Accueil » Comment devenir AES – Accompagnant éducatif et social
Métiers

Comment devenir AES – Accompagnant éducatif et social

Accompagnant cuisine avec une personne handicapée

L’AES – Accompagnant Éducatif et Social, vient en aide aux enfants et aux adultes en situation de vulnérabilité ou de handicap. Il participe donc au maintien d’une certaine autonomie pour la réalisation des tâches de la vie quotidienne et de la vie sociale.

Présentation du métier

  • Niveau d’études ou diplôme minimum : diplôme d’État de niveau V (CAP-BEP) obligatoire
  • Études en alternance : pas d’alternance possible
  • Salaire débutant : SMIC 
  • Statut : salarié, indépendant, chef d’entreprise
  • Métiers associés : Aide-soignant, Accompagnant d’élève en situation de handicap, Accompagnateur de personnes à mobilité réduite
  • Secteur d’activité : Aide à la personne, Social

L’AES intervient auprès de personnes ayant une autonomie limitée. Il les aide pour la réalisation des tâches quotidiennes telles que les courses, la toilette intime ou encore les repas. L’AES exerce ses missions en relation étroite avec des professionnels de la santé et/ou du secteur social. Selon sa spécialisation, il travaille au domicile de ses patients, en structure collective ou en milieu scolaire. Ses missions varient beaucoup selon les patients dont il s’occupe, de leur lieu de vie, mais également de la pathologie dont ils sont atteints. Enfin, c’est une profession qui offre de belles perspectives d’évolution dans le domaine du social.

Missions

  • Aider à l’autonomie : Les tâches de l’AES ne sont pas les mêmes s’il s’occupe d’enfants, de personnes âgées ou de personnes en situation de handicap. Par contre, l’aide au maintien d’une certaine autonomie reste la mission première de l’Accompagnant Éducatif et Social. Cela peut englober différentes tâches, particulièrement : l’aide à la toilette et aux gestes d’hygiène, le ménage ou la prise des repas et des médicaments. L’intervention de l’AES facilite grandement le quotidien des patients dont il s’occupe.
  • Établir du lien social : L’Accompagnant Éducatif et Social participe activement au maintien de la vie sociale de ses patients. Il facilite donc la communication et les interactions sociales. Il sert aussi de médiateur entre les autres personnes et le ou les personnes dont il prend soin. L’AES veille également au bien-être de ses patients et de leur sécurité.
  • Aider aux devoirs ou à tout type d’activité : Le rôle de l’Accompagnant Éducatif et Social est multiple. S’il s’occupe d’enfants, il peut venir en aide pour la réalisation des devoirs. Parfois, il est même amené à réexpliquer des leçons vues en classe. Mais, l’AES intervient surtout durant tout type d’activité de loisir. Il peut s’agir de lecture, de sport ou même d’activités créatives et manuelles.

Qualités et compétences

  • Avoir le sens de l’empathie et de l’écoute : L’Accompagnant Éducatif et Social exerce un métier dans le secteur de l’aide à la personne et du social. Son public présente des pathologies physiques ou mentales, parfois lourdes. Il fait donc preuve d’une réelle empathie pour comprendre et prendre en considération les limites de ses patients. En apportant une véritable écoute aux autres, il crée ainsi une relation de confiance, nécessaire à la bonne réalisation de ses missions quotidiennes.
  • Faire preuve de patience : L’autonomie, physique et/ou mentale, des patients de l’AES étant limitée, l’accompagnant devra faire preuve de beaucoup de patience au quotidien. En effet, il vient en aide en respectant le rythme de ses patients, car c’est bien lui qui s’adapte à eux et non l’inverse. 
  • Être en bonne condition physique : Selon les pathologies de ses patients, l’AES réalise des gestes qui nécessitent plus ou moins de force  physique (comme porter quelqu’un, par exemple).

Horaires

Les horaires d’un Accompagnant Éducatif et Social dépendent de la structure dans laquelle il exerce sa profession. En général, il travaille en journée. Mais, s’il intervient pour la prise des repas, il peut rester avec les patients jusqu’au moment du coucher. Enfin, l’AES travaille fréquemment le week-end.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont plutôt agréables, mais peuvent s’avérer difficiles et physiques selon le degré de mobilité et d’autonomie de ses patients.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire
  • Salaire débutant : 1 500 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 1 600 euros bruts par mois
  • Salaire senior : 1 700 euros bruts par mois

Études et Formations

Pour exercer la profession d’Accompagnant Éducatif et Social il est obligatoire d’avoir obtenu le Diplôme d’État (DE) d’AES.

DE Accompagnant Éducatif et Social (DEAES)

Le DEAES existe depuis 2016 et a été créé dans le but de professionnaliser ce métier. Il équivaut à un diplôme de niveau V (CAP-BEP). Ce diplôme est accessible sur concours d’entrée uniquement. Il est d’ailleurs possible de réaliser une formation de préparation au concours DEAES. Cette dernière peut se réaliser en présentiel ou à la maison.

La formation dure 525 heures. Elle se compose de 378 heures de cours théoriques et de 147 heures de spécialisation. À cela s’ajoute 840 heures de pratique. Enfin, elle s’étale, selon les organismes, sur une durée de 9 à 24 mois.

Les épreuves d’admission au DEAES

L’aspirant étudiant AES passe deux épreuves d’admission pour intégrer la formation, à savoir : 

  • Une épreuve d’admissibilité (écrite). Il s’agit d’un questionnaire sur l’actualité sociale.
  • Une épreuve d’admission (orale). Il s’agit d’un entretien de motivation d’une durée de 30 minutes.

Puis, une liste par ordre de mérite est établie. Les élèves intègrent la formation selon les notes obtenues (10 étant le minimum accepté) et le nombre de places disponibles.

Obtenir le DEAES via la VAE

Le diplôme d’État d’Accompagnement Éducatif et Social s’obtient également grâce à la VAE (Validation d’Acquis par Expérience). Cette voie s’adresse en priorité aux auxiliaires de vie et aux professionnels de l’action sociale. 

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir AES :

Débouchés

Depuis la professionnalisation du métier d’AES, de plus en plus d’opportunités d’évolution s’ouvrent aux professionnels du secteur. Néanmoins, toutes nécessitent d’obtenir un diplôme complémentaire ou de faire une VAE. Parmi les évolutions les plus fréquentes, on retrouve des postes d’aide-soignant, d’auxiliaire puériculture ou encore d’accompagnateur de personnes à mobilité réduite.