Accueil » Comment devenir Arboriculteur
Métiers

Comment devenir Arboriculteur

Arboriculteur cueillant des cerises dans un verger en Normandie

L’arboriculteur a en charge l’entretien des arbres fruitiers, ainsi que ceux d’ornement et forestiers. Il réalise des missions techniques liées à la plantation, l’entretien, mais également la production.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : alternance possible selon la formation choisie
  • Salaire débutant : SMIC 
  • Statut : salarié
  • Métiers associés : Agriculteur, Chef de culture, Horticulteur, Jardinier, Ouvrier de production sous serre, Vigneron
  • Secteur d’activité : Agriculture, Nature

L’arboriculteur est un spécialiste des arbres, particulièrement les arbres fruitiers. Il connaît toutes les caractéristiques des arbres et sait quand les planter, comment les tailler, les protéger ou encore les entretenir. Au besoin, il soigne les arbres. Parfois en utilisant des désherbants ou des insecticides adaptés. De plus en plus, l’arboriculteur, également appelé arboriste, applique les principes de l’arboriculture biologique À chaque saison, il sélectionne des variétés d’arbres différentes selon leur fonction respective. Elle peut être décorative (d’ornement), de reboisement ou fruitière. C’est un métier de plus en plus recherché par les municipalités, mais également par les particuliers.

Missions

Coupe d'une branche d'arbre avec un sécateur
Coupe d’une branche d’arbre avec un sécateur
  • Effectuer tous les travaux du verger : L’agriculteur plante, taille, protège, nourrit et soigne les arbres. Ses missions sont variées, mais sont toutes en lien avec le fait de prendre soin de ses plantations. Avant cela, il s’occupe des sols et s’assure qu’ils sont assez riches pour accueillir les arbres de la saison.
  • Participe à la cueillette : Lorsqu’il s’occupe d’arbres fruitiers, l’arboriculteur se charge de ramasser les fruits. Il sait comment faire pour préserver le fruit sans jamais le casser. Il remplit des caisses et procède ensuite au calibrage. En d’autres termes, cela signifie qu’il effectue un tri des fruits selon leur taille, poids ou forme. Enfin, il emballe les fruits avant de les envoyer au centre de distribution.
  • Manipule des engins agricoles et utilise des outils spécifiques : L’arboriculteur est amené à manier des machines agricoles dans son quotidien. Ainsi, il prend soin de la terre, transporte les arbres ou toute autre activité nécessitant du gros matériel spécial. Il utilise également des outils plus modestes tels qu’un sécateur électrique ou un échenilloir.

Qualités et compétences

  • Être polyvalent et autonome : L’arboriculteur s’adapte aux cultures ainsi qu’au rythme saisonnier et météorologique. Il sait prendre de rapides décisions pour protéger ses arbres et ainsi, ne pas perdre sa culture, par exemple. Bien que le travail d’arboriculteur est un travail d’équipe et qu’il répond aux consignes du chef de culture ou de l’exploitant pour lequel il travaille, il réalise néanmoins beaucoup de ses tâches en totale autonomie.
  • Avoir de grandes capacités physiques : Le métier d’arboriculteur est très physique. En premier lieu, parce qu’il est amené à soulever et porter des charges lourdes, mais aussi parce qu’il travaille essentiellement en extérieur. Ainsi, il est contraint aux caprices météo, et ce quelle que soit la saison.
  • Être un fin observateur et aimer la nature et les arbres : Pour prévenir d’une maladie ou d’une invasion de nuisibles, l’arboriculteur passe beaucoup de son temps à observer son environnement. Pour lui, ce n’est pas un problème, car il est avant tout un adorateur et un passionné de la nature.

Horaires

Un arboriculteur a une amplitude horaire assez large, et travaille très souvent le week-end et les jours fériés. À noter que son métier est régi selon la loi des saisons.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes, car l’arboriculteur travaille dehors, qu’il neige, vente, pleuve ou fasse une température agréable. Néanmoins, il est passionné par la nature et en accepte aisément ses caprices.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire d’un arboriculteur se situe plus ou moins autour du SMIC et ce quel que soit son degré d’ancienneté. Par contre, il peut espérer toucher des primes de rendement. Dans le cas où il serait exploitant, sa rémunération dépendra alors de sa production et des prix pratiqués.

Études et Formations

Dans la plupart des cas, les arboriculteurs possèdent un niveau CAP voire plus. En revanche, c’est une profession dans laquelle il est possible de se former directement auprès d’un employeur.

CAP agricole métiers de l’agriculture

Ce diplôme prépare les futurs arboriculteurs à leur travail quotidien. Ils apprennent les gestes professionnels pour la bonne réalisation des travaux manuels du verger, à savoir la taille ou le palissage. 

BPA (brevet professionnel agricole) travaux des productions agricoles, spécialité arboriculture fruitière

En suivant cette formation, les élèves apprennent les différentes méthodes de culture et se forgent une solide connaissance des arbres et des plantes.

Bac pro productions horticoles

Cette formation professionnalisante forme de futurs ouvriers hautement qualifiés ou des responsables d’exploitation dans divers secteurs : légumes, fruits, fleurs…

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir Arboriculteur :

Débouchés

Verger de pommiers à Serre-Poncon Val d'Avance
Verger de pommiers à Serre-Poncon Val d’Avance

Avec l’expérience, l’arboriculteur devient généralement chef de culture ou chef d’équipe. Il peut également décider de se spécialiser sur une espèce en particulier. Les spécialisations choisies sont habituellement la sylviculture (les arbres forestiers) ou les arbres d’ornement.

Secteurs