Accueil » Comment devenir Lieutenant de police
Métiers

Comment devenir Lieutenant de police

Policiers dans une rue de Montmartre à Paris

Le lieutenant de police est le premier grade des officiers de police judiciaire. Ses missions seront différentes selon le service auquel il est affecté.

Présentation du métier

Lieutenant de police est le premier grade du corps de commandement de la police nationale. À la suite de sa formation, il est affecté pour une durée d’au moins 5 ans dans un premier service. Il pourra ensuite changer. Il peut travailler pour divers services (police judiciaire, brigade des stupéfiants, CRS, police de l’air, douanes…). Son quotidien sera donc très différent selon son affectation.

Missions

Ses missions dépendent avant tout du service dans lequel il exerce.

  • Diriger une équipe : le lieutenant encadre une équipe de gardiens de la paix avec lesquels il veille à la sécurité des biens et des personnes. Il garantit ainsi l’ordre public, mais intervient également dans la sécurité routière.
  • Réaliser des missions préventives : il collabore avec les élus locaux, les commerçants, les établissements scolaires… pour réaliser des actions de prévention.
  • Enquêter : un lieutenant de police judiciaire dirige des enquêtes (banditisme, trafics de drogue, prostitution…), réalise des interrogatoires, filatures… Il est aussi habilité à perquisitionner et procéder à des arrestations.
  • Rédiger des rapports et procès verbaux : une partie du métier est administrative, puisqu’il doit rendre compte de toutes ses démarches.

Qualités et compétences

Contrôle routier de police
  • Être un bon manageur : le lieutenant de police encadre une équipe. Il doit donc être un bon meneur et faire autant preuve de fermeté, de tact et de diplomatie. Il reste à l’écoute et s’assure de la bonne cohésion de son équipe.
  • Être empathique, objectif et à l’écoute : ce sont des qualités essentielles lorsqu’il mène des interrogatoires. En effet, il doit prêter une oreille attentive aux plaignants, mais doit aussi savoir prendre du recul et ne pas se laisser submerger par ses émotions.
  • Faire preuve de sang-froid et être réactif : sur le terrain, il peut faire face à des situations violentes ou dangereuses. Il doit réagir rapidement pour assurer sa propre sécurité ainsi que celle de ses équipiers et de la population.

Horaires

Les horaires peuvent être de nuit, décalés et le lieutenant peut travailler la semaine, le week-end et les jours fériés selon le service dans lequel il se trouve. La charge de travail est importante aussi les heures supplémentaires sont courantes.

Conditions de travail

C’est un métier qui n’est pas toujours apprécié par la population et l’uniforme peut créer des tensions. Le lieutenant de police doit maintenir sa forme physique, car le métier est fatiguant physiquement et nerveusement. Il travaille en civil ou en tenue, sur le terrain ainsi que dans les bureaux.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

À l’entrée en formation, la rémunération est de 1 391 euros nets par mois (hébergement gratuit). Le salaire d’un lieutenant, en fin de carrière, est d’environ 2 100 euros nets par mois, mais il gagnera davantage en continuant de progresser dans les échelons.

Études et Formations

Les officiers de police sont recrutés sur concours interne ou externe. Les épreuves et étapes sont les mêmes, mais le concours interne est ouvert aux fonctionnaires affecté à un service du ministère de l’Intérieur depuis au moins 4 ans. Les fonctionnaires de police du Corps d’Encadrement et d’Application (CEA) peuvent également accéder au poste par la voie d’accès professionnelle. Pour cela, ils doivent posséder au moins 2 ans d’ancienneté dans un ou plusieurs grades du CEA (gardiens de la paix, brigadier, major…) et être âgés de 50 ans maximum.

Conditions d’accès au concours externe

  • Avoir entre 18 et 35 ans
  • Posséder un diplôme de niveau Bac +3 (mais des dérogations sont possibles)
  • Être de nationalité française
  • Avoir un bulletin n°2 du casier judiciaire ne comportant aucune mention incompatible avec l’exercice des fonctions envisagées
  • Être en bonne condition physique (et répondre au profil SIGYCOP) et être médicalement apte
  • Être apte au port et à l’usage d’armes
  • Avoir effectué sa JDC (Journée Défense et Citoyenneté)

Déroulement du concours

Une première épreuve d’admissibilité contient une épreuve de culture générale, une épreuve basée sur l’étude d’un dossier administratif, des questionnaires à choix multiples sur les évènements de l’histoire et de la culture française, l’actualité politique nationale et internationale, les missions de la police, le droit administratif… et enfin une épreuve porte sur le droit et les procédures pénales.

Le candidat admis passe ensuite les épreuves de pré-admission. Il s’agit d’un parcours d’habilité motrice et d’un test d’endurance cardia-respiratoire.

Enfin, l’admission comporte des tests psychotechniques écrits, une épreuve de mise en situation, une épreuve orale de langue étrangère et un entretien avec le jury.

Tous les détails sont sur le site devenirpolicier.fr.

Formation

Lorsque le candidat a validé toutes les étapes du concours, il entre en formation à l’École nationale supérieure de la Police nationale (ENSP). La formation dure 18 mois. Elle est rémunérée et se déroule à Cannes-Écluse (77). À compter de sa titularisation, l’officier s’engage pour 5 ans au service de l’État.

Écoles

Trouver son école de formation

La seule école est l’ENSP.

Débouchés

Le lieutenant gravit les échelons avec les années. En général, après 10 ans de service, il peut passer capitaine. Il deviendra ensuite commandant de police puis commandant à l’emploi fonctionnel. Après 4 ans de services, l’officier peut aussi passer des concours internes pour devenir ingénieur de police technique et scientifique, par exemple. Il peut aussi se reconvertir dans le privé lorsqu’il a réalisé ses 5 années au service de l’État.