Accueil » Salaire Assistant de production : combien gagne un assistant de production ?
Salaires

Salaire Assistant de production : combien gagne un assistant de production ?

Tournage du film James Bond

L’assistant de production est un agent très polyvalent qui travaille au côté du chargé de production. Son rôle consiste à gérer toutes les démarches administratives, mais aussi la communication et la logistique autour d’un tournage. Bien qu’il s’agisse généralement d’une passion pour bon nombre de personnes, il est également possible d’en vivre grâce à une rémunération plutôt intéressante. Mais concrètement, combien gagne un assistant de production en France ?

Quel est le salaire d’un assistant de production ?

Le niveau de rémunération d’un assistant de production dépend principalement de son niveau de qualification et de son expérience dans le domaine. Pour exercer en tant qu’assistant de production, il faut avoir suivi une formation en audiovisuel. Des cursus de niveau Bac +2 à Bac +3 sont délivrés par des universités, des écoles d’audiovisuel et des écoles de cinéma. Il est aussi possible de se former au métier d’assistant de production à travers des formations professionnelles du niveau Bac +2 à Bac +3.

Un diplôme de référence pour devenir assistant de production reste le BTS métiers de l’audiovisuel avec une option en gestion de production. Les bachelors dans l’audiovisuel et la production ou la licence professionnelle gestion de la production audiovisuelle sont aussi des diplômes reconnus dans ce secteur d’activité.

Sur la base de ces différents éléments, un assistant de production gagne en moyenne un salaire mensuel brut avoisinant 2 000 à 2 500 euros par mois. Un assistant de production en début de carrière perçoit un salaire mensuel brut qui oscille entre 1 600 et 2500 euros. Plus il gagne en expérience, plus sa rémunération peut évoluer et atteindre le montant de 3 500 euros brut par mois.

Enfin, si l’on ajoute les avantages et les bonus à la sortie d’un film, le salaire peut considérablement augmenter.

Négocier son salaire d’assistant de production : quelles options ?

La rémunération d’un assistant de production peut évoluer en fonction de plusieurs facteurs :

  • la taille de l’entreprise dans laquelle l’assistant de production travaille ;
  • le statut professionnel ;
  • et le niveau d’expérience.

Selon qu’il travaille pour une petite ou pour une grosse maison de production, l’assistant de production verra son salaire s’élever au-dessus de la moyenne. En outre, si l’assistant de production a le statut d’intermittent du spectacle, son salaire dépendra grandement des projets sur lesquels il travaille.

Pour finir, les salaires des professionnels de ce domaine d’activité sont généralement mis à jour à travers une convention collective annuelle. Une évolution du salaire dans la convention peut lui permettre de bénéficier d’une revalorisation salariale.

Tableau de rémunération de l’assistant de production par niveau, en 2022 

NiveauSalaire moyen brutSalaire annuel brut
Faible1 800 euros21 600 euros
Médian1 950 euros24 400 euros
Élevé2 419 euros29 033 euros

Assistant de production : quelles sont les perspectives d’évolution ?

En tant qu’assistant de production, il existe diverses possibilités d’évolution dans le domaine de l’audiovisuel. Au cours de sa carrière, ce professionnel a en effet la possibilité d’évoluer vers les postes de :

  • chef de projet ; 
  • directeur photo ;
  • responsable de production.

Chef de projet

Il faut au minimum un diplôme de niveau Bac +4 pour accéder à cette fonction. On peut citer par exemple :

  • les diplômes d’ingénieur spécialisés ;
  • les masters universitaires en gestion de la production ;
  • les diplômes d’écoles d’ingénieurs généralistes.

En évoluant vers le poste de chef de projet de production, l’assistant de production peut toucher un salaire de près de 3 000 euros brut par mois. Toutefois, ce salaire peut monter et atteindre rapidement la somme de 5 000 euros à 6 000 euros par mois.

Directeur photo ou chef opérateur

L’accès au poste de directeur photo ou chef opérateur nécessite vraiment de la pratique et de l’expérience. Il faut impérativement passer par le Bac technologique (STI). Pour les études supérieures, un BTS métier de l’audiovisuel serait un atout considérable. L’idéal est de se tourner vers une école de cinématographie ou des écoles privées qui offrent des formations post-bac.

En termes de rémunération, le minimum syndical pour le poste de chef d’opérateur ou directeur photo est de 2 025 euros brut par mois. Avec le temps et fonction des projets, ce montant peut monter jusqu’à 3 000 euros.

Responsable de production

Il faut posséder une expérience significative et être titulaire d’un Bac +5 en gestion de la production pour accéder à ce poste. Si l’assistant de production s’oriente vers le métier de responsable de production, sa rémunération varie entre 2 900 et 3 750 euros net par mois. Avec l’expérience et en fonction des projets, la rémunération nette mensuelle peut aller jusqu’à 6 250 euros.

Les compétences d’un assistant de production

La polyvalence est ce qui caractérise le plus un assistant de production. Il doit également s’occuper des démarches administratives, coordonner la logistique ainsi que les aspects techniques du tournage. Par conséquent, il faut être bien organisé et rigoureux pour évoluer à ce poste.

L’assistant de production doit avoir la capacité d’anticiper les événements. En fait, il doit être préparé à tous les retards sur le plateau ou à d’éventuels problèmes. Il est également primordial d’avoir un niveau de résistance très élevé au stress, vu que les directeurs de production sont généralement exigeants.

Enfin, l’assistant de production a une connaissance approfondie du monde de l’audiovisuel et de la production. Il maîtrise tous les rouages de ce secteur d’activité pour le moins très dense.

Secteurs