Accueil » Comment devenir Fauconnier
Métiers

Comment devenir Fauconnier

Fauconnier

Le fauconnier est un spécialiste des rapaces. Il les dresse, en douceur, pour pouvoir utiliser leurs compétences de vol et chasse afin d’effaroucher des oiseaux nuisibles ou de produire des spectacles de divertissement.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : aucun
  • Études en alternance : non
  • Salaire débutant : SMIC
  • Statut : salarié, indépendant
  • Métiers associés : Auxiliaire vétérinaire, Soigneur animalier
  • Secteur d’activité : Animaux, Éducation

Le fauconnier intervient dans les aéroports, les sites industriels, les bases militaires, les zones agricoles ou pour protéger des monuments. Son rôle est alors d’utiliser ses rapaces pour effaroucher les oiseaux nuisibles qui mettent en danger le lieu. Il peut également travailler dans un parc animalier dans lequel il prend soin des oiseaux et réalise des spectacles. C’est un dresseur de rapaces passionné par ces animaux.

Missions

  • Prendre soin de ses animaux : il s’assure que ses oiseaux ne manquent de rien et volent suffisamment pour conserver une bonne masse musculaire. Il les amène chez le vétérinaire, lorsque cela est nécessaire, choisi la nourriture adaptée à leurs besoins ou encore réalise les soins quotidiens.
  • Dresser les rapaces : Le fauconnier dresse ses animaux afin de réaliser des missions d’effarouchage qui ont pour but d’éloigner des espèces nuisibles susceptible de mettre en danger des installations ou des personnes. Il peut également les dresser pour réaliser des spectacles de divertissement dans des parcs animaliers ou lors de rassemblements médiévaux.
  • Sélectionner les oiseaux selon leurs capacités : soucieux du bien-être de ses animaux, il est capable de choisir l’individu avec lequel il pourra réaliser chaque mission. Il détecte aussi si un oiseau n’est pas en mesure de voler ou de travailler certains jours. Il peut par ailleurs participer à des programmes de reproduction ou à la remise en liberté de certains rapaces.

Qualités et compétences

  • Faire preuve de patience et aimer les oiseaux : la patience est nécessaire notamment lors de la période d’affaitage (dressage d’un oiseau de proie) qui peut durer 2 ans. Il aime plus que tout le contact avec ces animaux ce qui lui permet d’établir un lien de confiance.
  • Être rigoureux et concentré : les gestes utilisés doivent être précis. Aussi le fauconnier reste concentré. Cela lui permet également d’éviter tout risque de blessure pour lui et pour ses animaux.
  • Avoir de parfaites connaissances sur les besoins des rapaces : pour ne pas blesser l’animal ou lui infliger de mauvais traitements (même involontairement), le fauconnier a une connaissance parfaite de ses besoins (alimentation, soins, mais aussi lieu de repos, techniques de chasse…) et de son rythme de vie, qu’il respecte. Le dressage ne se fait pas sous la contrainte, mais dans la douceur.

Horaires

Les horaires d’un fauconnier dépendent de son lieu d’exercice. Il peut travailler le soir et les week-ends selon les besoins de la structure qui fait appel à lui.

Conditions de travail

Cest un métier exercé par passion. En effet, même s’il nécessite des compétences très particulières, le salaire n’est pas très élevé. Le fauconnier doit, en plus, apporter les soins à ses animaux (surtout s’il exerce en son nom propre) et s’occuper d’eux (dressage, alimentation…) y compris les jours où il ne travaille pas.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire aussi dépend du statut du fauconnier. En général, il se situe autour du SMIC soit 1500 euros bruts mensuels environ.

Études et Formations

Il n’existe pas de formation de fauconnier reconnue par l’État. La meilleure manière d’apprendre le métier est de recevoir l’enseignement d’un maître fauconnier. Des établissements comme Les Horts de Walhalla proposent des formations payantes. Ce centre est agréé. Les faucons de Savoie forment aussi au métier.

Pour détenir un ou plusieurs animaux, il est nécessaire de posséder un certificat de capacité pour l’entretien d’espèces non spécifiques. Le demandeur doit alors pouvoir justifier de diplômes ou d’expériences professionnelles attestant de ses connaissances sur la ou les espèces qu’il souhaite détenir. Il doit aussi prouver qu’il possède les enclos et équipements nécessaires pour le bien-être des animaux. Le détail des informations à fournir est indiqué dans la circulaire DNP/CPF n° 2018-02 du 11 avril 2018. La demande doit être envoyée à la DDPP (Direction Départementale de Protection des Populations).

Débouchés

Il y a peu de débouchés. Le fauconnier peut changer de site de travail, devenir soigneur animalier ou ouvrir sa propre fauconnerie.