Accueil » Comment devenir Aide soignant
Métiers

Comment devenir Aide soignant

Aide-soignante avec une femme agée dans son lit d'hôpital

L’aide-soignant intervient en complément des infirmiers. Son rôle est de s’occuper de l’hygiène des patients, ainsi que de leur bien-être physique et moral. Généralement, l’aide-soignant travaille dans un hôpital, d’une structure d’accueil, d’une maison de retraite, mais intervient aussi à domicile.

Présentation du métier

L’aide-soignant réalise de nombreuses tâches en lien avec le bien-être des patients. Il peut s’agir d’effectuer des soins d’hygiène corporelle, aider au lever et au coucher, distribuer les plateaux repas ou encore de réaliser des animations. Cependant, l’aide-soignant intervient sous la responsabilité des infirmiers. Ainsi, une partie de ses missions consiste à assister les infirmiers. C’est pourquoi, il a la charge de nettoyer et désinfecter le matériel médical, par exemple. L’aide-soignant est soumis à des règles d’hygiène strictes qu’il doit suivre scrupuleusement. Enfin, l’aide-soignant occupe un rôle de soutien pour le bien-être psychologique de ses patients.

Missions

Transfert de patient en fauteuil roulant à l'hôpital
Transfert de patient en fauteuil roulant à l’hôpital
  • Assurer un environnement propre pour les patients : L’aide-soignant réalise des tâches telles que changer les draps, faire le lit, mais également nettoyer la chambre des patients. Le nettoyage fait partie des soins quotidiens apportés aux patients, c’est pourquoi l’aide-soignant suit avec beaucoup de rigueur un protocole d’hygiène et de désinfection strict.
  • Apporter conseil et réconfort : L’aide-soignant apporte un soutien psychologique fort aux patients. De plus, en contact régulier avec les familles, il peut les conseiller et être une aide psychologique importante. Il leur apporte une écoute attentive. Il fait preuve d’observation et d’attention vis-à-vis de ses patients.
  • Récupérer et transmettre des informations concernant l’état général des patients : L’aide-soignant passe du temps avec ses patients et les observe beaucoup. Cela lui permet d’informer l’équipe médicale s’il remarque un changement de comportement, qu’il soit physique ou moral.

Qualités et compétences

  • Aimer le contact et avoir le sens du service : L’aide-soignant participe au bien-être quotidien des patients. Pour cela, il établit une relation de confiance avec eux. Il aime leur parler, les écouter et rendre service. Selon le lieu où il exerce, il devra être capable d’établir une relation de confiance avec des enfants ou des adultes fragilisés ou en situation de handicap. Il fait donc preuve de beaucoup d’empathie.
  • Être polyvalent, réactif et patient : Les missions de l’aide-soignant sont multiples et particulièrement diversifiées. Il intervient à plusieurs niveaux et doit réagir vite, quitte à changer son programme de la journée. Ainsi, il montre beaucoup de souplesse dans son travail. Enfin, en contact permanent avec un public ayant besoin d’assistance, il démontre une grande patience et beaucoup de bienveillance.
  • Avoir une bonne résistance physique et nerveuse : L’aide-soignant exerce un métier physique. Durant une journée, il peut porter et soulever plusieurs patients et s’abaisser de nombreuses fois. Une bonne condition physique est donc recommandée. Cependant, il doit aussi posséder une maîtrise de soi et de ses émotions. En effet, il se peut qu’il accompagne des patients jusqu’à la fin, par exemple, ou qu’il soit témoin de situations difficiles.

Horaires

Un aide-soignant travaille en horaires de roulement. Il intervient le week-end, les jours fériés ainsi que la nuit.

Conditions de travail

Les conditions de travail sont assez fatigantes, mais l’aide-soignant exerce un métier passionnant, avec un contact humain privilégié. Il en ressort un sentiment d’utilité important.

Salaire

Bulletin de salaire
Bulletin de salaire
  • Salaire débutant : 1 500 euros bruts par mois
  • Salaire confirmé : 1 700 euros bruts par mois
  • Salaire senior : 1 900 euros bruts par mois

Études et Formations

Pour devenir aide-soignante, un seul diplôme d’État spécifique est nécessaire : le DEAS. Cette formation est accessible dès 17 ans.

Diplôme d’État d’Aide-Soignante (DAES)

En 1 an, ce diplôme prépare spécifiquement au métier d’aide-soignant. Il est obligatoire pour exercer cette profession. Pour accéder à ce diplôme, il faut d’abord réussir des épreuves d’admissibilité écrites et orales. Par contre, les personnes qui détiennent les diplômes suivants en sont dispensées :

  • DEAVS,
  • DEAP,
  • DEAMP,
  • diplôme d’ambulancier
  • titre professionnel d’assistante de vie aux familles.

L’enseignement alterne des périodes de formation en école et des périodes de stage (24 semaines au total). Il est possible d’obtenir ce diplôme via la validation des acquis d’expérience (VAE). Enfin, cette formation est accessible en formation initiale et continue. C’est la raison pour laquelle, la profession est très attractive pour les personnes en reconversion professionnelle.

Écoles

Trouver son école de formation

Voici une liste des écoles qui proposent des formations pour devenir aide-soignante :

Débouchés

Aide-soignante qui aide une personne âgée à marcher avec un déambulateur
Aide-soignante qui aide une personne âgée à marcher avec un déambulateur

Pour l’aide-soignante, il existe de nombreux débouchés.

En premier lieu, il peut se spécialiser dans un domaine en suivant des formations en interne. Parmi les spécialisations les plus courantes, il y a hémodialyse, agent de stérilisation, agent de chambre mortuaire ou encore assistant gérontologique. 

Après 3 années d’expérience, l’aide-soignante peut prétendre à devenir infirmier. Pour cela, il devra passer le concours d’entrée de l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers).

Enfin, d’autres métiers sont envisageables, tels qu’assistante de puériculture ou aide médico-psychologique.