Accueil » Comment devenir Policier ?
Métiers

Comment devenir Policier ?

Policière au téléphone

Un policier ou gardien de la Paix est un fonctionnaire de la Police Nationale. Il est chargé de veiller sur la protection des citoyens et de s’assurer que les lois sont bien respectées. Entre enquêtes et interventions, les missions d’un Gardien de la Paix sont multiples et variées.

Présentation du métier

Un Gardien de la Paix intervient dans de nombreuses situations (accidents de la route, tentatives d’homicide, vol, cambriolage, drames familiaux, etc.). Il veille au bon respect des Lois et à la protection de tous les citoyens. Ce dernier peut se rendre sur le terrain pour enquêter (recherche d’indices, interrogatoires, etc.). Il est sous le commandement d’un officier ou d’un commissaire de police. Ces dernières années, les gardiens de la Paix doivent également lutter contre un nouveau fléau, celui de la cybercriminalité (harcèlement sur les réseaux sociaux, détournement de données personnels, piratages, arnaques diverses, etc.). Un policier-Gardien de la Paix doit donc être polyvalent et savoir jouer de sa posture professionnelle avec fermeté pour assurer la sécurité des personnes.

Missions

  • Intervenir sur le terrain : un gardien de la Paix est souvent amené à intervenir directement sur le terrain pour gérer une situation conflictuelle et urgente. Il doit faire preuve d’autorité et de fermeté pour régler le litige. Ce type d’intervention peut être dangereux, le gardien de la paix pouvant être appelé pour une personne armée, une menace terroriste ou une bagarre, par exemple.
  • Enquêter : sous le commandement de ses supérieurs, le policier-gardien de la Paix va recueillir des indices ou des témoignages dans le but de finaliser la résolution d’une enquête. Il doit se montrer particulièrement attentif pour ne pas passer à côté d’un élément important pour l’enquête.
  • Veiller au bon respect des lois : à cheval, à vélo, à moto ou à pied, les policiers et gardiens de la Paix assurent la sécurité des citoyens en faisant des missions de surveillance et de contrôle quand cela est jugé nécessaire. Ils interviennent lorsque les lois ne sont pas respectées ou s’il y a un quelconque risque pour la sécurité d’autrui.
  • Conseiller la population : en situation d’urgence, un gardien de la Paix rassure la population et indique aux personnes la meilleure marche à suivre en fonction des circonstances et de la situation sur le terrain (accident, situation de crise, prise d’otage, cambriolage, etc.).

Qualités et compétences

  • Connaissances juridiques approfondies : un gardien de la Paix a de bonnes connaissances en ce qui concerne ses droits et ses devoirs. Il a une connaissance approfondie des lois en général et sait où s’arrêtent ses limites d’intervention.
  • Savoir garder son calme : un policier-gardien de la Paix a pour mission de régler des conflits plus ou moins violents. C’est pourquoi il doit avoir une bonne résistance au stress et savoir garder son sang-froid en toutes circonstances. Les situations à gérer peuvent être très difficiles, le policier doit donc rester maître de lui-même et réagir calmement.
  • Bonne condition physique : les gardiens de la Paix doivent être endurants et avoir une bonne condition physique, afin d’assurer leur service de manière efficace. Ils peuvent, en effet, devoir poursuivre un criminel ou à patrouiller toute la journée.
  • Être à l’écoute : un gardien de la Paix intervient souvent dans des situations difficiles, il est donc primordial qu’il fasse preuve de tact et d’empathie. Ce professionnel doit trouver un juste milieu : il doit rester ferme lorsque la situation le nécessite, mais également se montrer rassurant et empathique face aux victimes.

Horaires

Un policier-gardien de la Paix travaille en général 35 heures et peut faire des heures supplémentaires.  Sa fonction l’oblige parfois à faire des heures de nuit et à travailler les jours fériés.

Conditions de travail

Le travail d’un gardien de la Paix n’est pas toujours facile. Il faut faire face au mécontentement des gens et à des situations parfois très difficiles et très stressantes. Généralement, un policier travaille dans les villes sur l’ensemble du territoire. La première affectation étant le résultat de son classement au concours d’entrée et de sa situation personnelle et familiale. C’est un métier qui présente également certains risques. En effet, les policiers sont souvent mal perçus et peuvent faire l’objet d’attaques, insultes ou agressions. De même, dans des situations tendues, l’intégrité physique du gardien de la paix peut se trouver menacée.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Comme gardien de la Paix en formation, le futur policier gagnera un peu plus de 1 300 €. Ensuite, un policier stagiaire voit son salaire s’élever à plus de 1 800 €. Enfin, en fonction de son échelon et de son grade, il peut espérer gagner plus de 3 000 € après plusieurs années de titularisation. 

Études et Formations

La seule manière de devenir policier-gardien de la Paix est de réussir le concours d’entrée. Il en existe plusieurs, comme dans la majorité des concours de la fonction publique (le concours externe, le concours interne, le concours des Emplois réservés).

Une fois le concours de police obtenu, le futur policier devra intégrer obligatoirement une école nationale de police. Cette formation, rémunérée, inclut des stages en service actif. Après titularisation du stagiaire, le policier-gardien de la Paix est engagé pour une durée de 4 ans de service.

Concours d’entrée de la police

Pour accéder à ce concours, il faut réunir les conditions suivantes :

  • Avoir au moins 17 ans
  • Être de nationalité française
  • Être titulaire du Baccalauréat ou d’un diplôme au niveau équivalent
  • Avoir accompli la journée d’Appel
  • Avoir un casier judiciaire compatible avec l’activité de policier
  • Avoir la condition physique nécessaire

Ce concours d’entrée prévoit des épreuves de connaissances générales, de langues et d’orthographe, de calcul, ainsi qu’un test d’endurance physique et de résistance au stress.

École Nationale de Police

12 écoles de Police forment actuellement les futurs gardiens de la Paix en France métropolitaine et 4 dans les départements d’Outre-Mer. Dans ces écoles, le futur policier apprend les bases de son métier (acquisitions de compétences spécifiques, entraînements physiques, tirs, combats rapprochés, etc.). Cette formation durera 2 ans : 12 mois en école et 12 mois sur le terrain.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste non exhaustive des établissements formant les futurs policiers-gardiens de la Paix :

Débouchés

Après plusieurs années d’exercice, un policier-gardien de la Paix peut tenter de passer en interne le concours d’officier ou de commissaire de police. Un officier de police est un fonctionnaire de catégorie A, il est donc mieux rémunéré et a plus de responsabilité à sa charge. L’École Nationale Supérieur de Police, qui prépare à ce concours, est basée à Cannes-Écluses dans le nord de la France, un autre à Saint-Cyr-au-Mont-D’or prépare, elle, au concours de commissaire de police.

Le policier-gardien de la Paix peut également demander sa mutation au bout d’un certain laps de temps, s’il souhaite déménager pour des raisons familiales ou professionnelles.