Accueil » Comment devenir Hôtesse de l’air
Métiers

Comment devenir Hôtesse de l’air

Hotesse de l'aire

L’hôtesse de l’air s’occupe des passagers lors d’un déplacement en avion. Son homologue masculin est le steward.

Présentation du métier

L’hôtesse de l’air est avant tout responsable de la sécurité des passagers durant le vol, mais elle s’assure aussi de leur bien-être et que le voyage se passe au mieux. Ainsi, elle vérifie que tout est en état de fonctionnement avant le vol, rappelle les règles de sécurité aux passagers dès leur installation et s’assure de leur confort durant tout le trajet. Pour finir, elle contrôle que rien n’est laissé à bord après le débarquement.

Missions

  • Vérifier l’état des stocks : Avant le départ, l’hôtesse s’assure d’avoir suffisamment de stock de repas, boissons, journaux proposés à bord.
  • Assurer la sécurité et veiller au respect des consignes : son rôle est aussi d’effectuer toutes les vérifications de sécurité et de l’état général de la cabine bien avant le décollage. Pour assurer la sécurité des passagers, il est obligatoire de présenter les consignes à respecter pendant le vol, en effectuant les démonstrations précises des gestes à suivre en cas d’accident ou d’urgence (désigner les sorties de secours, la position à adapter en cas de chute ou de collision de l’appareil, comment bien utiliser les masques à oxygène).
  • Accueillir les passagers : Le personnel navigant commercial est responsable de l’accueil des passagers lors de l’embarquement. L’hôtesse de l’air aide ainsi les voyageurs à trouver leur place et ranger leurs bagages. Elle devra aussi s’assurer que tous les passagers soient en sécurité avant le décollage en vérifiant qu’ils sont bien tous et correctement attaché, mais aussi en vérifiant que les compartiments des bagages cabinet soient bien fermés.
  • S’assurer du confort de tous : Durant le voyage, l’hôtesse informe les passagers sur le vol, se soucie de leur confort et bien-être et assure aussi le service des plateaux repas, rafraîchissements, duty-free.

Qualités et compétences

  • Soigner sa présentation et son élocution : l’hôtesse de l’air représente sa compagnie, elle doit donc avoir une apparence soignée. Son élocution doit être parfaite, tout comme son sens du service.
  • Avoir un bon relationnel : courtoise, bienveillante et agréable, elle sait rassurer les voyageurs les plus anxieux et calmer les mécontents pour que le vol se déroule bien.
  • Savoir se maîtriser et être responsable : Elle doit avoir le sens des responsabilités en faisant preuve de maîtrise de soi. De plus, il est essentiel d’avoir une bonne condition physique pour exercer ce métier.
  • Être polyglotte : Il est obligatoire de maîtriser parfaitement l’anglais même si la connaissance de d’autres langues vivantes sont un atout supplémentaire.

Horaires

Les horaires sont très particuliers et irréguliers. Elle peut travailler de jour comme de nuit, y compris les week-ends et les jours fériés. Une hôtesse de l’air travaille en moyenne de 60 à 80 heures par mois. Sur une semaine, 3 jours consécutifs seront consacrés au repos.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont fatigantes physiquement et nerveusement. Elles dépendent beaucoup des vols effectués. En effet, l’hôtesse de l’air peut subir des décalages horaires et des changements brusques de climat. Si des périodes de pause ont lieu entre deux vols longs, les vols courts peuvent être plus fréquents, ce qui entraîne de longues périodes d’absence au domicile. Par ailleurs, la station debout est excessivement prolongée. Cependant, c’est aussi un métier passionnant qui lui permet de découvrir le monde.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire

Le salaire dépend des vols effectués. Au salaire de base peuvent s’ajouter différentes primes (vols de nuit, longs courriers, déplacement…).

  • Salaire débutant : 1 700 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 2000 euros bruts par mois
  • Salaire sénior : 3 500 euros bruts par mois

Études et Formations

Il n’y a pas de cursus particulier pour intégrer ce métier. Les hôtesses de l’air doivent avoir le CCA, une licence obligatoire pour exercer dans l’union européenne. Elle est délivrée à l’issue d’une formation dans une des écoles spécialisées agréées par les instances de l’aviation civile par exemple. Les compagnies aériennes peuvent aussi recruter directement leurs hôtesses de l’air et les former ensuite. Un cursus scolaire dans une filière de l’hôtellerie, du tourisme ou des langues étrangères, avec au moins le niveau bac voir bac +2, et un excellent niveau en anglais sont alors fortement appréciés.

Cabin Crew Attestation (CCA)

Le Cabin Crew Attestation est un diplôme obligatoire pour pouvoir exercer la profession de Personnel Navigant Commercial (PNC) et intégrer une compagnie aérienne européenne. D’autant plus que ce diplôme est un réel atout auprès des compagnies hors Union européenne.

Ce diplôme permet ainsi au futur steward de maîtriser les techniques de sécurité, de secourisme.

  • Durée de la formation théorique : 3 semaines. Elle comprend : les aspects médicaux et premiers secours, la sécurité, la sûreté, les facteurs humains, un module sur les marchandises dangereuses.
  • Durée de la formation pratique : 6 jours. Les modules portent sur : les soins de premiers secours et les aspects médicaux, mise en situation avec l’extinction de feux réels, une préparation à l’épreuve de natation (embarquement dans un canot, remorquage d’un passager, port du gilet de sauvetage).

À noter : les épreuves ne peuvent pas être passées en candidat libre. Pour accéder à cette formation, le candidat doit aussi posséder une attestation de natation.

Anglais TOEIC 720

La future hôtesse de l’air devra parfaitement maîtriser l’anglais. Son score au TOEIC doit être au minimum de 720 et validé depuis moins de 24 mois. Les PNC participe à une étape incontournable dans le tourisme, ainsi pour communiquer avec les clients de diverses nationalités, il est primordial de parler anglais couramment. Le meilleur niveau en anglais offre des chances d’évoluer plus rapidement en allant par exemple sur les vols internationaux ou en travaillant en classe affaire.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir hôtesse de l’air :

Débouchés

Les évolutions professionnelles dépendent avant tout des compagnies aériennes. L’hôtesse de l’air peut devenir, cheffe de cabine et être responsable des hôtesses de l’air et des stewards. S’il elle ne souhaite plus voyager, elle peut alors devenir hôtesse au sol, après une reconversion. Elle se charge ainsi de l’accueil des passagers, de répondre à leurs questions et de les renseigner.