Accueil » Comment devenir Cuisinier
Métiers

Comment devenir Cuisinier

Cuisinier effectue le dressage d'un plat

Le cuisinier prépare à manger pour ses clients. Il travaille dans un restaurant, un fast-food ou en restauration collective.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : CAP
  • Études en alternance : alternance possible selon la formation suivie
  • Salaire débutant : SMIC
  • Statut : salarié
  • Métiers associés : Commis de cuisine, Directeur de restaurant, Sommelier, Pizzaïolo, Garçon de café
  • Secteur d’activité : Restauration, Hôtellerie

Dans la restauration, le cuisinier travaille seul ou au sein d’une brigade. Il crée, prépare et présente des plats qui sont servis aux clients. Il évolue dans un établissement qui peut être un restaurant traditionnel, un établissement de snacking ou dans la restauration collective, c’est-à-dire, d’une cantine d’entreprise ou d’école, par exemple. Son rôle est très important et ses missions variées. C’est un métier passionnant qui nécessite d’aimer travailler dans l’urgence. Selon l’établissement dans lequel il évolue, ses tâches quotidiennes diffèrent.

Missions

Cuisson de légumes
Cuisson de légumes
  • Sélectionner les produits : Le cuisinier est maître de sa cuisine, et donc, des produits qu’il utilise. Ainsi, il choisit lui-même les légumes, mais également les produits d’origine animale, tels que la viande, le poisson ou les fromages. Une fois son marché effectué, il prend possession de sa cuisine pour démarrer son cœur de métier : la préparation des repas.
  • Cuisiner : Avant le service, le cuisinier est chargé d’accomplir toutes sortes de tâches lui permettant d’être plus efficace pendant le service. C’est pourquoi, il épluche et coupe ses produits. Il prépare par ailleurs ses sauces, fonds de tarte ou toute autre préparation qu’il sera amené à utiliser prochainement. Lors le service, le cuisinier reçoit des bons de commande de la part de la salle, ce qui lui permet d’organiser son travail et de préparer à manger. Il réalise alors toutes les cuissons, ainsi que le dressage de l’assiette. Il travaille vite, optimise ses gestes et envoie les assiettes dans l’ordre des commandes reçues.
  • Assurer la gestion des stocks et le nettoyage de la cuisine : À la fin du service, le cuisinier fait un tour des frigos afin de faire un état des lieux des stocks. Puis, c’est à lui de passer commande pour le service suivant, ou ceux du lendemain. Par ailleurs, il est responsable de la tenue de sa cuisine et du respect des normes d’hygiène. Ainsi, il nettoie l’entièreté de son matériel après chaque service et vérifie les DLC.

Qualités et compétences

Dressage d'un plat
Dressage d’un plat
  • Connaître les produits alimentaires : Pour exercer la profession de cuisinier, il faut aimer cuisiner, bien entendu, mais surtout avoir une passion pour les ingrédients. C’est pourquoi, et selon l’établissement dans lequel il évolue, il connaît les différents aliments et sait avec quoi les associer. De plus en plus, il est au courant des produits de saison et locaux. Par ailleurs, le cuisinier est quelqu’un de curieux et de créatif.
  • Savoir travailler dans l’urgence : L’une des grandes responsabilités du cuisinier est de maintenir un rythme agréable pour les clients. En d’autres termes, ces derniers ne doivent pas attendre, et ce, même en plein pic d’activité. C’est pourquoi, le cuisinier est capable de travailler de manière efficace et rapide. C’est donc quelqu’un qui possède une grande résistance au stress. Par ailleurs, selon l’établissement dans lequel il travaille, il doit être capable de travailler en équipe.
  • Connaître les règles d’hygiène : La restauration est soumise à des règles d’hygiène très strictes. Celles-ci diffèrent dans la restauration collective, rapide ou classique. Quoi qu’il en soit, c’est au cuisinier de s’assurer du bon respect de l’ensemble de ces règles. En effet, en cas de contrôle et de manquement à l’hygiène, un établissement peut fermer immédiatement. Enfin, si les DLC (Dates Limites de Consommation) des produits ne sont pas respectées, les conséquences sur la clientèle peuvent être importantes, par exemple, des intoxications alimentaires.

Horaires

Il est difficile de quantifier le nombre d’heures qu’un cuisinier effectue, car son emploi du temps dépend de l’établissement dans lequel il évolue et des heures d’ouverture de celui-ci. De manière générale, le cuisinier accomplit un nombre important d’heures. Il peut commencer très tôt pour assurer le service du midi ou au contraire, terminer tard après le service du soir. Par ailleurs, il peut aussi avoir un planning en “coupure”, c’est-à-dire que sa journée de travail est entrecoupée d’une pause de plusieurs heures (de 14 à 18 heures par exemple).

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes, mais le cuisinier exerce un métier-passion.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire d’un cuisinier dépend de son ancienneté, de sa réputation, mais aussi du type d’établissement dans lequel il travaille. 

  • Dans la restauration collective, un cuisinier gagne entre 1 500 et 1 800 € bruts par mois
  • Dans un établissement privé, un cuisinier gagne entre 1 500 et 5 000 € bruts par mois

Études et Formations

Apprentie en formation cuisine
Apprentie en formation cuisine

Bien qu’il soit encore possible d’être formé par une entreprise, il est fortement recommandé de suivre un cursus d’études spécifiques pour devenir cuisinier. Les études vont du CAP au BTS, et sont accessibles aux personnes en reconversion professionnelle.

CAP Cuisine

Accessible dès le niveau 3e, ce CAP cuisine constitue une excellente base pour intégrer le monde du travail. Les élèves reçoivent un enseignement solide composé de cours pratiques et d’une période de mise en application. Ce diplôme s’obtient en 2 ans.

Bac pro Cuisine

D’une durée de 3 ans, ce bac professionnel permet d’acquérir les connaissances techniques nécessaires pour intégrer une brigade. Les élèves apprennent aussi bien à travailler les produits salés que sucrés.

MC (Mention Complémentaire) Cuisinier en desserts de restaurant

Ce diplôme d’une durée d’un an est accessible après l’obtention d’un bac. Il permet aux cuisiniers de compléter leur formation avec un apprentissage approfondi des desserts classiques servis en restaurant.

BTS Hôtellerie-restauration, option art culinaire, art de la table et du service

Au cours de ces 2 années (diplôme d’un niveau bac+2), les élèves abordent des questions de diététique, d’hygiène et sécurité dans la restauration, en plus de l’apprentissage d’élaboration d’un menu.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir cuisinier :

Débouchés

Equipe d'un restaurant
Équipe d’un restaurant

Le cuisinier a de belles perspectives d’évolution devant lui. Au sein d’une brigade, il peut évoluer comme second de cuisine, chef de brigade et enfin chef de cuisine. Après plusieurs années d’expérience, il peut ouvrir son propre restaurant. Enfin, le cuisinier peut tenter sa chance à l’étrange, tant le savoir-faire culinaire français est reconnu.