Accueil » Salaire Biologiste : combien gagne un biologiste ?
Salaires

Salaire Biologiste : combien gagne un biologiste ?

Biologiste dans un laboratoire

Officiant en laboratoire ou sur le terrain, le biologiste est chargé de l’étude des comportements et des différents stades d’évolution de divers organismes vivants. Son domaine de recherche peut concerner par exemple l’embryologie, la zoologie ou la botanique. En France, un biologiste peut toucher un salaire annuel brut allant de 25 000 à 100 000 euros.

Combien gagne un biologiste en France ?

Dans son laboratoire, le biologiste se sert de microscopes et de diverses technologies pour observer et étudier les organismes vivants ainsi que leurs composants. Son travail permet la mise sur pied de nouvelles hypothèses sur le fonctionnement du vivant. Le salaire mensuel net d’un biologiste tourne autour de 3 000 euros.

Le salaire moyen pour un biologiste

Lorsque le biologiste commence sa carrière, il peut se voir proposer un salaire brut annuel avoisinant le montant de 25 622 euros. Cela équivaut à un salaire mensuel net de 1 642 euros.

Avec l’expérience après quelques années d’activité, le biologiste peut prétendre à un salaire brut annuel allant jusqu’à 110 000 euros. Cela équivaut donc à une rémunération de 7 058 euros net par mois.

Dans cette profession en France, le salaire moyen brut annuel peut être estimé à 43 500 euros. Ce qui correspond à un salaire mensuel net de 3 349 euros.

Un salaire qui varie en fonction de l’expérience, de la spécialisation et de la situation géographique

Le salaire moyen d’un biologiste dépend en réalité d’un certain nombre de facteurs. C’est le cas par exemple de la situation géographique. En effet, d’un département à un autre ou d’une ville à une autre, le salaire du biologiste va connaître quelques variations. Si dans les Hauts-de-Seine, la rémunération moyenne proposée est de 2 627 euros net par mois, elle est plutôt de 7 700 euros net par mois dans le département des Landes.

En dehors de la situation géographique, le salaire du biologiste dépend aussi de son niveau d’études, de ses qualifications, son expérience et, bien évidemment, les spécificités du poste occupé.

Retenez tout de même qu’en 2022, la moitié des biologistes exerçant en France touche un salaire annuel brut supérieur à 60 000 euros.

Tableau de salaires d’un biologiste par niveau d’expérience

Niveau d’expérienceSalaire annuel brutSalaire net mensuel
Débutant25 622 euros1 642 euros
Confirmé43 500 euros3 349 euros
Expert110 000 euros7 058 euros

Le métier de biologiste

Le biologiste est avant tout un chercheur dont la mission principale est d’observer, d’expérimenter et de comprendre le comportement ainsi que les évolutions des organismes vivants. Mais il peut aussi enseigner. Son travail sur les molécules précède souvent la mise au point de médicaments ou de divers traitements. Il s’intéresse donc :

  • au règne végétal ;
  • au règne animal ;
  • et bien entendu aux humains.

Que fait concrètement un biologiste ?

Ce passionné des sciences de la vie et de tous types d’écosystèmes travaille le plus souvent en laboratoire. Il y analyse et étudie la composition, le fonctionnement, les réactions ainsi que l’évolution des organismes vivants. Ses études concernent donc les végétaux, les animaux, les bactéries et les humains.

Au sein des laboratoires, son activité aux côtés de techniciens de laboratoire, d’ingénieurs, de pharmaciens ou de médecins permet de collecter un certain nombre de données sur les organismes et leur composition moléculaire. Grâce à ses travaux, le biologiste participe à faire évoluer, par exemple, les normes en matière d’hygiène, d’agroalimentaire, de médecine, de pharmacie, de biotechnologie ou d’environnement.

Ce chercheur étudie en profondeur, analyse, observe, expérimente, grâce à des équipements à la pointe de la technologie et à des logiciels spécialisés. Il est donc familier de la culture des cellules en chambres stériles, de l’électrophorèse, de l’isolement des cellules, etc. De manière plus explicite, il s’agit aussi d’un métier manuel.

Une autre versant de l’activité du biologiste consiste à comprendre ses observations et interpréter ses résultats. Les conclusions de ses travaux sont généralement diffusées sous la forme de publications scientifiques ou présentées en colloques ou en réunions internationales.

Pour faire le point sur le domaine concerné et situer précisément ses travaux dans l’évolution de la science, le biologiste est souvent astreint à mener des recherches documentaires et bibliographiques assez pointues.

Quelles sont les compétences requises pour exercer en tant que biologiste ?

Le biologiste est, avant tout, un scientifique de haut niveau avec un esprit scientifique et un esprit d’analyse. Ces compétences pour pouvoir exercer ce métier avec rigueur et méthode. Dans ce métier, il est aussi indispensable d’avoir des connaissances scientifiques et techniques pointues, mais aussi une certaine aisance avec les manipulations.

Il faut de la curiosité et une certaine dose d’imagination. Le biologiste doit aussi avoir une bonne maîtrise des outils informatiques en général, de certains logiciels spécialisés, des outils d’expérimentation et des techniques d’analyse en laboratoire.

Pour évoluer à ce poste, il faudra être à l’aise avec le fait de travailler seul ou en équipe. Tout va dépendre de la structure dans laquelle il sera affecté. Il faut aussi une bonne aptitude rédactionnelle et une bonne communication orale. Enfin, l’anglais technique et scientifique est de rigueur.

Quelles formations ouvrent au métier de biologiste ?

Pour exercer le métier de biologiste, il faut, au minimum, une licence professionnelle (bio-industries et biotechnologies, industrie chimique et pharmaceutique) niveau Bac+3. Mais c’est toujours préférable d’aller au master (biologie cellulaire et moléculaire, génétique et biologie de la cellule, pharmacologie, biologie végétale, etc.) niveau Bac +5. Il est aussi possible de poursuivre avec un doctorat, niveau Bac +8 et un postdoctorat, niveau Bac +11.