le même en hiver et en été et les heures sont souvent plus importantes l’été. Le jardinier peut travailler les samedis.

Conditions de travail

C’est un métier qui nécessite une bonne résistance physique. Le port de charges lourdes (végétaux, sacs de terreau, sable…) fait partie du quotidien. Par ailleurs, il travaille en extérieur quelles que soient les conditions météorologiques (ou presque !).

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Un jardinier débutant touchera le SMIC soit environ 1 270 euros nets par mois. Son salaire peut rapidement augmenter, selon ses compétences et atteindre 3 000 euros nets mensuels voir davantage s’il devient chef d’entreprise.

Études et Formations

Un CAPA est le diplôme minimum à avoir pour exercer ce métier. Pour obtenir un poste à responsabilités ou pour exercer en indépendant, une formation supérieure sera nécessaire.

CAPA ou BPA

Le CAPA jardinier-paysagiste et le BPA travaux des aménagements paysagers sont des diplômes de niveau IV. Les formations se déroulent sur 2 ans après la 3e. Le BPA est une formation d’un niveau légèrement supérieur au CAPA.

Bac pro ou BP

Le baccalauréat professionnel et le brevet professionnel aménagement paysager sont des diplômes de niveau 5. Ils sont accessibles dès la 3e ou après un CAPA ou un BPA, selon le niveau du candidat. Leurs titulaires peuvent participer à la conduite de travaux. Ils sont aussi en relation avec différents partenaires de l’entreprise dans laquelle ils travaillent (fournisseurs, clients).

BTS et licence

Le BTSA Aménagement du paysage forme des professionnels capables de concevoir, créer et aménager des espaces verts. Ce diplôme s’obtient en 2 ans après un baccalauréat. Le titulaire d’un BTSA peut ensuite encadrer une équipe et peut planifier des travaux. Une licence pro mention aménagement paysager : conception, gestion, entretien (en 1 an après un BTSA) peut compléter la formation.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir jardinier :

Débouchés

Le jardinier peut exercer dans le privé ou le public. Dans une entreprise importante, il peut devenir chef d’équipe. Selon sa formation, il pourra également devenir commercial, responsable d’une entreprise… Il peut aussi travailler en indépendant voir monter sa propre entreprise et embaucher des salariés. Enfin, il peut se spécialiser en passant des certificats de spécialisation (élagueur, gestion de chantier, arrosage intégré pour l’installation de systèmes d’arrosage…).