Accueil » Salaire Audioprothésiste : combien gagne un audioprothésiste ?
Salaires

Salaire Audioprothésiste : combien gagne un audioprothésiste ?

Audioprothésiste en rendez-vous avec une patiente

Professionnel de santé spécialisé dans la correction auditive, l’audioprothésiste conçoit, réalise et adapte des prothèses auditives pour les personnes malentendantes ou sourdes. Il offre ses services sur prescription d’un médecin oto-rhino-laryngologiste contre une rémunération approximative de 3 600 euros brut par mois. Il touche en moyenne 42 000 euros par an en aidant les patients à recouvrer l’usage de leur ouïe.

Quel est le salaire d’un audioprothésiste en 2022 ?

Lorsqu’on souffre d’une perte d’audition, l’audioprothésiste est l’un des professionnels à consulter. Il collabore avec l’ORL en concevant des prothèses auditives destinées à la correction des dysfonctionnements auditifs. Son salaire évolue en fonction du temps.

Le salaire moyen pour un audioprothésiste

Un audioprothésiste fraîchement sorti de formation peut débuter sa carrière avec un salaire qui tourne autour de 2 000 euros brut par mois ; ce qui équivaut à 24 000 euros par an. Mais généralement, le salaire fixe de départ est compris dans la fourchette du SMIC à 2 000 euros, sans prendre en compte les intéressements sur vente.

En libéral, la rémunération connaît une légère hausse avec des revenus mensuels évalués entre 2 500 et 3 000 euros brut par mois, ce qui correspond à un gain annuel de 35 000 euros bruts. Toutefois, il faut quelques années d’expérience avant de pouvoir s’installer à son propre compte en tant qu’audioprothésiste.

Au fil du temps, et en fonction de ses choix professionnels, le salaire de ce professionnel connaît de nettes améliorations. Il est absolument envisageable qu’il termine sa carrière en gagnant au-delà de 5 000 euros bruts par mois, soit plus du double de sa rémunération de départ.

Par ailleurs, en fonction de sa notoriété et de la situation géographique de son entreprise, ce chiffre peut bien être revu à la hausse. Dans ce sens, des chiffres publiés par la FCGA en 2019 situent le salaire d’un audioprothésiste (salarié et indépendant) entre 2 930 et 28 462 euros bruts ; ce qui revient à une moyenne de 13 704 euros bruts par mois.

Toutefois, le salaire moyen d’un audioprothésiste qu’il convient de retenir ici, au regard des données officielles, s’élève à 42 000 euros par an ; soit l’équivalent d’un salaire brut mensuel de 3 600 euros.

Un salaire qui varie en fonction du statut

En se basant sur les données relatives aux salaires d’un audioprothésiste, il apparaît clairement que les professionnels indépendants gagnent au minimum 2 300 euros par mois. Cela représente un gain annuel brut de 27 000 euros, tandis que les salariés sont dans la fourchette du SMIC à 2 000 euros.

Tableau de salaires de l’audioprothésiste en fonction de son statut

Statut Salaire moyen brut annuelSalaire moyen brut mensuel
Salarié37 200 euros3 100 euros
Indépendant50 4000 euros4 200 euros

Le métier d’audioprothésiste

La consultation chez un audioprothésiste débute toujours par une série de tests, notamment les tests d’orientation aux bruits usuels, aux diapasons, etc. cette phase d’entrée lui permet d’estimer à juste titre :

  • le niveau de perte auditive du patient ;
  • le degré de surdité ;
  • ainsi que la nature des sons à restituer.

Que fait concrètement un audioprothésiste ?

La conception, la réalisation et l’adaptation des prothèses auditives destinées aux patients en perte d’audition sont la principale mission d’un audioprothésiste. Pour ce faire, il prend d’abord connaissance de la prescription médicale de l’ORL et ensuite procède à des tests.

Puis, selon les résultats, le mode de vie et la capacité financière du patient, il va choisir la prothèse la mieux adaptée. Il prend l’empreinte de l’oreille et à l’aide du moulage du conduit auditif réalisé, fabrique des embouts. S’ensuivent le montage, l’ajustement et, au besoin, la réparation, car la prothèse est destinée à suivre l’appareillage et contrôler la fiabilité de la correction du handicap.

En outre, l’audioprothésiste remplit des fonctions pédagogiques. Par exemple, il doit apprendre au patient et à son entourage, le fonctionnement de l’appareil (positionnement, réglage, entretien, etc.).

Quelles sont les qualités requises pour exercer en tant qu’audioprothésiste ?

En dehors des compétences techniques relevant de son domaine, de nombreuses qualités sont indispensables pour l’exercice du métier d’audioprothésiste. Il s’agit notamment de dextérité manuelle et de la méticulosité. Il est également important de savoir écouter et conseiller un patient malentendant.

Professionnel du secteur paramédical, il maîtrise également le processus de prise en charge et de consultation d’un patient. Sa patience et son aptitude communicationnelle l’aident en outre à préparer psychologiquement un patient à accepter une prothèse.

Quelle formation ouvre au métier de prothésiste ?

Il faut obligatoirement être titulaire d’un diplôme d’État d’audioprothésiste pour exercer ce métier. Le diplôme se prépare en 3 ans et c’est le ministre de l’Enseignement supérieur qui fixe le nombre de places en 1re année d’études préparatoires. Pour y accéder, il faut être titulaire d’un Bac général ou technique et s’inscrire sur Parcoursup.

Le programme d’étude est centré sur :

  • les mathématiques ;
  • les sciences physiques ;
  • l’audiométrie ;
  • l’anatomie ;
  • les pathologies de l’audition ;
  • et l’épidémiologie de la surdité.

Enfin, un stage d’une année environ en cabinet ou dans un centre hospitalier (compris dans les 3 ans) est nécessaire.

Secteurs