Accueil » Salaire Assistant de service social (ASS) : combien gagne un assistant de service social ?
Salaires

Salaire Assistant de service social (ASS) : combien gagne un assistant de service social ?

Personne qui tient la main d'une autre

Lorsqu’une personne est confrontée à des problèmes psychologiques, professionnels, familiaux, administratifs ou économiques, elle peut bénéficier de l’aide d’un assistant de service social (ASS). Son rôle ? Accueillir, soutenir, orienter et accompagner des personnes qui sont dans le besoin à s’insérer socialement ou professionnellement. En termes de rémunération, le salaire médian d’un assistant de service social en France est estimé à 25 561 euros par an.

Combien gagne un assistant de service social dans la fonction publique ?

En moyenne, le métier d’assistant de service social permet de gagner un salaire mensuel brut qui varie entre 2 000 et 2 200 euros. Pour un taux horaire compris entre 13 et 15 euros, cela équivaut à un salaire annuel brut qui oscille entre 24 000 et 26 600 euros. Il touche ainsi un salaire mensuel net qui varie entre 1 560 et 1 750 euros.

Lorsqu’il commence sa carrière, l’assistant de service social peut espérer toucher une rémunération mensuelle brute comprise entre 1 800 et 2 000 euros. Ce type de métier est très rarement rémunéré en dessous de 1 400 euros net par mois. Cela signifie que le taux horaire serait de 11,80 euros.

Par ailleurs, il faut savoir que les missions confiées à l’assistant de service social influent aussi sur sa rémunération. En effet, s’il est obligé de se déplacer dans le cadre de ses fonctions, il est évident que le salaire sera bien plus attractif. L’assistant social voit son salaire passer à 1 950 euros par mois, après 5 ans de carrière dans la fonction hospitalière ou publique territoriale.

Avec l’expérience au fil des années, il est possible à l’assistant de service social de toucher un salaire mensuel brut de 3 000 euros. Pour un salaire net de 2 300 euros, cela correspond à une rémunération annuelle de 36 000 euros.

S’agissant d’un travail dans le secteur public, le salaire d’un assistant de service social dépendra de la grille indiciaire mise en place par les collectivités. Cela signifie qu’en fonction du profil du collaborateur, son salaire, légèrement adaptable, est assujetti à une sorte de grille salariale. Son salaire peut être versé par le biais de frais de transport ou d’un panier-repas. Il est conseillé de prendre des postes avec plus de responsabilités pour espérer gagner un salaire plus élevé.

Combien gagne un assistant de service social dans le privé ?

Contrairement aux idées reçues, un assistant de service social peut également exercer dans le privé, que cela soit à but lucratif ou non. On le retrouve principalement dans :

  • les associations du secteur sanitaire et social ;
  • les coopératives de travail temporaire médico-social ;
  • les caisses de retraite.

Lorsqu’il débute dans le privé, un assistant de service social touche en moyenne un salaire mensuel brut de 1 900 euros, soit un salaire net de 1 482 euros. Il voit son salaire augmenter jusqu’à atteindre 1 872 euros net par mois, pour un salaire brut de 2 400 euros. Pour un assistant plus expérimenté qui continue sa carrière dans la même structure, il peut toucher mensuellement 2 340 euros net.

Pour un assistant de service social expérimenté qui postule dans une institution lucrative, il peut se voir proposer une rémunération mensuelle brute très attractive. En effet, dans certaines structures, le salaire mensuel brut peut aller jusqu’à 3 700 euros. De plus, dans le secteur privé, il y a des avantages sociaux qui augmentent considérablement le salaire global. On peut citer par exemple :

  • la mutuelle d’entreprise ;
  • la garde d’enfants ;
  • l’aide au logement ;
  • les réductions offertes dans certaines enseignes.

Pour un assistant de service social du secteur privé, il est important de consulter la convention collective de son domaine d’activité pour connaître en détail ses conditions de travail.

Combien gagne un assistant de service social indépendant ?

Pour un assistant de service social qui est détenteur d’un DEASS (Diplôme d’État d’Assistant de Service Social), il lui est possible de se mettre à son propre compte. Grâce à cela, il est en mesure de prodiguer des conseils au domicile des particuliers, des entreprises publiques ou privées.

Afin que cela soit possible, il doit créer une micro-entreprise et déclarer son chiffre d’affaires à l’URSSAF. Il est libre de s’adapter à sa clientèle et de fixer son tarif. En moyenne, il applique un tarif compris entre 30 et 60 euros l’heure, en fonction de la composition familiale lorsqu’il travaille avec des particuliers. Par contre, s’il travaille avec des associations, des entreprises, etc., il peut pratiquer un taux journalier moyen plus élevé. Ce coût peut atteindre 240 euros, voire 390 euros, en fonction de la situation.

Un assistant de service social indépendant peut arriver à se faire 4 500 euros hors taxe comme chiffre d’affaires mensuel s’il arrive à remplir son carnet d’adresses et à décrocher assez de contrats. Il faut tout de même savoir que cette somme ne tient pas compte des impôts et taxes qui sont à verser sur la base de son chiffre d’affaires.

Tableau de rémunération d’un assistant social en France par niveau

NiveauSalaire mensuel brutSalaire annuel brut
Faible2 006 euros24 074 euros
Médian2 130 euros25 561 euros
Élevé2 533 euros30 400 euros
Secteurs