Accueil » Comment devenir Maître-chien
Métiers

Comment devenir Maître-chien

Entraînement effectué par un maître-chien

Le maître-chien est aussi appelé agent cynophile. Il forme et éduque des chiens de travail. Ces animaux peuvent ensuite aider la police, la gendarmerie, des gardiens de sécurité privés…

Présentation du métier

Le maître-chien peut être indépendant et exercer en tant qu’agent de sécurité. Il peut également travailler pour la police ou la gendarmerie. Il s’oriente alors, en général, vers une spécialisation et peut former des animaux pour la détection (drogue, personnes, explosifs…), la sécurité ou diverses interventions… Avant de lui apprendre son futur « métier », le maître-chien travaille d’abord sur l’obéissance et instaure une relation avec l’animal.

Missions

  • Dresser le chien : le maître-chien apprend les bases de l’obéissance à l’animal (assis, couché, revenir au rappel…). Il le dresse ensuite aux missions qui lui seront confiées. Il peut, par exemple, lui apprendre à marquer un arrêt devant une odeur, à rechercher des personnes ou encore à se montrer dissuasif face à un intrus. Pour cela, il travaille beaucoup sous forme de jeu et fait travailler l’animal à la fois physiquement (courses, longues marches, saut d’obstacles…) et intellectuellement (pistage, recherche d’odeurs…). Il développe ainsi les capacités intellectuelles et physiques de l’animal. Il sait aussi déterminer les forces et faiblesses de chaque chien pour en obtenir le meilleur.
  • Lui apporter les soins nécessaires : le maître-chien ne se charge pas que du dressage, mais aussi de tous les soins nécessaires (rendez-vous chez le vétérinaire, brossage, alimentation…). Il prend soin de son animal.

Qualités et compétences

  • Aimer les chiens : cela semble évident, mais le maître-chien doit aimer ces animaux. Une bonne relation entre l’homme et l’animal est essentielle pour une meilleure qualité de travail de la part de l’animal. Il doit travailler sur leur relation lors des séances d’entrainement, mais aussi au quotidien.
  • Faire preuve d’autorité et de douceur : l’apprentissage ne se fait pas dans la douleur. Le chiot et le jeune chien ont besoin de temps pour apprendre. L’agent cynophile doit donc savoir doser avec équilibre douceur et autorité. Il réalise le dressage avec pédagogie et beaucoup de jeux.
  • Avoir de la patience et savoir s’adapter : il sait se montrer patient et s’adapte aux différentes situations (chien fatigué, peur d’un nouvel environnement…) surtout au début de l’apprentissage.
  • Avoir une bonne condition physique : le maître-chien a lui-même une bonne condition physique pour suivre l’animal sur le terrain.

Horaires

Les horaires varient selon le lieu d’exercice et les objectifs du maître-chien. En effet, il peut travailler de jour comme de nuit, en semaine, les week-ends et les jours fériés. Il entraîne et éduque son chien même en dehors de son temps de travail sur le terrain.

Conditions de travail

L’agent cynophile travaille souvent en extérieur. Un agent de sécurité restera longuement debout et marchera beaucoup par exemple. Il peut également se déplacer fréquemment pour se rendre sur son lieu de mission. Un policier ou gendarme cynophile pourra faire face à des situations dangereuses et devra garder son sang-froid.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire dépendra surtout du statut du maître-chien. Un agent de sécurité débutant touchera environ 1 500 euros bruts mensuels. Son salaire pourra atteindre 2 000 euros bruts par mois en fin de carrière. Dans la police et la gendarmerie, les salaires sont fixés par des grilles indiciaires. Ce sont des agents de catégorie C. Le salaire de base est d’approximativement 1 600 euros nets mensuels.

Études et Formations

Dans le secteur privé, un TFP (Titre à finalité professionnelle) est obligatoire. Le CAP agent de prévention sécurité s’obtient en 2 ans après la 3e. Il forme des agents de sécurité et pourra être complété par un BP agent technique de prévention et de sécurité (en 2 ans après un CAP). Une formation complémentaire cynophile sera nécessaire pour devenir maître-chien. Les agents cynophiles doivent posséder la carte professionnelle et une certification spécifique d’agent cynophile.

De nombreux corps de métiers forment leurs propres maîtres-chiens (police nationale, gendarmerie, pompiers, armée de l’air, armée de terre…).

TFP

Le titre à finalité professionnelle d’agent de sécurité cynophile est obligatoire pour devenir maître-chien. Pour suivre cette formation, l’agent de sécurité doit posséder son propre-chien. La formation dure environ 9 semaines.

Autres formations

L’ANENA (Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches) propose un brevet national maître-chien d’avalanche à destination des pompiers, secouristes en montagne, gardiens de refuges, pisteurs, personnels des remontées mécaniques…).

Maître-chiens dans la police et la gendarmerie

Dans la gendarmerie, le candidat doit tout d’abord passer le concours de sous-officier de la gendarmerie (accessible avec un niveau bac). Il doit ensuite avoir 2 ans d’expérience dans une unité traditionnelle. Il peut ensuite entrer en formation pour devenir maître-chien s’il satisfait plusieurs conditions (certificat d’aptitude technique, être médicalement apte, avoir moins de 35 ans et réussir une épreuve sportive). La formation est très sélective. Elle dure 14 semaines au Centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie (CNICG) de Gramat (46). Les duos maîtres/chiens sont constitués dès le 2e jour de formation avec des chiens pré-dressés pendant 3 mois.

Dans la police nationale, seuls les gardiens de la paix et les gradés peuvent accéder à la formation d’agent cynophile. 2 ans de service effectif sont également exigés. Pour la sélection, une épreuve sportive et une épreuve face aux chiens attendent les candidats. La formation de conducteur cynotechnicien dure 3 mois.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir maitre-chien :

Débouchés

Dans la police, l’agent cynophile peut, après 2 années d’expérience, devenir dresseur puis moniteur régional. Dans la sécurité privée, il peut également devenir formateur. Selon ses aptitudes, il peut aussi s’orienter vers le métier d’éducateur canin pour des particuliers ou pour le cinéma par exemple.