Accueil » Comment devenir Auxiliaire vétérinaire
Métiers

Comment devenir Auxiliaire vétérinaire

Auxiliaire vétérinaire avec un chien

L’auxiliaire vétérinaire (ou auxiliaire de santé animale) est polyvalent. Il gère l’administratif, le secrétariat et est aussi aide-soignant. Il est donc le bras droit du vétérinaire et le premier interlocuteur des clients. Son rôle est essentiel pour le bon fonctionnement du cabinet.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : titre d’AVS
  • Études en alternance : possibles
  • Salaire débutant : SMIC
  • Statut : salarié
  • Métiers associés : Vétérinaire, Comportementaliste animalier, Éducateur canin, Soigneur animalier
  • Secteur d’activité : Animaux, Médical

L’auxiliaire vétérinaire répond au téléphone, gère le planning des rendez-vous et accueille les clients. Il procède également aux ventes d’aliments, de produits antiparasitaires ou de compléments alimentaires. Lors des consultations, il assiste le vétérinaire en maintenant l’animal. Il prépare le matériel de radiologie, participe aux prélèvements de sang et d’urine, et réalise les pansements. Enfin, c’est lui qui s’occupe des animaux durant leur convalescence et qui procède au nettoyage des salles et des ustensiles.

Missions

Vétérinaire ausculte un chien avec son auxiliaire
Vétérinaire ausculte un chien avec son auxiliaire
  • Accueillir et renseigner les clients : il est souvent le premier interlocuteur des clients. L’auxiliaire vétérinaire les renseigne par téléphone et leur fixe les rendez-vous. Il les accueille au sein du cabinet et peut leur apporter des conseils sur les produits vendus sur place (aliments, traitements antipuces, vermifuges…). Il procède ensuite aux ventes.
  • Gérer l’administratif : il met à jour les dossiers, encaisse les consultations, suit les stocks et gère les commandes. Il peut effectuer des petites tâches de comptabilité comme le suivi de facturation par exemple. L’auxiliaire rédige également les courriers et les comptes rendus du vétérinaire.
  • Assister le vétérinaire : l’auxiliaire vétérinaire maintient et rassure les animaux. Il prépare le bloc opératoire lorsqu’il s’agit d’une intervention chirurgicale et donne les outils au vétérinaire. Il peut aussi l’assister lors de prélèvements. À la fin d’une opération, il réalise les pansements. Enfin, il nourrit et soigne les animaux qui restent au chenil durant leur convalescence.
  • Nettoyer : il veille à l’hygiène des locaux et du matériel. Pour cela, il s’assure de la propreté des lieux et procède au nettoyage et à la désinfection du matériel. Cette partie du métier est indispensable pour éviter tout risque de contamination.

Qualités et compétences

Anesthésie d'un chien
Anesthésie d’un chien
  • Aimer les animaux et leurs maîtres : si l’auxiliaire vétérinaire doit apprécier le contact avec les animaux pour exercer son métier, il doit aussi apprécier le contact avec les humains ! En effet, il rassure autant les maîtres que leur animal pendant leur visite.
  • Avoir le sens de l’organisation et être à l’aise avec l’administratif : polyvalent, l’auxiliaire doit être capable de répondre au téléphone, accueillir les clients et encaisser… tout cela en même temps ! Il doit donc être réactif et efficace pour éviter toute erreur.
  • Avoir du sang-froid : les animaux arrivent parfois à la clinique vétérinaire dans un grave état. Accident, maladies… il doit pouvoir exercer son métier en toutes circonstances. Il s’attache aussi aux clients habituels et sait se montrer présent dans les moments difficiles.

Horaires

Les horaires de travail dépendent de la taille de l’équipe. En effet, un cabinet vétérinaire est souvent ouvert du lundi au samedi, de 8h00 à 19h00. Par conséquent, faire partie d’une grande équipe permet d’organiser la présence des auxiliaires vétérinaires par roulement. Les heures supplémentaires sont possibles, notamment si une urgence se présente en fin de journée.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes. Comme il est polyvalent, il est sans cesse sollicité. Il doit donc être capable d’alterner entre des tâches administratives et une assistance auprès du vétérinaire aisément. Enfin, il doit également être en bonne forme physique pour maintenir les animaux, surtout lorsqu’il s’agit de grands chiens ou d’animaux de ferme.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire varie en fonction du niveau de qualification et d’une éventuelle spécialisation. Un débutant touchera environ 1500 euros bruts par mois. Avec plus d’expérience, il pourra gagner 2000 euros bruts mensuels.

Études et Formations

Le seul titre d’auxiliaire vétérinaire reconnu par la profession est délivré par APFORM qui gère cela pour le GIPSA (groupe d’intérêt public de santé animal). L’organisme propose également des formations permettant de se spécialiser.

Titre d’AVS GIPSA par APFORM

Le titre d’Auxiliaire Vétérinaire Spécialisé se prépare en 2 ans. C’est la plus haute formation qualifiante. Elle est accessible aux titulaires d’un baccalauréat. Elle se déroule en alternance uniquement.

CQP proposés par APFORM

APFORM propose 3 certificats de qualification professionnelle (CQP) :

  • CCV (Conseiller en clientèle vétérinaire),
  • ACC (Auxiliaire conseil en comportement et bien-être animal)
  • TSV (Technicien en soins vétérinaires)

Ce sont des formations de quelques jours à destination des auxiliaires vétérinaires diplômés.

Autres formations

D’autres écoles proposent des formations, inscrites ou nom au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). En général le nom du diplôme obtenu est différente : « assistant vétérinaire », « auxiliaire de service vétérinaire » ou encore « auxiliaire de santé animale ». Ces certifications n’empêchent pas le recrutement, mais elles ne sont pas reconnues. Cela peut donc être un frein à l’embauche. Par conséquent, il est important de bien choisir son organisme de formation. Dans tous les cas, s’il est reconnu au RNCP, c’est un gage de qualité.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir auxiliaire vétérinaire:

Débouchés

Prise de température d'un chat
Prise de température d’un chat

L’auxiliaire vétérinaire peut se spécialiser dans une catégorie d’animaux ou sur un type de soins. C’est notamment le cas dans de grands cabinets de ville qui possèdent des technologies de pointe. Il peut également se servir de ses compétences et connaissances pour s’orienter vers des métiers d’élevage, l’éducation canine ou encore pour travailler dans une animalerie.

Secteurs